RUGBY. TOP 14. Les 3 plus gros chocs entre le RCT et le Stade Toulousain au Vélodrome
Le RCT et le Stade Toulousain se retrouvent au Vélodrome pour un énorme choc.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce week-end, à l’occasion du choc face au Stade Toulousain, le RCT retrouvera le stade Orange Vélodrome de Marseille. Revivez les 3 plus gros chocs délocalisés entre ces deux écuries.

Si l’Orange Vélodrome vibre la plupart du temps pour le ballon rond, ce week-end, le temps d'un instant, le stade de la cité phocéenne grondera pour l’imprévisible ballon ovale. Le RCT, en chasse pour une place dans les 6 premiers, accueillera le Stade Toulousain dans le magnifique stade de l’Orange Vélodrome. Une rencontre qui se jouera donc devant plus de 60 milles personnes, de quoi rajouter une certaine pression supplémentaire : « L'évènement ce n'est pas Toulouse, ce sont plutôt les 60 000 personnes au Vélodrome », a déclaré Gabin Villière dans les colonnes du Midi Olympique. Si les absences d'Antoine Dupont et Romain Ntamack, laissés au repos, et celle de Cheslin Kolbe, blessé, ont surement déçu les supporters. Qu’ils ne s’en fassent pas, un Toulon – Toulouse au Vélodrome, ça réserve toujours du spectacle. L’occasion pour nous de vous faire revivre 3 des plus beaux chocs entre ces deux équipes.

Top 14. Pourquoi Toulon risque de dominer le Stade Toulousain au Vélodrome ?Top 14. Pourquoi Toulon risque de dominer le Stade Toulousain au Vélodrome ?

28 mars 2014 : RCT 32 – 28 Stade Toulousain

À l’occasion de la 21e journée, le RCT, second du championnat, reçoit un Stade Toulousain en difficulté qui pointe à la 8e position. Une défaite pour les Hauts-Garonnais serait presque synonyme d’adieux aux 6 places qualificatives pour les phases finales. Un match qui commence de la meilleure des manières pour les Toulousains. Après une superbe action collective, au bout de plusieurs temps de jeu, Fritz sert magnifiquement son demi de mêlée à l’intérieur, Doussain offre les 7 premiers points de la partie à son équipe. Après un essai de Mermoz pour les Toulonnais et plusieurs pénalités de chaque côté, les Varois mènent 16-13 à la pause.

Lien Vidéo

Pas le temps de respirer en seconde mi-temps, à peine sortie des vestiaires, Lionel Beauxis claque un drop côté toulousain. Après un gros duel de buteur, les Toulonnais prennent les devants à la 66e (25-22), mais les Toulousains sont plus que jamais dans le coup. Mais seulement 1 minute plus tard, après un cafouillage de Gallan, l’ouvreur toulonnais Michalak s’en va inscrire un essai en contre. Les Toulousains accusent un retard de 10 points à moins de 15 minutes de la fin. Deux pénalités de Beauxis en fin de match viendront réduire l’écart, mais les hommes de Guy Novés s’inclinent bel et bien au Vélodrome. Malgré cette défaite, les Toulousains avaient réussi à se qualifier, mais c'étaient les Toulonnais qui avaient remporté le Brennus.

RUGBY. Top 14. Toulouse avec une équipe B pour le choc au Vélodrome contre Toulon ?RUGBY. Top 14. Toulouse avec une équipe B pour le choc au Vélodrome contre Toulon ?

28 mars 2015 : RCT 24 – 34 Stade Toulousain

Un an pile après la défaite des Hauts-Garonnais, les deux écuries se retrouvent pour un nouveau choc au Vélodrome. Les Toulousains se déplacent avec une équipe légèrement remaniée, a contrario les Toulonnais, eux, se présentent avec leur équipe type. Michalak, blessé de longue date à une épaule, fait son retour à l’ouverture dans le camp varois. Le match commence sur les chapeaux de roue pour les locaux qui voient leur deuxième ligne Taofifenua s’écrouler dans l’en-but, mais un pied en touche vient sauver la défense toulousaine. Une première mi-temps à sens unique où Tuisova éclaboussera le stade de son talent en inscrivant un magnifique doublé tout en puissance. Les Toulousains, par l’intermédiaire de Jean-Marc Doussain, viennent sauver l’honneur à deux minutes de la fin du premier acte. Toulon mène 18-7 à la pause.

Il ne fallait pas être en retard au retour des vestiaires, puisque moins d’une minute après la reprise, Maxime Médard inscrit un magnifique essai en prenant toute la défense adverse à revers. Après une pénalité de Mc Alister, c’est au tour de Michalak de passer deux coups de pied entre les perches et d’éloigner son équipe, 24-17. L’ouvreur néo-zélandais réduit la marque une nouvelle fois, mais à huit minutes de la fin, les hommes de Guy Novés comptent toujours 4 points de retard. C’était sans compter sur un Maxime Médard en feu. Dans le sillage de leur arrière, les Toulousains sont transcendés et inscrivent un essai à la 72e puis à la 76e. Les deux réalisations seront transformées, et aux termes d’une fin de match de folie, ce sont les Hauts-Garonnais qui prennent les 4 points de la victoire et qui ne laissent aucune miette à leur adversaire du jour.

TOP 14. COMPOSITIONS. Ramos en 10 et Épée à l'aile pour défier le RCT de Serin et CarbonelTOP 14. COMPOSITIONS. Ramos en 10 et Épée à l'aile pour défier le RCT de Serin et Carbonel

09 avril 2017 : RCT 33 – 23 Stade Toulousain

Les deux équipes, éliminés en Champions Cup le week-end passé, se retrouvent au Vélodrome à 4 journées seulement de la fin du championnat. Les Toulousains, qui vivent une saison compliquée, doivent décrocher une victoire pour encore espérer une place pour les phases finales. Dès le début de partie, les visiteurs sont mis en difficulté. Maxime Médard, auteur d’un en-avant volontaire proche de sa ligne, subit la double peine, carton jaune et essai de pénalité. Quelques minutes plus tard, les Toulonnais sont de nouveaux dans le camp toulousain, et sur un ballon porté, inscrivent le deuxième essai de la rencontre. Les hommes de la ville rose restent dans le match grâce à un essai de Paul Perez et deux réalisations, une de Marques et une de Mc Alister. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur le score de 17 – 13.

La deuxième période, moins engagée, donne d’abord lieu à un duel de buteur. À la 65e minute, Toulon mène 26 – 16, notamment grâce à un magnifique drop de François Trinh-Duc. Mais seulement deux minutes plus tard, Ma’a Nonu viendra sceller le sort de la rencontre. Auteur d’une course folle, il éliminera 4 défenseurs toulousains, mais surtout, il humiliera Paul Perez, dernier défenseur, grâce à un magnifique tchic-tchac. Johnston, le pilier toulousain, réduira la marque dans les arrêts de jeu, mais une nouvelle fois, le RCT triomphe à Marseille. Les Toulousains, eux, s’enfoncent au classement et abandonnent tout espoir de qualification. Pire encore, ils finiront à la 12e place cette saison-là, premier non relégable.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
News
Transferts
News
News
News
News