Coupe du monde. Qui est Joy Neville, la femme qui bouscule le monde de l’Ovalie ?
Joy Neville était l'arbitre de la finale de Coupe du Monde féminine 2017. Crédit image : Screenshot Youtube IrishRugby TV
Joy Neville deviendra en septembre la première femme arbitre à officier lors d’une Coupe du Monde masculine. L’ancienne internationale irlandaise est devenue l’une des figures du rugby féminin.

Première femme à arbitrer un match de coupe d’Europe en 2017, première femme à arbitrer un match de Pro 14 (actuel URC) en 2018 et bientôt première femme à arbitrer une Coupe du Monde masculine en 2023. Joy Neville est la femme de tous les records ! Elle est un véritable symbole du rugby féminin. Avant de bousculer les codes de l’arbitrage, Joy Neville a marqué l’histoire de son pays en tant que joueuse. L’ancienne troisième ligne du Munster compte 70 sélections avec l’Irlande et deux participations à la coupe du monde (2006 et 2010). En 2013, elle était la capitaine de la première équipe d’Irlande à gagner le Tournoi des Six Nations. Cette année-là, les Irlandaises réalisaient même le Grand Chelem. C’est aujourd’hui encore le seul Grand Chelem de l’histoire de la sélection du trèfle. 

Arbitre de l’année 2017

Après avoir mis un terme à sa carrière au lendemain du sacre européen, Joy Neville entame une reconversion en tant qu’arbitre. À l’image des jeunes joueurs/ses qui badent les superstars mondiales, Joy Neville s’est beaucoup inspirée des références de l’arbitrage, comme elle le confie dans l’émission "Entre les lignes" de World Rugby : “Certains arbitres ont leurs propres mimiques et ils font ça tellement naturellement. Vous pouvez toujours essayer de les imiter, mais vous devez trouver votre style à vous. Et en ce sens, j'ai beaucoup appris de Johnny Lacey. Il est devenu mon entraîneur aujourd'hui. J'ai beaucoup appris grâce à lui et à Nigel Owens, bien sûr. J'adore le sens de l'humour de Nigel sur le terrain. Il est toujours bon de montrer son côté humain". 

On peut aisément affirmer qu'aujourd’hui, c’est elle qui fait office de référence pour de nombreux arbitres. Sacrée arbitre de l’année en 2017, Joy Neville est largement saluée par la profession : “Toutes nos félicitations à Joy pour son prix de meilleur arbitre de l'année. C'est tellement mérité", avait déclaré Nigel Owens lors de la cérémonie. Son aura dépasse la sphère sportive, le président de l’Irlande lui-même a tenu à la féliciter via Twitter : C'est un hommage mérité au vu de ses prestations, de son dévouement et de son importance en tant que modèle pour nos jeunes citoyens”.

C’est au cours de cette année 2017 qu’elle commence à officier dans le rugby masculin. Le 15 décembre 2017, elle est au sifflet pour le match de Challenge européen (Challenge Cup) entre l'Union Bordeaux Bègles et Enisey-STM. Elle devient ainsi la première femme à arbitrer une rencontre de rugby masculin. Certains observateurs aguerris ont pu l’apercevoir en tant qu’arbitre de touche lors du test-match opposant le XV de France et le Japon en novembre 2017 (23-23 à Paris La Défense Arena). Elle était également l’arbitre de la finale de coupe du monde féminine 2017. 

RUGBY. Les arbitres pour la Coupe du monde connus : seulement 2 Tricolores, première historique pour Joy NevilleRUGBY. Les arbitres pour la Coupe du monde connus : seulement 2 Tricolores, première historique pour Joy NevilleLors de la saison 2017-2018, elle continue de s’imposer dans le monde de l’arbitrage et devient la première femme à arbitrer un match de Pro 14 (actuel URC) à l'occasion de la rencontre entre l'Ulster et les Southern Kings. Aujourd’hui, elle arbitre le Tournoi des 6 Nations masculin en tant qu'arbitre TMO (arbitrage vidéo). Un rôle qui sera celui qu’elle occupera durant la Coupe du Monde 2023 en France.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Mettre une Irlandaise comme TMO, c'est curieux !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News