FINALE TOP 14. Et si Ange Capuozzo intégrait le groupe de Toulouse à la surprise générale ?
Screenshot : Canal Plus
L’international italien Ange Capuozzo a beau réaliser de belles performances sous le maillot toulousain, il n’a jamais disputé de match de phase finale sous ces couleurs.

La demi-finale remportée 37 à 23 face à La Rochelle a donc laissé des traces. Sorti sur civière, Cyril Baille souffre du péroné et de la cheville et a dû se faire opérer. Il ne jouera donc pas la finale.



Mais le pilier international n’est pas le seul à s’être blessé face aux Maritimes. Beaucoup plus improbable, Matthis Lebel, pourtant entré seulement à la 77ème minute de jeu, a réussi 2 prouesses. D’abord celle de marquer suite à une superbe passe au pied de son pote Romain Ntamack, 4 minutes après son entrée en jeu. Mais aussi celle de se blesser au dos, probablement au moment d’aplatir.

TOP 14. Létal dans les grands moments, savez-vous depuis quand le Stade Toulousain n’a plus perdu une finale ?TOP 14. Létal dans les grands moments, savez-vous depuis quand le Stade Toulousain n’a plus perdu une finale ?"Je pense que je me suis bloqué le dos", confiait l’ailier de 25 ans au Midi Olympique au moment de quitter le Matmut Atlantique en béquilles. Le genre de pépin qui, s’il ne s’avère finalement pas plus grave, peut déjà être très handicapant pour préparer un match. Qui plus est une finale.


D’autant que mercredi après-midi, les Stadistes vont devoir se coltiner 5h de bus pour rallier la cité phocéenne, terre d’accueil de la finale. Pas l’idéal pour le dos… Alors Lebel, meilleur marqueur du club cette année (16 essais au total) sera-t-il apte ? Le staff toulousain devrait trancher après la journée de repos, offertes aux joueurs ce mardi pour continuer de récupérer et d’arriver le plus frais possible en finale.

TOP 14. ''On sera le Petit Poucet'', l’UBB salive à l’idée d’affronter l’ogre toulousainTOP 14. ''On sera le Petit Poucet'', l’UBB salive à l’idée d’affronter l’ogre toulousainReste qu’en cas de forfait, les prétendants ne manquent pas. L’on pense, dans cet ordre, à Ange Capuozzo, Pierre-Louis Barassi, Dimitri Delibes, Arthur Retière, voire Setareki Bituniyata et Lucas Tauzin.



L’international italien de 25 ans a pour lui de pouvoir couvrir les postes d’ailier et d’arrière et surtout, d’être en grande forme en cette fin de saison, lui qui l’a montré à chacune de ses sorties depuis son retour de blessure début mai. D’autant que la présence de Costes ou Chocobares placera déjà un pur centre sur le banc, ce qui ne devrait pas faire les affaires de Pierre-Louis Barassi. Lui qui s’était blessé à la cheville début juin.

RUGBY. 31 passes décisives ! Le virtuose Antoine Dupont impressionne en distribuant ses caviarsRUGBY. 31 passes décisives ! Le virtuose Antoine Dupont impressionne en distribuant ses caviarsEn cas de jackpot touché par Capuozzo, ce serait donc le premier match de phase finale (sur 10 !) disputé par le feu follet depuis son arrivée en Haute-Garonne voilà 2 ans. Au meilleur des moments…



À moins qu’Ugo Mola ne décide finalement d’opter pour un banc à 6 avants et 2 trois-quarts, ce qui couperait l’herbe sous le pied de tous les prétendants derrière, et résoudrait la question aux multiples équations. Réponse jeudi aux alentours des 18h, à l’annonce de la composition…

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • alan75
    7876 points
  • il y a 2 semaines

On sait maintenant que la réponse est oui.

Une fois que tout était totalement plié...

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos