TOP 14. Avant Salesi Rayasi, les ''Super Saiyan'' ailiers néo-zélandais ont-ils réussi en France ?
Pisté par les Fidji, le Néo-Zélandais Salesi Rayasi arrive à Vannes avec le vent en poupe. Screenshot : Sky Sports
Pisté par les Fidji, le Néo-Zélandais Salesi Rayasi arrive à Vannes avec le vent en poupe. Mais pour ces profils, réussir en Super Rugby et en Top 14 dont deux choses différentes…

Prenez-en conscience dès maintenant pour ne pas être surpris à la rentrée : c’est une véritable bombe qui va débarquer en Top 14 cet été. Non pas dans le Bordelais, sur la Rade ou en région parisienne, comme ce fut déjà le cas par le passé, mais bel et bien à Vannes puisque c’est bien connu, des rives du détroit de Cook à la Bretagne, il n’y a qu’un pas.
TOP 14. Rayasi, Vunipola… solide XV de départ en vue pour le promu VannesTOP 14. Rayasi, Vunipola… solide XV de départ en vue pour le promu VannesEn provenance des Wellington Hurricanes, Salesi Rayasi est donc un ailier de 27 ans, extrêmement athlétique (1m93 pour 105kg) et à la capacité d’effacer les défenseurs comme on enlèverait une miette de pain sur la table. Si bien que celui qui s’avère également très à l’aise dans le jeu après contact affichait des statistiques à faire cligner des yeux en Nouvelle-Zélande : 33 essais en 30 titularisations en Super Rugby (pour 51 matchs en tout), et 40 en 50 rencontres de Bunning NPC, sans trop se faire mal non plus. Soit un bilan encore meilleur que celui dont il prit la relève aux Canes : un certain Ben Lam…

Mais marcher sur tout le monde dans son couloir sudiste, tel un supersayan, est-il l’assurance de réussir en Top 14 ? On a vu que ce même Ben Lam a beau toujours posséder des capacités physiques phénoménales à 33 ans, il n’a jamais réussi à être contant en championnat.

Ben Lam (UBB) privé d'un sublime essai de 80m après une triple accélération dévastatrice [VIDEO]Ben Lam (UBB) privé d'un sublime essai de 80m après une triple accélération dévastatrice [VIDEO]

Un exploit par-ci, un exploit par-là, et quelques bribes montrées à qui veut (16 essais en 71 matchs en France), mais sans aucune régularité. Après 2 ans à l’UBB et 2 ans au MHR, l’ancienne machine à marquer des Hurricanes devrait rejoindre Castres cet été, pour y finir sa carrière…


Julian Savea, Hosea Gear et les autres



À la différence de nombreux Néo-Zélandais l’ayant précédé, Rayasi va débarquer en France en pleine bourre et dans la force de l’âge. Tout l’inverse de Julian Savea, qui n’avait beau n’avoir que 28 ans au moment de sa venue à Toulon, semblait en méforme, bien moins puissant que dans ses grandes années et usé comme une vieille chaussette de ses exploits passés sous le maillot des All BlacksEn 2 ans dans le Var et une reconversion au centre plus tard, il n’avait d’ailleurs inscrit que 9 essais en 41 matchs, mais surtout été l’ombre de la terreur qu’il fut autrefois dans le jeu…


Josevata Rokocoko lui, eut une trajectoire assez unique en France, même si celle de son ami Sivivatu lui ressemble quelque peu. Pourquoi ? Parce qu’après être arrivé en bout de course de Nouvelle-Zélande, il lui avait fallu du temps pour retrouver sa folie d’antan. Mais après plus d’une saison d’adaptation, l’homme aux 46 essais sous le maillot des Blacks avait fini par réussir 2 grosses saisons sous le maillot de Bayonne, avant de poursuivre son aventure au Racing, où tout le monde se souvient encore de son essai légendaire en finale du Top 14 2016. Lui qui est désormais dans le staff des Espoirs du club francilien.
VIDEO. Le jour où Joe Rokocoko a mis le XV de France à genoux avec un incroyable triplé !VIDEO. Le jour où Joe Rokocoko a mis le XV de France à genoux avec un incroyable triplé !On pourrait aussi causer d’Hosea Gear, élément redoutable en Super Rugby grâce à ses qualités athlétiques hors du commun, et dont le bilan en France fut globalement très décevant. Une saison de chauffe à Toulouse, où après des premiers mois compliqués, le All Black était monté en régime jusqu’à planter 9 essais sur la saison de Top 14… et repartir aux Chiefs en suivant et tenter d’accrocher une place pour le Mondial 2015. Non-sélectionné, il reviendra finalement à Clermont, puis Lyon, sans jamais évoluer au niveau qui fut autrefois le sien, loin s’en faut…



Enfin, citons le cas de Lolagi Visinia, élément très prometteur mais jamais jugé à sa juste valeur en Nouvelle-Zélande. Le garçon d’origine samoane avait ainsi débarqué à Grenoble en 2017 et survolé la ProD2 en inscrivant 13 essais, dont un doublé lors du match d’accession face à Oyonnax. Entre blessures, méformes et utilisation à l’aile uniquement, l’ancien des Blues vécu néanmoins une saison suivante bien plus terne en Top 14, puis regagna dans son pays natal, puis les Moana Pasifika, sans jamais s’y imposer. Jusqu’à sortir de l’univers professionnel, à seulement 30 ans…

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • NeST
    13799 points
  • il y a 1 semaine

[...] Ben Lam a beau toujours posséder des capacités physiques phénoménales à 33 ans, il n’a jamais réussi à être contant en championnat.

D'après ce que certains racontent, ses entraîneurs étaient assez mécontents de son inconstance, on peut le dire...

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
News