Top 14. Blessures, contenu insuffisant... Doit-on (déjà) s'inquiéter pour l'UBB ?
Antoine Miquel et Matthieu Jalibert devront aider Bordeaux à relever la tête en Top 14.
Après 5 journées de Top 14, le bilan de l'Union Bordeaux-Bègles est loin d’être satisfaisant. Du moins, en termes de contenu…

7ème après 5 journées de Top 14, l’UBB est loin d’être largué au classement. En effet, et malgré 3 défaites dont une à domicile, le premier bilan comptable n’est pas désastreux pour les hommes d’Urios. Les Bordelais restent d’ailleurs devant de grosses écuries au classement, comme le Racing, Castres, ou encore Lyon. Et pourtant, quelque chose semble clocher en Gironde. La plupart des rencontres laissent à désirer, et l’avenir proche du club n’a rien de réconfortant, avec des déplacements à Lyon et Clermont, ainsi que deux réceptions périlleuses (Racing 92 et Toulon). Sans compter bien sûr les blessures qui ne cessent de se multiplier. En témoigne le dernier match face au Stade Français, où plusieurs joueurs ont dû céder leur place. Parmi eux, l’ailier argentin Cordero, le talonneur Clément Maynadier, le troisième ligne Antoine Miquel, ou encore son compère Jean-Baptiste Lachaise. Mais, comme dit précédemment, ce qui pourrait réellement inquiéter à Bordeaux, c’est bien le jeu mis en place par les coéquipiers de Matthieu Jalibert. Peu inspirés, voire poussifs, les Girondins n’ont réalisé qu’un seul match plein depuis le début d’année. C’était lors de la 3ème journée, face au Castres Olympique (33-12). Et si l’on pensait à ce moment-là que ce succès allait lancer la machine bordelaise, il n’en fut rien

TOP 14. Bordeaux. Vili, Jalibert, Tambwe... Quel XV pour l'UBB en 2022-2023 ?TOP 14. Bordeaux. Vili, Jalibert, Tambwe... Quel XV pour l'UBB en 2022-2023 ?4 bonnes mi-temps… Et puis c’est tout

Hormis la rencontre face au CO, les bonnes mi-temps de l’UBB se comptent sur les doigts d’une main. Bien sûr, le premier acte face au Stade Toulousain fut de très grandes qualités, les ouailles d’Urios infligeant un cinglant 22-9 aux champions de France 2021. Oui mais voilà, une rencontre de rugby, cela se gagne sur 80 minutes. Une leçon qu’ont dû comprendre les Bordelais ce jour-là, puisque dès le retour des vestiaires, l’on a senti l’UBB baisser de rythme. Il n’en fallait pas plus pour Ntamack and co, qui ont su parfaitement exploiter les failles de leurs adversaires du jour. Résultat ? Défaite 25-26 face au rival, et un premier coup de massue reçu derrière la tête. La semaine suivante, l’on attendait une réaction sur la pelouse de Montpellier. Malheureusement pour les coéquipiers de Maxime Lucu, le MHR était bien plus fort, et la deuxième mi-temps plus sérieuse de Bordeaux n’y changera rien (29-19). S’ensuit donc un match solide face à Castres, puis deux prestations plus que moyennes, face à Bayonne (défaite 20-15) et Paris (victoire 15-10). Et même si les conditions difficiles peuvent expliquer en partie cela, le niveau de jeu montré par l’UBB reste très insuffisant, surtout pour une équipe de ce standing. Et au vu du calendrier de Bordeaux, il va falloir vite retrouver les automatismes de la saison passée, afin de ne pas s’enliser dans une situation plus qu’inconfortable. Néanmoins, il est encore un peu tôt pour « s’inquiéter », d’autant que le club girondin nous a prouvé par le passé qu’il était capable d’enchaîner de grosses séries de victoires. Patience donc, en espérant pour les supporters bordelais que l’UBB saura relever la tête dans les prochaines semaines.

VIDEO. TOP 14. RUGBY. Jalibert, Saracens et météo : Urios dresse le constat de son UBBVIDEO. TOP 14. RUGBY. Jalibert, Saracens et météo : Urios dresse le constat de son UBB

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Lulu33
    4539 points
  • il y a 1 an

On vivait quasiment le même situation l'année dernière ! Sur les 10 premiers matchs on disait à chaque fois que l'UBB avait besoin de se régler, à chaque fois il y avait une bonne mi-temps (1ère ou 2eme) et une autre moyenne.
A la seule différence que même en jouant que la moitié du temps on arrivait à gagner, souvent grâce a un exploit de Jaja d'ailleurs. C'est ce qu'il manque cette année. (et une touche peut-être)

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Sponsorisé News
News
News
News
News