RUGBY. 5 matchs d'anthologie qui ont marqué l'histoire entre Toulon et Clermont
Toulon et Clermont s'affrontent ce week-end à Mayol en Top 14.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce week-end, le RC Toulon reçoit sur sa pelouse de Felix Mayol la formation auvergnate de l’ASM. L’occasion de revenir sur les 5 rencontres les plus marquantes entre ces deux écuries.

Depuis plus de 10 ans, l’ASM et le RCT ont eu un destin plus que lié. Au top niveau depuis les années 2010, les deux équipes ont été des abonnées des phases finales, que ce soit en TOP 14 ou en Champions Cup. Ces rencontres, souvent ultra disputées et remplies d’engagement, ont créé une rivalité entre les deux formations sans égal dans notre championnat. Ce week-end, ces deux équipes se retrouveront sur la pelouse de Felix Mayol. Si cette saison, les deux formations ne sont pas aussi étincelantes qu’il y a quelques années en arrière. Les deux formations auront à cœur de performer pour chacun décrocher leur objectif de fin de saison. Le maintien pour le RCT et les 6 premières places qualificatives pour l’ASM. Un match qui sera donc plein d’enjeux, de quoi nous offrir encore une fois une partie de haute voltige. C’est aussi l’occasion pour nous de revenir sur les 5 rencontres marquantes entre ces deux formations.

15 mai 2010 – Demi-finale : ASM 35 – 29 Toulon

Les superstars toulonnaises, emmené par Sony Bill Williams, Johnny Wilkinson ou encore Tana Umaga, retrouvaient les Auvergnats au stade Geoffroy-Guichard de St-Etienne pour la demi-finale du TOP 14 qui allait devenir l’une des plus belles demies des 20 dernières années. Dans une première période dominée par les avants clermontois, les deux buteurs, Wilkinson et Parra, se rendent coup pour coup face aux perches. Les deux équipes se quittent sur le score de 6-9 en faveur de Toulon, avec un drop de chaque côté.

Au retour des vestiaires, le pack auvergnat continue de rouler sur les 8 de devant toulonnais et offre 3 pénalités à son jeune demi de mêlée Morgan Parra qui s’empressa de toutes les envoyer entre les perches. À la 69e minute, alors que les Clermontois sont à 5 m de la ligne varoise, Zirakashvili se saisit du ballon et s’écroule dans l’en-but toulonnais. Tous les Varois crient à l’en avant, mais l’arbitre de la rencontre, Mr Garces, pense être bien placé et accorde l’essai sans même la vidéo alors que l’on voit le pilier clermontois échapper le ballon à l’image. Surement l’action la plus litigieuse de cette partie. Oui, mais, même si les Auvergnats s’envolent au score (22 -12), les hommes de Saint-André redoublent d’efforts et enchainent les assauts sur la défense jaune et bleue. Ceux de Vern Cotter finissent par craquer, et c’est le Néo-zélandais Sony Bill Williams qui vient relancer la rencontre avec un essai au ras du ruck. Wilkinson manque la transformation, mais à la 76e, le magicien anglais inscrit la pénalité de l’égalisation et envoie les deux équipes en prolongation.

En prolongation, James inscrit les premiers points par l’intermédiaire de son pied sur une pénalité. Et seulement 2 minutes plus tard, sur une réception de renvoi au 22 m, Brock James claque un drop de plus de 55 m qui finit sa course entre les perches, l’ASM prend le large. À la 94e minute, alors que Toulon est à l’attaque, Julien Malzieu récupère le ballon, tape un énorme coup de pied qui file dans l’en-but toulonnais, bat à la course Lovobalavu et inscrit l’essai qui scellera le sort de la rencontre. Si Toulon marque un essai par l’intermédiaire de Cibray à la 98e minute, la défense clermontoise tiendra jusqu’au bout à l’image de Canale qui rattrapera l’ailier toulonnais à 2 m de la ligne sur la dernière action. L’ASM était clairement plus forte ce soir-là.

10 novembre 2012 – 11e journée : ASM 24-21 Toulon

Pour cette 11e journée de championnat, le RCT et l’ASM se retrouvent au Stade Michelin. Dans leur antre, les Clermontois sont sur 49 matchs gagnés et s’offre la possibilité d’atteindre les 50 face à Toulon. Les deux équipes s’affrontent sans leurs internationaux, partis disputer la tournée de novembre avec leur équipe nationale respective. Les Auvergnats animent le match et offrent de grandes envolées au public du Michelin. Par deux fois, les Auvergnats passeront la ligne par l’intermédiaire de Nalaga puis King en seconde période. En face, les Toulonnais s’appuient sur l’indiscipline locale et leur buteur Wilkinson pour rester dans le match. À la 78e minute, alors que les deux équipes sont dos à dos, Brock James passe 3 points de plus et pense offrir la victoire à son club. Mais c’était sans compter sur le pied magique de Johnny Wilkinson, qui, moins d’une minute plus tard, claquera un magnifique drop qui remettra les deux équipes à égalité.

