TOP 14. 37ème minute de jeu, le VRAI tournant de Castres-Toulouse
Juan Cruz Mallia a loupé de peu de mettre son équipe sur orbite lors de la première demi-finale.
Le tournant de la rencontre entre le Castres Olympique et le Stade Toulousain en demi-finale du Top 14 pourrait se situer à la 37ᵉ minute de jeu.

Les matchs de phases finales sont toujours irrationnelles. La logique échappe toujours aux acteurs des rencontres, qui doivent en subir les conséquences. On peut passer de l'euphorie à la crispation en quelques secondes et perdre une rencontre en un même labse de temps. La première demi-finale du Top 14 entre Castres et Toulouse n'a pas dérogé à la règle. Jusqu'à la dernière action, le Stade Toulousain avait la capacité de remporter la rencontre et de filer en finale au Stade de France une semaine plus tard. Quelques minutes plus tôt, l'emprise du CO sur le match était telle qu'on avait du mal à imaginer un tel renversement. Et pourtant…

TOP 14. Castres. Santiago Arata, l'homme qui a éclipsé le meilleur joueur du mondeTOP 14. Castres. Santiago Arata, l'homme qui a éclipsé le meilleur joueur du monde

En fin de première mi-temps, alors que les débats s'équilibraient et que Castres commençait à mettre son jeu en place, les deux équipes rentraient dans un round d'observation. Toulouse tentait de mettre du rythme, mais se heurtait à une défense en place. Les Tarnais enchainaient les tentatives d'attaques, mais jouaient encore avec le frein à main. 10-6 pour Toulouse à ce moment du match. Et c'est une tentative d'interception à trois minutes de la pause qui a fait basculer l'issue de la rencontre.

Sur une relance de Palis, le CO s'installait dans la moitié de terrain des Rouge et Noir. Castres ne parvenait pas à avancer, et se retrouvait même arrêté. Alors que le jeu se déployait, le demi d'ouverture Benjamin Urdapilleta effectuait une passe lente vers sa ligne de trois-quart. Son compatriote, Juan Cruz Mallia, manquait de très peu l'interception. Cette dernière aurait été synonyme d'essai entre les poteaux pour Toulouse, et d'un score de 6 à 17 au retour des vestiaires. 

Finalement, l'espace laissé par Mallia suite à son intervention loupée de peu, permet au CO de franchir la ligne d'avantage et de mourir à 5 m de l'en-but adverse. S'ensuivront un carton jaune contre Julien Marchand pour un jeu déloyal (avec en conséquence un essai en début de second acte grâce à la puissance du paquet d'avant castrais) et trois points de plus au compteur. Et cela pouvait même se terminer par un essai de Geoffrey Palis…  

Le carton jaune stupide de Richie Arnold a permis à Castres de se relancer. L'inspiration géniale d'Urdapilleta à quelques minutes du terme, avec un jeu au pied millimétré pour Nakosi qui servit à l'intérieur Julien Dumora pour l'essai de la qualification, a permis aux hommes de Pierre-Henry Broncan de tuer le match. Mais cette interception, ratée de peu, symbolise le côté dramatique d'un match à élimination direct, où tout aurait pu basculer subitement. C'est sans doute en cela que la 37e minute de la rencontre est le véritable tournant de cette demi-finale.

TOP 14. Montpellier. Annoncé perdant, Saint-André taquine les médias après la qualification en finaleTOP 14. Montpellier. Annoncé perdant, Saint-André taquine les médias après la qualification en finale

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Avec des scies ont coupe du bois.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News