RCT Rugby Club Toulonnais
Découvrez le Rugby club Toulonnais à travaers un historique, des définitions, images et vidéos !
Nom : Rugby Club Toulonnais (RCT)
Championnat actuel : Top 14
Les couleurs : Rouge et noir
Année de fondation : 1908
Stade : Félix Mayol (15 000 places)
Président : Mourad Boudjellal
Entraîneurs : Bernard Laporte (manager), Jacques Delmas (avants), Pierre Mignoni (arrières)
Le palmarès et le parcours sportif de Toulon :
RCT Rugby Club Toulonnais  Championnat de France : 4 (1931, 1987, 1992, 2014)
RCT Rugby Club Toulonnais H Cup : 2 (2013, 2014)

Toulon est le club le plus titré de l’Est de la France. Véritable symbole du rugby en Provence, le « Ercété » est fier d’avoir glané ces 3 titres. Le premier fut arraché en 1931 face au LOU (Lyon Olympique Universitaire), sur le score étriqué de 6 à 3 qui correspondait à l’époque à 2 essais à 1. 30 000 personnes attendaient leurs héros de retour de Bordeaux sur la Rade à Toulon.

Le titre de 1987 quant à lui, était d’une logique implacable. Avec une équipe qui laisse rêveur (Manu Diaz, Bernard Herrero, Éric Champ, Gilbert Doucet, Jérôme Gallion, Jérôme Bianchi, etc.) le RCT domine un Racing Métro vaillant mais impuissant. 56 ans que les Provençaux attendaient ce bout de bois, et c’est cette génération dorée qui l’aura ramené au bercail.

Le titre de 1992 créa la surprise. Le RCT n’aurait pas parié sur un titre avec sa génération de « Minots » puisque 4 juniors (Orsoni, De Rougement, Teissère, Delaigue) participèrent à la finale gagnée contre Blanco et son BO, pour le dernier match de l’emblématique arrière de l’équipe de France. L’exploit est d’autant plus retentissant qu’il manquait le fer de lance de l’équipe toulonnaise en la personne d’Eric Champ (suspendu).

Le titre de Pro D2 en 2008 laisse entrevoir de belles choses du côté de la Rade.

Mourad Boudjellal, fantasque et populaire président de Toulon, tout en étant PDG des éditions Soleil reprendra le club et investira de grosses sommes. S’en suivra un recrutement flamboyant composé de vieilles stars (Mehrtens, Gregan), de stars du XIII (Rooney, Sonny Bill Williams) ou encore de stars en activité (Collins). Un recrutement qui va de pair avec l’arrivée de Tana Umaga au poste d’entraîneur. La difficulté résidera par la suite dans la création d'une synergie entre toutes ces individualités. C’est le défi du RCT aujourd’hui. Si le club a raté la marche du professionnalisme (relégation pour raisons financières en 2000), il rentre de plein fer dans cette démarche aujourd’hui.

Et force est de constater que la stratégie controversée du Président Boudjellal porte ses fruits. Depuis le titre de champion de Pro D2 acquis lors de la saison 07/08, le club toulonnais se bat pour le Bouclier de Brennus avec les plus grandes équipes du Top 14 (sauf lors de la saison de la remontée, où le RCT termine neuvième).
La logique du recrutement stellaire est confirmée, avec notamment les arrivées de Juan Martin Fernandez-Lobbe, Jonny Wilkinson et Felipe Contepomi pour la cuvée 2009/10 du championnat de France. La saison suivante, George Smith, Paul Sackey et Carl Hayman revêtront la tunique rouge et noire, pour constituer à quelques exceptions près l'effectif qui ira jusqu'à la première finale toulonnaise du Top 14 depuis 1992, seulement battu par le Stade Toulousain au Stade de France.

Pour ne pas connaître une nouvelle désillusion si près du but, Mourad Boudjellal met encore une fois la main à la poche pour consolider un effectif déjà solide, avec les signatures de joueurs tels que Chris Masoe, Maxime Mermoz, Delon Armitage et Frédéric Michalak, qui fait son retour en France après son (re-)exil en Afrique du Sud.
L'objectif de ces renforts ? Apporter suffisamment d'expérience et de solidité pour mettre toutes leurs chances de leur côté sur les deux tableaux principaux : le Top 14 et la H-Cup, les deux objectifs avoués des Toulonnais pour les saisons à venir.

La stratégie de Mourad Boudjellal s'avère une nouvelle fois payante puisque le RCT remporte face à Clermont la première H Cup de son histoire grâce à un essai de sa recrue Delon Armitage en fin de match. Mais les Varois manquent le doublé de peu en s'inclinant en finale du Top 14 face au Castres Olympique. Conscient de l'attractivité de son club, Boudjellal attire de nouveaux grands noms du rugby mondial avec Bryan Habana, Martin Castrogiovanni, Drew Mitchell ou Ali Williams. Un recrutement qui va très vite porter ses fruits puisque lors de la saison 2013-2014, le RCT irrésistible réalise le doublé H Cup/Top 14. Ne voulant pas s'arrêter en si bon chemin et suite à des départs à la retraite dont celui de Jonny Wilkinson notamment, le président recrute Leigh Halfpenny, James O'Connor, Mamuka Gorgodze ou encore Gerhard Vosloo.

La petite histoire du Rugby Club Toulonnais

Pourquoi le stade Félix Mayol ? Félix Mayol était un chanteur populaire du début du XXème siècle né à Toulon. L’homme à la houppe célèbre était un grand fana de sa ville et de rugby. Un homme généreux comme on n'en fait plus, et qui donnera 60000 Francs, somme colossale en sont temps, au club du RCT pour acheter son stade. Son premier soir de scène, une amie lui glissa un brin de muguet dans le revers de sa jaquette. Un brin du muguet qui lui porta chance et qu’il enfilera avant chaque représentation. Le parrain du RCT verra ensuite son brin de muguet fétiche décorer l’emblème de son club chéri. Comble de la chance… le brin est composé de 13 clochettes.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Objectivité13
  • il y a 9 ans

Toulon est réguliérement trés bien classé en équipe de jeune...mieux que beaucoup de club du top 14...

Derniers articles

News
News
Transferts
News
Transferts
News
News
News
News
News
News