James engage alors à la 80e minute, les Toulonnais n’ont plus qu’à taper en touche pour valider cet exploit sur la pelouse clermontoise. Le ballon rebondi par terre, Matt Giteau surgit et envoie le ballon en dehors des limites du terrain en essayant de l’attraper. Mais l’arbitre ne l’entend pas de cette oreille et siffle pénalité contre Matt Giteau, qui, selon lui, met volontaire le ballon en touche. James s’empresse de passer la pénalité et offre cette fois-ci vraiment la 50e victoire consécutive au Michelin.

18 mai 2013 – Finale H CUP : ASM 15 – 16 Toulon

Qui de mieux que l’ASM et le RCT pour jouer une finale franco-française en H CUP. De plus, cela sera la première finale de H CUP de l’histoire des deux clubs. Une pression qui se ressent tout au long de la première période. Les deux équipes se neutralisent et se quittent dos-à-dos sur le score de 3 partout à la pause. Parra et Wilkinson sont les deux buteurs du premier acte.

Au retour sur la pelouse, ce sont les Clermontois qui se montrent le plus dangereux et Nagala, après avoir déposé Tillous-Borde, s’en va inscrire le premier essai de la rencontre en coin. Morgan Parra loupe la transformation et laisse 2 points en route. Des points qui couteront très chers à la fin… Seulement 5 minutes plus tard, c’est Brock James qui passe la ligne et inscrit un essai de plus pour les Auvergnats. L’ASM prend le large (15-6) et semble avoir fait le plus dur dans cette finale. Wilkinson, de son côté, passe 3 points de plus pour Toulon. Et à la 64e, sur un ballon récupéré dans un ruck par Fernandez Lobbe, Delon Armitage s’en va inscrire un essai sans aucune résistance et se permet même de chambrer comme il se doit James qui était à sa poursuite. Wilkinson transforme et Toulon passe devant (15-16). Le score ne bougera plus jusqu’à la fin de la partie, Toulon s’offre son premier sacre européen.

2 mai 2015 – Finale H CUP : ASM 18-24 Toulon

Les deux équipes se retrouvent deux ans après la finale de 2013 remportée par le club varois. Revanchards, les Clermontois inscrivent les premiers points de la partie par l’intermédiaire de Parra. Très vite, les Toulonnais prennent le large grâce à la botte de Halfpenny. Mais, à la 63e, l’ASM pense avoir fait le plus dur en revenant à seulement un petit point des Varois grâce à l’essai de Abendanon, (18-19). Mais Drew Mitchell en avait décidé autrement. À la suite d’un ballon porté sur les 50 m, l'Australien prend le ballon en premier attaquant et éliminera pas moins de 6 défenseurs clermontois avant d’aller aplatir derrière la ligne. Cet essai est surement l’un, si ce n’est, le plus beau jamais inscrit lors d’une finale européenne. L’essai de l’australien scellera le sort du match et Toulon signe son 3e titre européen consécutif. L’ASM, encore une fois, échoue à seulement une marche du Graal.[FLASHBACK] En 2015, Drew Mitchell battait six Clermontois pour un essai d'anthologie[FLASHBACK] En 2015, Drew Mitchell battait six Clermontois pour un essai d'anthologie

4 juin 2017 – Finale TOP 14 : ASM 22-16 Toulon

L’ASM ainsi que Toulon se retrouvent une fois de plus pour disputer un titre. Une fois n'est pas coutume, c'est fois, c’est une finale de TOP 14. Avec deux équipes au sommet de leur art, une finale d’anthologie s’annonce. Le duel de Fidjiens, Raka côté jeune et bleu et Tuisova côté rouge et noir tient toutes ses promesses. Dès la 10e minute, après une percée de 60 m de Damian Penaud, Alivereti Raka reçoit le ballon de la part de son coéquipier et se retrouve face à son homologue toulonnais. Auteur d’un magnifique tchik-tchak, Raka ne laisse aucune autre possibilité à Tuisova que de faire le drapeau et s’en va inscrire le premier essai de la rencontre. Mais juste avant la pause, Tuisova se saisit d’un ballon sur son aile à seulement 10 m de la ligne clermontoise. D’une percussion tonitruante, il envoie Raka sur les fesses et plante un sublime essai en coin. Un partout de chaque côté. Parra passe une pénalité juste avant la pause et Clermont mène 16-10 à la mi-temps.

Top 14. C'était un 4 juin : Il y a quatre ans Clermont devenait champion en battant ToulonTop 14. C'était un 4 juin : Il y a quatre ans Clermont devenait champion en battant Toulon

La seconde période sera rythmée par des pénalités de chaque côté. Morgan Parra, comme un symbole, libère le peuple auvergnat en grattant le dernier ballon des Toulonnais à l’attaque dans les 22 m adverse. L’ASM expédie le ballon et touche et s’offre un deuxième Brennus, 7 ans après le premier.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Cette demi a Sainté en 2010, mes potes Toulonnais m'en parlent encore avec des trémolos dans la voix...😉

@Bib And Dôme

Ce drop de James......

@Kiwi Ripou

Somptueux et jouissif... 😉 😉

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
News
Arbitrage
Vidéos
News
Vidéos
News