Condamnation d'un fan : virage historique du monde du rugby dans la lutte contre le cyberharcèlement
Ben O'Keeffe fut au coeur de nombreuses polémiques. Screenshot : TF1
Un Néo-Zélandais de 22 ans, accusé d’harcèlement en ligne sur un arbitre vidéo du Mondial 2023, a été condamné par la justice australienne.

C’est l’une des - énormes - dérives des réseaux sociaux. Et qui, petit à petit, a également fait son nid dans le monde du rugby, et notamment lors de l’événement planétaire que furent la coupe du monde, et ses polémiques.

RUGBY. Désabusé par l'évolution de l'arbitrage, Nigel Owens se lâche sur ses réseaux sociaux !RUGBY. Désabusé par l'évolution de l'arbitrage, Nigel Owens se lâche sur ses réseaux sociaux !Durant l’événement, un jeune homme de 22 ans avait été accusé de harcèlement en ligne sur arbitre vidéo du Mondial 2023 et sa famille. Verdict ? Le Néo-Zélandais a été condamné en Australie après avoir plaidé coupable, en l’occurrence à une amende de 1000 dollars australiens (environ 600 euros) et à une obligation de bonne conduite, d’après les médias de l’île-continent.

Un "jugement historique", a salué le directeur général de World Rugby Alan Gilpin, qui espère par la même occasion envoyer un message fort à tous les supervilains du clavier. "Grâce au programme de lutte contre les abus en ligne de World Rugby (...), un individu a été identifié et localisé en Australie. L'affaire avait été transmise aux autorités australiennes en vue de poursuites judiciaires".

RUGBY. XV de France. Galthié brise (enfin) le silence : ''nous et les joueurs étions choqués''RUGBY. XV de France. Galthié brise (enfin) le silence : ''nous et les joueurs étions choqués''

"L'auteur a été reconnu coupable d'utilisation de services de communication en ligne à des fins de menaces et harcèlement. En réponse, World Rugby envisage de prendre des mesures pour interdire à cette personne l'achat de billets pour les événements futurs organisés par l'organisation", conclut l'instance mondiale.

On se souvient en effet que de nombreux cas de harcèlements et de menaces sur les réseaux sociaux avaient émergé durant le Mondial, suite à des polémiques arbitrales notamment.

VIDEO. COUPE DU MONDE. ''Nous ne sommes jamais parfaits'', Ben O'Keeffe répond aux critiques d'Antoine DupontVIDEO. COUPE DU MONDE. ''Nous ne sommes jamais parfaits'', Ben O'Keeffe répond aux critiques d'Antoine DupontFigure de l'arbitrage et au sifflet en finale, l'Anglais Wayne Barnes avait d'ailleurs été touché et déclaré quitter le monde du rugby sans regrets.

En espérant que ces punitions pour l’instant isolées fassent changer peu à peu les mentalités et permettent d’éviter la gangrène totale de notre sport. Qui peut entraîner des frustrations, certes, mais pas des menaces de mort…

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jièl
    13248 points
  • il y a 1 mois

J'aurais bien rajouté un 0 aux 1 000 $ australiens (voire 2, allons-y).

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News