RUGBY. 6 Nations. Posolo Tuilagi a-t-il les épaules assez larges pour être déjà titulaire avec le XV de France ?
Le 2e ligne Posolo Tuilagi pourrait être titulaire avec le XV de France face à l'Italie dans le 6 Nations. À 19 ans, a-t-il ce qu'il faut pour commencer une rencontre internationale ? Crédit image : Screenshot Youtube
Le 2e ligne Posolo Tuilagi pourrait être titulaire avec le XV de France face à l'Italie dans le 6 Nations. À 19 ans, a-t-il ce qu'il faut pour commencer une rencontre internationale ?

XV DE FRANCE. Après deux sélections d'affilée, Posolo Tuilagi vers une titularisation contre l'Italie ?XV DE FRANCE. Après deux sélections d'affilée, Posolo Tuilagi vers une titularisation contre l'Italie ?Posolo Tuilagi est sans conteste l'une des attractions de ce 6 Nations 2024. Le deuxième ligne tricolore fait l'objet de nombreux commentaires dans la presse et chez les supporters. Il faut dire qu'il ne passe pas inaperçu sur le pré par son gabarit mais surtout grâce à ses performances. Lesquelles pourraient lui permettre de connaître sa première titularisation dimanche.

Après deux matchs joués dans la peau d'un finisseur, et alors que les premières informations en provenance de Marcoussis l'envoyaient dans les tribunes, il semblerait que le staff ait changé d'avis. "S'il débute un match, je pense qu'il est en mesure de répondre favorablement. C'est un jeune joueur avec toute l'énergie de sa jeunesse", commente le directeur de la performance des Bleus, Nicolas Jeanjean, via L'Equipe.RUGBY. 6 Nations. ''Pas au niveau'' physiquement, le XV de France va-t-il monter en puissance dans ce Tournoi ?RUGBY. 6 Nations. ''Pas au niveau'' physiquement, le XV de France va-t-il monter en puissance dans ce Tournoi ?Le désormais ex-international U20 a été très satisfaisant d'un point de vue physique sur ses entrées en jeu. Nul doute que s'il commence le match dimanche à Lille, il apportera tout autant de fougue sur le pré. Car Posolo, c'est pas seulement qu'un gros porteur. Il possède aussi des cannes et de la mobilité. Et c'est là qu'est sa force.

Il a vraiment de l'énergie liée à sa jeunesse. Il est évidemment perfectible mais il a un profil atypique, assez hors norme que l'on n'a pas forcément à l'heure actuelle dans notre équipe. C'est sa réelle plus-value aujourd'hui.

Si d'aventure il doit être dans le XV de départ, il donnera son maximum comme il l'a fait en sortie de banc ou bien à l'entraînement. Cette semaine, il a notamment impressionné en rattrapant le Parisien Léo Barré, selon les informations de L'Equipe. "Il est dans son rôle de joueur, c'est-à-dire assumer toutes les urgences et l'action qu'il doit y avoir. S'il doit donner le maximum de son énergie, de sa vitesse, de sa puissance pour aller chercher un ailier ou un arrière, à lui de faire.

Il faut dire qu'il a conscience de vivre des moments rares dans une carrière. Surtout à son âge. Il ne semble pas atteint par la pression de l'événement et avant tout se mettre au service de l'équipe. Que ce soit dans la peau d'un titulaire ou d'un finisseur. "J'apprends de nouvelles choses tous les jours et ça me fait gagner en confiance", avance-t-il pour le Midi Libre.RUGBY. France/Italie. 60 Points plus tard, peut-on objectivement espérer une nouvelle démonstration ?RUGBY. France/Italie. 60 Points plus tard, peut-on objectivement espérer une nouvelle démonstration ?Si son âge est une force, il marque aussi l'immense marge de progression qu'il possède. Il est encore perfectible et sait qu'il doit s'améliorer dans plusieurs domaines. C'est là qu'interviennent ses coéquipiers en équipe de France et notamment Cameron Woki. "Il m'a un peu pris sous son aile, j'en suis admiratif." Bien que les deux joueurs n'aient pas le même profil, le Racingman lui apporte des conseils en touche et dans le jeu courant.

Du côté du staff, on ne veut pas brusquer les choses malgré l'énorme potentiel du joueur de 19 ans. "Ils me disent d'utiliser mes qualités et vraiment de ne pas changer ce que je fais les week-ends." Bien évidement, la différence entre le Top 14 et le niveau internationale est énorme. Et le diable se trouve en premier lieu dans les détails. "J'ai encore beaucoup de progrès à faire."

Dimanche, il pourrait en faire une nouvelle fois faire l'expérience. "Face à l'Italie, il y a généralement un rythme un peu important, c'est une équipe très joueuse, un peu similaire à l'Écosse", précise Jeanjean. Le spécialiste de la performance tricolore ajoute dans un cas comme dans l'autre, Posolo Tuilagi, comme les deuxièmes lignes jouent rarement l'intégralité d'une rencontre dans le système actuel. Ce qui devrait permettre au jeune Catalan de tout donner sur le pré comme titulaire ou finisseur.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ce serait sympa de le voir contre son oncle lors du prochain Crunch, à se rentrer dedans, puis gros câlins en fin de match !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News