RUGBY. Une Australie morose vient à bout d'un Portugal électrique en manque de réalisme
Du côté de Saint-Etienne, le Portugal vient défier l’Australie à Saint-Etienne pour la quatrième journée de cette phase de poule de la Coupe du monde.
Du côté de Saint-Etienne, le Portugal vient défier l’Australie à Saint-Etienne pour la quatrième journée de cette phase de poule de la Coupe du monde.

Dans le chaudron, le Portugal est venu faire sa tambouille. Face à une Australie en manque de confiance, le Portugal voulait créer la sensation du mondial. À Saint-Etienne, le scénario n’a pas été en leur faveur ce dimanche 1ᵉʳ octobre.

Quelles équipes se seraient qualifiées en 2023 avec une Coupe du Monde à 24 équipes ?Quelles équipes se seraient qualifiées en 2023 avec une Coupe du Monde à 24 équipes ?

Des Portugais magiques plombés par un jaune

En début de rencontre, l’Australie a voulu mettre du rythme d’entrée de jeu. En sollicitant les avants, ils tentent de marquer physiquement les Portugais dès les premières minutes. Cependant, cette stratégie se retourne contre les Océaniens qui bafouillent leur rugby. Ils parviennent néanmoins à récupérer 3 points grâce à une pénalité.

En parallèle, les Portugais ne se font pas prier pour envoyer du jeu. Dès qu’ils rentrent dans les 50 mètres australiens, ils font augmenter l’intensité de jeu. Avec des chisteras, passes sautées et autres petits bijoux, ils font tourner la tête des Gold and Green. Finalement, une excellente conquête suivie par un merveilleux mouvement collectif permet au second centre Pedro Bettencourt d’inscrire le premier essai du match.

Cependant, la vista portugaise va rapidement se refroidir. En effet, le numéro 13 du Portugal est coupable d’un plaquage haut et écope d’un carton jaune. En infériorité numérique, les Portugais subissent physiquement. Conscients de leur supériorité physique, les Australiens acculent leurs adversaires. Pendant que les Européens sont à 14, Richie Arnold et ses coéquipiers en profitent pour inscrire 3 essais où les avants font démonstration de leur puissance. À la 25ᵉ minute de jeu, les Portugais sont largement menés.

RUGBY. COUPE DU MONDE. Savez-vous vraiment pourquoi l’Australie joue en vert et doré ?RUGBY. COUPE DU MONDE. Savez-vous vraiment pourquoi l’Australie joue en vert et doré ?Durant la suite de la première période, les débats vont se stabiliser. Les Australiens vont continuer à jouer dans le défi physique. Imprécis, ils perdent le cuir et les Portugais regagnent de précieux mètres en jouant à la main.

À la 35ᵉ minute, l’ailier Rodrigo Marta est tout près d’être à l’origine d’une action totalement folle. Le trois-quart casse un plaquage et s’engouffre dans l’intervalle. Il sert ensuite son numéro 7 dans le petit côté. Après une action de 60 mètres, Nicolas Martins plonge dans l’en-but. Alors que les Lusitaniens pensaient avoir leur deuxième essai de la rencontre, l’arbitrage vidéo montrera que le troisième ligne est sorti en touche juste avant d’aplatir. Les deux équipes repartent au vestiaire sur le score de 24 à 7 pour l’Australie.

RUGBY. Coupe du monde. La surprenante équipe portugaise bientôt menée par sa fougueuse jeunesse ?RUGBY. Coupe du monde. La surprenante équipe portugaise bientôt menée par sa fougueuse jeunesse ?

L'Australie chanceuse

En début de deuxième période, les débats penchent du côté australien. Les Océaniens souhaitent enfoncer le clou et obtenir le bonus offensif afin de rester dans la course à la qualification. En envoyant au large à quelques mètres de la ligne, Nawaqanitawase fixe le dernier défenseur et sert McReight qui plonge dans l’en-but. Si les Australiens s’éloignent un peu plus au tableau des scores, les Lusitaniens restent dominants offensivement. Cependant, leur manque de réalisme criant les empêche de revenir dans le match.

Les Portugais sont tranchants, mais il manque le dernier geste afin d’arriver en Terre promise. Électriques, Nuno Sousa Guedes et Jerónimo Portela font tourner la tête de la défense adverse. À côté, les cadres Samuel Marques et Mike Tadjer s’agacent de voir des occasions franches ne pas aller au bout. En tribune, le regard noir de Patrice Lagisquet ne semble pas beaucoup plus complaisant. S'ils avaient concrétisé chacune de leurs occasions, la dynamique de ce match aurait été tout autre. Chanceux, mais indisciplinés, les Australiens soufflent un bon coup à chaque erreur de leurs adversaires.

RUGBY. Des pros, des amateurs, le Portugal avec 18 ''Français'' pour préparer la Coupe du mondeRUGBY. Des pros, des amateurs, le Portugal avec 18 ''Français'' pour préparer la Coupe du monde

Finalement, les Portugais parviennent à concrétiser une occasion. Rafael Simões parvient à aplatir à 10 minutes du coup de sifflet final. Physiquement, les Portugais tiennent jusque dans les dernières minutes. Avec un peu de recul, le carton jaune de Pedro Bettencourt et le manque de réalisme auront été vraiment préjudiciables. Même si la victoire est assurée côté australien, les Gold and Green n'ont dominé la rencontre que pendant quelques minutes en réalité.

Comme pour rappeler la hiérarchie mondiale, Koroibete inscrit le cinquième essai australien. En difficulté durant cette rencontre, l'ailier arrange un peu le constat de ce qui est sûrement son dernier match du mondial 2023. Face aux ultimes offensives portugaises, les soldats d'Eddie Jones tentent de contenir les assauts des loups. À Saint-Etienne, la fin de match est complètement folle. Les deux formations ne veulent pas sortir le cuir et en finir avec le match. Ils relancent avec fougue, mais personne ne parvient à aller au bout. Score final : 34-14 pour l'Australie.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Snark
    14588 points
  • il y a 9 mois

Madame Neuville douterait-elle de sa légitimité et, pour compenser, a-t-elle envie de démontrer qu'elle peut, à elle seule, décider du sort d'un match ? Ou a-t-elle juste besoin de passer d'urgence un protocole commotion que justifieraient certaines "absences" criantes ?

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News