RUGBY. Top 14. Personne n’en parle, mais le Stade Français tient un sacré pilier pour l’avenir
RUGBY. Top 14. Une entrée prometteuse qui en appelle d'autres pour Sergo Abramishvili.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

À 18 ans, Sergo Abramishvili a réalisé une entrée en jeu remarquée du côté de Chaban Delmas. Face à des clients, le pilier géorgien a semé de belles promesses.

Ce n’est un secret pour personne, la Géorgie alimente le rugby en piliers depuis des décennies. La recette géorgienne est ancestrale et elle semble inépuisable. En effet, un nouveau gaillard pourrait bien terroriser les mêlées du Top 14 dans les années à venir. Arrivé au Stade Français en 2021 en provenance du club de Khvamli, la même équipe qu’un certain Davit Niniashvili, Sergo Abramishvili (1,84 m, 105 kg) présente un profil plus que solide du haut de ses 18 ans. L’année dernière, il n’avait connu qu’une poignée de secondes lors du dernier match de la saison contre Brive. Mais son énorme potentiel n’avait pas échappé au staff de Gonzalo Quesada. Cet été, Abramishvili a pris part à la préparation du groupe professionnel. Habitué de la sélection géorgienne U20, le pilier gauche a notamment pu démontrer ses qualités lors des matchs amicaux du Stade Français. En particulier celui contre La Rochelle. Opposé à Uini Atonio, il n’avait alors pas tremblé face à l’international français (44 sélections). De bon augure pour les supporters parisiens qui ont pu voir Abramishvili dans ses œuvres lors de la fin du match contre l’UBB. 

Choc de génération et bonne résistance

Entré à la place de Castets à la 66e minute, le Géorgien n’a pas chômé. Dès son arrivée sur le pré, il a dû s’employer en mêlée face au vétéran moldave Vadim Cobilas (39 ans). On retrouvait alors le plus vieux pilier de l'élite, face à l'un des plus jeunes. Si le pack parisien a été pénalisé pour cette première poussée (66e), la donne a changé par la suite. Abramishvili et les siens ont fait mal aux Girondins alors que les mêlées se succédaient en fin de rencontre. Référence du poste, Cobilas a même écopé d’un carton jaune (82e). Une fois débarrassé de son aîné, le jeune Parisien s’est retrouvé en vis-à-vis avec Ben Tameifuna. Un sacré baptême pour Abramishvili qui ne s’est pas dégonflé et a réalisé une performance remarquée par son entraîneur Laurent Sempéré, comme le rapporte le Midi Olympique : “Il s’en est très bien sorti. Il fallait être capable de répondre à deux joueurs de ce calibre. Ce n’est pas rien. C’est prometteur pour le futur, d’autant qu’il s’est réengagé pour plusieurs années.” En effet, le Stade Français a fait signer un contrat “sur le long terme” au Géorgien. Un signe que les soldats roses comptent bien sur le potentiel d’Abramishvili. À seulement 18 ans, le gaucher incarne l’avenir, mais aussi le présent et on devrait le revoir sur les pelouses du Top 14 dans les prochaines semaines. Pourquoi pas dès samedi (17h) face à Perpignan ?

TOP 14. Stade Français. Veresa Ramototabua, l’avenir des soldats roses en troisième ligne ?TOP 14. Stade Français. Veresa Ramototabua, l’avenir des soldats roses en troisième ligne ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Content pour cette équipe de Georgie, on voit énormément de joueurs intéressants, à des postes de plus en plus variés

  • Mat RCK
    14925 points
  • il y a 2 mois

Les géorgiens sont de plus en plus présents en top 14 et plus seulement en tant que piliers. Il serait intéressant de faire le tour du rugby pro pour recenser les joueurs géorgiens et leur poste. On doit bien trouver une équipe compétitive Internationale complète non ?

@Mat RCK

C est déjà le cas non ???

  • Mat RCK
    14925 points
  • il y a 1 mois
@Passovale

Sûrement mais comme j'ai la flemme de le faire moi même, je me dis qu'un collègue a déjà dû faire cette étude 😂

@Mat RCK

Google -> Equipe nationale de Géorgie 😀

Derniers articles

News
Transferts
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
Vidéos