RUGBY. Agacé, le président de la FFR allume Laporte, Guirado et Boudjellal sur les réseaux sociaux !
Florian Grill a véritablement allumé certains de ses détracteurs dans une lettre ouverte publiée sur les réseaux sociaux. Crédit photo (Pauline Laigneau)
Dans une grande lettre ouverte publiée sur Facebook ce dimanche soir, le président de la FFR, Florian Grill, s'en est pris à plusieurs visages du rugby français. Parmi eux, Laporte, Guirado ou bien Boudjellal.

L'homme fort de la Fédération Française de rugby en avait visiblement gros sur la patate, et il l'a fait savoir. Via le réseau social Facebook, le président de la FFR a publiquement vidé son sac, et n'a pas hésité à tirer sur quatre personnalités du rugby en France. 

Ce dernier a visé Bernard Laporte, Guilhem Guirado, Mourad Boudjellal et Marie-Pierre Pagès, qui avaient auparavant témoigné leur mécontentement vis-à-vis de la présidence de Grill lors du Mondial. 

En introduction, Florian Grill adresse ces paroles, avant d'approfondir ses propos pour chaque membre cités : "Avec la perspective d’une campagne, il faut croire que vous regrettez ce temps des escarmouches et de la tension pour remettre des pièces dans la machine alors que le rugby a toujours besoin d’apaisement après sept années où vous avez entretenu les tensions en politisant le rugby comme jamais. Visiblement, et même si je ne crois pas que cela corresponde à la volonté des clubs, les coups bas vous manquent."

RUGBY. ‘‘Hallucination collective’’, de la folie à la raison, la presse britannique dégoupille après Écosse - FranceRUGBY. ‘‘Hallucination collective’’, de la folie à la raison, la presse britannique dégoupille après Écosse - France

Laporte, Guirado et Boudjellal en prennent pour leur grade

Au moment d'évoquer l'ancien président de la FFR, Grill ne remet pas en cause les qualités d'entraîneur de Laporte, mais tient à souligner qu'il n'accepte pas les propos du directeur sportif de Montpellier : ""Tu m’accuses de ‘mentir sur les comptes’. J’avoue que ça me fait sourire. Je pense que la lecture de bilans et comptes de résultat est un domaine où il y a une petite chance que je sois mieux placé. L’audit à venir de la Cour des Comptes sur la FFR va confirmer mes propos. On verra si tu les accuses de mentir eux aussi? Ce serait croustillant."

Ensuite, l'ancien talonneur et capitaine du XV de France, Guilhem Guirado, est visé. Ce dernier est, lui aussi, loin d'être ménagé : "Il faut croire que tu apprends vite. En à peine plus de six mois tu es déjà capable d’asséner un coup terrible en déclarant que notre bilan serait ‘une catastrophe’. Je note quand même avec malice que tu parles plus dans les médias qu’au Comité directeur où ta présence n’est pas continue." 

Ensuite, en grand ami de Bernard Laporte, Mourad Boudjellal est également pris pour cible. L'ancien président du RCT se voit reprocher ses "tirs à vue", mais pas que : "Ceci dit, maintenant que j’ai pu à plusieurs reprises me rendre en Ligue Sud ce qui m’était interdit du temps de la présidence d’Henri Mondino, j’ai pu me renseigner sur tes exploits passés et j’en sais beaucoup plus. Bravo pour les titres avec Toulon même si on peut regretter le peu de joueurs sélectionnables en équipe de France, mais je plains celui qui est passé derrière toi et qui a été contraint de combler les trous!"

"Je n'ai aucun doute sur le fait que nous allons réussir à redresser la barre de la FFR"

Pour finir, Florian Grill vise Marie-Pierre Pagès, la trésorière de la FFR. Ce dernier n'aurait pas apprécié les sifflets et le comportement de Pagès lors de son discours avant le match entre la France et l'Irlande le 2 février dernier. Il explique : "C’était assez pitoyable d’entendre ton sifflet dans le salon et comme j’ai pu te le dire, tu n’as pas fait briller l’image de la France et de la FFR avec cette attitude peu digne d’une élue. Mais non la hola lancée par tes soins n’est pas encore pour demain (...) Vous devriez interdire à vos soutiens sur les réseaux sociaux de traiter vos anciennes équipes de ‘collabos’ en faisant référence à 1940."

Pour terminer, Grill assure pour "redresser la barre de la FFR", au détriment des comportements de ces quatre personnalités que nous avons citées : "Sachez en tout cas que pendant que vous ragez dans les médias ou faites hurler vos troupes sur les réseaux sociaux en multipliant les fausses informations, nous enregistrons déjà les fruits de notre travail. Et oui, j’ai une mauvaise nouvelle pour vous, je n'ai aucun doute sur le fait que nous allons réussir à redresser la barre de la FFR sans couper les moyens humains des équipes de France, sans toucher aux équipes salariés à Marcoussis et en donnant plus de moyens au local: ligues régionales, comités départementaux et clubs amateurs que vous avez négligé!”

XV DE FRANCE. Dézingué sur les réseaux, on vous explique pourquoi Jalibert a été loin d’être ''cata'' face à l’ÉcosseXV DE FRANCE. Dézingué sur les réseaux, on vous explique pourquoi Jalibert a été loin d’être ''cata'' face à l’Écosse

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Franchement cette lettre est nauseabonde, et vaut guere mieux que les personnes qu'elle accuse. Des resorts de communication de politicien juvenile qui cherche a exister en opposition avec le passe et en accusant en permanence ses predecesseurs pour les problemes actuels. Le mec a ete elu, on sait que le mandataire precedent a legerement rippe... C'est d'ailleurs pour ca qu'il a saute. Je lui souhaite de reussir dans sa mission mais ce n'est certainement pas en perdant du temps ecrire de longues missives en mode "c'est celui qui l' a dit qui y est", completement vide de contenu sur les actions entreprises. Mazette je m'inquiete pour le rugby francais.

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
Vidéos
News
News
News