XV DE FRANCE. Dézingué sur les réseaux, on vous explique pourquoi Jalibert a été loin d’être ''cata'' face à l’Écosse
Matthieu Jalibert a été vivement critiqué suite à sa performance face à l'Écosse. Crédit photo (France Rugby)
Malgré la victoire du XV de France, peu de personnes ont réussi à être satisfaites de la performance des Bleus à Murrayfield. Comme cible principale, la charnière bordelaise n'a pas été épargnée.

Des critiques à foison 

Bien que le XV de France soit parvenu à gagner en terre hostile, et faire taire quelques-unes des critiques autour de sa capacité à relever la tête, les reproches n'ont finalement pas cessé. Bien évidemment, en l'absence du tandem Dupont-Ntamack, les regards sont tournés vers la charnière de Bordeaux, avec Lucu et Jalibert. 

Si le numéro neuf ne fait pas l'unanimité en Bleu depuis plusieurs sorties déjà, Matthieu Jalibert tenait la chandelle haute, et avait même réussi à faire oublier la présence de Romain Ntamack durant le mondial. Associé à Antoine Dupont, ce dernier avait livré de belles prestations. Lors du premier match face à l'Irlande, le Bordelais n'avait également pas déçu. 

Néanmoins, ce week-end face à la bande à Russell, les critiques à son encontre ont fusé, que ce soit dans la presse ou bien même sur les réseaux sociaux. Assurément, le spectre de la blessure de Romain Ntamack plane autour de Jalibert, et les internautes sur X (Twitter) n'ont pas caché leurs mécontentements durant et après la rencontre. 

Si certains lui reprochent l'aspect défensif de son jeu, d'autre lui sont tombés dessus pour ses erreurs sous les ballons hauts, qui auraient pu coûter bien plus cher aux Tricolores. Dans la presse, ce dernier a aussi été pointé du doigt, en témoigne la note de 3,5/10 accordée par le Midi Olympique à son sujet. Une fois de plus, ses boulettes sous les chandelles écossaises ont irrité la critique. Autre personnalité du rugby en France, Richard Dourthe, s'est quant à lui attaqué à la défense du numéro 10 du XV de France. 

XV de France. Un match ''parfait'', Galthié agace les supporters par son optimismeXV de France. Un match ''parfait'', Galthié agace les supporters par son optimisme

Du positif, tout de même 

Dans ce méli-mélo d'agacement et de frustration, nous avons essayé de rester plus mesurés, et nous avons trouvé la performance de Matthieu Jalibert bien moins décevante que l'opinion publique. Certes, l'ouvreur de l'UBB a connu des jours meilleurs, mais dans son ensemble, le XV de France aussi, non ? 

En première période, Jalibert a été à son aise lors des phases offensives des Bleus, alternant entre ses gros et le jeu au large dans une des premières possessions tricolores. Ensuite, à la 23ᵉ minute, ce dernier effectue un coup de pied par-dessus, sa marque de fabrique. Résultat, mêlée sur les 22 mètres écossais, sortie propre et crochet intérieur pour un retour intérieur intéressant sur Charles Ollivon. 

À la 31ᵉ minute, nous retrouvons l'ouvreur de l'UBB, pour une action qui semble être passée inaperçue, mais qui a été ô combien importante dans la construction de cette victoire. Suite à de beaux temps de jeu, Jalibert demande la balle et envoie une passe d'une vingtaine de mètres sur le pas, et envoi Gaël Fickou a l'essai. Simple en apparence, mais seulement en apparence. D'ailleurs, au quart d'heure de jeu, ces deux-là ont magnifiquement combiné au centre du terrain pour laisser filer sur près de 50 mètres le joueur du Racing 92

En fin de premier acte, nous pouvons également retenir le plaquage important de Jalibert, proche de sa ligne, sur le colosse Van der Merwe. En deuxième mi-temps, son association avec Nolann Le Garrec a été intéressante, et la vitesse orchestrée par les deux joueurs a permis de déstabiliser la défense écossaise. Évidemment, nous soulignons son bon retour défensif à moins de deux minutes de la fin du match, sur l'ailier Kyle Row, qui était parti pour un exploit personnel. 

En somme, Matthieu Jalibert n'a pas brillé, il n'a pas éclaboussé cette rencontre de toute sa classe et son génie comme il a pu le faire auparavant. Néanmoins, dans un match cadenassé, dans une partie plutôt stratégique, il a selon nous tenu son rôle. Dans l'animation offensive, il n'a pas déjoué et a joué à armes égales avec son homologue du jour, Finn Russell. Matthieu Jalibert peut faire bien mieux, et il le démontrera sans aucun doute dans la suite de ce Tournoi des 6 Nations

RUGBY. Danty, Depoortere, Fickou, etc. Comment le XV de France peut-il se révolutionner au centre ?RUGBY. Danty, Depoortere, Fickou, etc. Comment le XV de France peut-il se révolutionner au centre ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Pianto
    54154 points
  • il y a 1 semaine

ce sempiternel débat me fatigue.

Pour moi, ça ne fait aucun doute, Jalibert est un des 5 meilleurs ouvreurs du monde et aucun dans le tournoi n'est de son niveau. Ni Ford, ni Russell (le plus proche), ni les autres bien sûr.

Après, sans aucun problème, Jalibert n'a pas non plus été bon contre les écossais. Il fait un match à 4/10, en-dessous de la moyenne, comme dit par pas mal de monde, il a manqué des ballons hauts (moins que ce qui a été sifflé puisque l'un des ballons est en fait tapé par VanDerMerwe au duel et un autre qu'il volleye au-dessus de sa tête depuis avant les 22, rebondit dans les 22 donc en arrière). Mais clairement il n'a pas donné de sérénité.

Ce que je remarque, c'est que dans le marasme irlandais, il prend tous les ballons hauts qui arrivent dans sa zone, il bât 5 défenseurs (plus haut total du match des deux équipes) et fait plutôt un bon match dans l'utilisation des maigres ballons qui lui sont arrivés dans les pognes, ça passe à l'as avec la défaite et on lui a reproché sa défense parce que les verts lui ont envoyé de lourd dessus toute la soirée.
Dans le même match, Ramos manque deux réceptions de ballons hauts, rate toutes ses initiatives jusqu'à la 76ème où il fait un bon coup de pied.

Contre l'Ecosse on inverse, Ramos fait un bon match avec des prises de risques qui fonctionnent et 5 défenseurs battus mais manque 2 ballons hauts encore, Jalibert fait un très bon match défensif mais rate deux ballons hauts plus deux autres pas nets où il se fait sifflé.

Ces deux joueurs sont des mecs qui tentent et réussissent beaucoup en club et nettement moins en sélection (niveau + élevé et consignes différentes), ces deux joueurs ont des sautes de concentration dans les matchs et auront toujours du déchet.

Je remarque qu'à la surprise générale, il y en a un seul qui est remis en question à chaque match un peu trop moyen. C'est comme ça.
Il a un délit de sale gueule depuis le début de sa carrière.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News