Avec un Dulin en feu, Teddy Thomas fait parler sa vitesse [VIDEO]
Teddy Thomas et sa fameuse célébration.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le XV de France s'est imposé ce samedi soir face aux Italiens sur le score de 36 à 5. Teddy Thomas a marqué le match de sa vitesse.

C'est un retour souS le maillot bleu, qui était blanc pour l'occasion, pour Brice Dulin le Rochelais. Le poste d'arrière est pourtant déjà bien fourni avec Anthony Bouthier et Thomas Ramos, mais Dulin pourrait avoir une carte à jouer. Hier, lors de la victoire 36 à 5 sur l'Italie, rien n'était fait avant la deuxième mi-temps : 10-5 à la pause et des doutes sur la capacité à faire basculer le match. Finalement, nos Bleus ont réussi à trouver des espaces dans la défense italienne, comme cette magnifique course de Gabin Villière

L'autre belle réalisation est à mettre sur le compte de Brice Dulin, qui relance un ballon avant de casser un plaquage et d'envoyer Teddy Thomas le long de la ligne. L'ailier dépose l'arrière italien simplement avec sa vitesse. En toute fin de match, Sekou Macalou vient marquer son essai après un magnifique travail d'appui de Cameron Woki devant la défense. Les Bleus iront donc à Twickehnam la semaine prochaine pour la finale d'Autumn Nations Cup

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • breiz93
    65083 points
  • il y a 5 mois

Match trop calme, je ne me suis même pas levé de mon canapé pour pousser et courir avec les bleus. Ce sera plus tendu le prochain WE, et autoriser 2000 personnes a venir chanter le " vieux chariot brinquebalant " est déjà une fourberie anglaise.

Edf solide de nouveau à défaut d'être enthousiasmante,une air défense de Jalibert digne de TT, un essai digne de Bastagros par Danty, un essai de filou de Serin, un éclair de Villières, TT tranquille déposant la défense Italienne et trop pressé de célébrer son essai pour aplatir sous les perches, Macalou pour finir le taf et un certain nombre de coups de tatanes entre temps.... Crachons pas dans la soupe : ça gagne, mais suffisant pour les plus grosses nations ? L'avantage c'est que si on gagne les anglais, ce sera un exploit, et sinon ce sera la faute de ce drôle d'accord ....

  • Erèbe
    2530 points
  • il y a 5 mois

quand je vois la performance de Dulin samedi soir, je me demande encore comment a pu avoir lieu l'escroquerie Scott Spedding.

le patron entre 2012 et disons 2017 avant l'arrivée de Ramos et la découverte de Bouthier) aurait dût être Brice Dulin. (sans oublier Médard encore titulaire a mondial 2019 qui aurait fait une doublure de luxe)

Avec une gestion "hiérarchique" à la néo-Z nous aurions eu les 2 tauliers du poste de la décennie.
tu prend les 23 sélections de Spedding
les 15 sélections de Bonneval
les 4 sélections de Ducuing
les 2 sélections de Palis
Et les 2 tourneraient autours des 60/80 sélections, nombre beaucoup plus représentatif de leur niveau et de l'écart de niveau qui les sépare des autres.

rétroactivement, quand on constate la longévité de Médard, le retour de Dulin et la précocité des deux a leurs débuts, on se rend bien compte que ça ne servait a rien d'aller chercher d'autres joueurs qui auront cumuler au maximun 20 capes -sans parler des erreurs de casting d'un sélectionneur séniles.

@Erèbe

Il a d'abord été un taulier de PSA : il est le numéro de la tournée d'été 2012 à la tournée d'été 2014, même s'il rate le Tournoi 2013 sur blessure. Rebelotte pour la tournée d'automne 2014, forfait qui provoquera la première sélection de Spedding.
C'est là qu'arrive son deuxième souci : Spedding est moins bon intrinsèquement mais est plus costaud et tape très fort... ce qui colle parfaitement avec les obsessions de PSA et son non-rugby. Alors après son retour de blessure Dulin passera la dernière année du mandat PSA derrière Scott le Français, puis même à l'aile après le forfait d'Huget au Mondial (où forcément il se casse la gueule et perd énormément de points).

Puis arrive Novès, qui après avoir fait son premier tournoi avec Médard et Spedding finit par le rappeler sur la tournée d'automne 2016 où il est titulaire contre les Blacks. Il disparait temporairement de la sélection suite au contrôle positif des joueurs du Racing mais revient dès la fin de l'histoire pour les deux derniers matchs du Tournoi avant d'enchainer sur la tournée d'été. Sauf que nouveau manque de chance il se blesse avant la tournée d'automne, puis Novès est saqué. Arrivée de Brunel qui l'appelle dans son premier groupe mais Dulin déclare forfait juste avant le Tournoi.

Au final, ce sont surtout les blessures qui lui ont coûté cher. Sans ses problèmes d'adducteurs il aurait joué le Tournoi 2013 en titulaire. Sans une fracture du péroné avant la tournée d'automne 2014, Spedding ne met même pas les pieds en équipe de France et Dulin va probablement jusqu'au Mondial en titulaire. Sans une lésion musculaire au mollet en 2018 il aurait été de l'aventure Brunel.

  • Erèbe
    2530 points
  • il y a 5 mois
@Team Viscères

merci pour ces précisions, c'est rageant mais malgré tout je pense que Médard était encore meilleur, et a la limite, Hugo Bonneval a ses débuts était très intéressant en joker !

@Erèbe

Intrinsèquement Médard était de la trempe des très grands joueurs. Il fait une très belle carrière mais avec un peu plus de constances, moins de blessures et surtout un XV de France plus stable il aurait pu/dû faire une carrière exceptionnelle.

Et je te rejoins, sur le papier c'est la doublette Médard/Dulin qui aurait dû occuper le poste sur la génération précédente. On a de toute façon "gâché" un paquet de joueurs sur cette génération, c'en est désolant...

@Erèbe

Tout à fait d'accord, mais c'est aussi un peu facile à dire après coup.

Ayant toujours préché en faveur de Brice Dulin, je peux te dire qu'à l'époque tout le monde le défonçait et on concédait vaguement d'être le meilleur sous les ballons hauts mais pas plus.

Au Racing il a fait plusieurs saisons incroyables avant d'avoir un petit coup de mou (il a mis du temps à revenir de sa blessure, qui était assez longue).

Et l'épisode à l'aile face à l'Irlande en Coupe du Monde, c'était une façon de l'entérrer non? Suite à ce match la majeure partie des commentaires demandaient qu'on ne le voie plus en EDF.

Bref le contexte ne lui a pas du tout été favorable, mais surtout, n'oublions pas que les sélectionneurs à l'époque se targuaient de se baser sur une politique de l'homme en forme... (d'où Bonneval, Ducuing, Palis qui il est vrai se montraient performant en Top14).

@Erèbe

Dulin a surtout payé les choix de PSA de faire passer speeding devant lui alors qu'il était installé en 15 en 2014, puis de le décaler à l'aile lors de la CDM.
Ensuite Noves lui a préféré Médard, qu'il connaissait bien, et Ramos.
Lorsque Galthié est arrivé, Dulin n'était pas au mieux en club.
On verra ce qu'il donne contre les anglais, mais s'il réalise un gros match, en étant peut-être le capitaine, il pourrait prendre RDV pour le prochain tournoi...

  • Erèbe
    2530 points
  • il y a 5 mois
@Timmaman

vous avez tous les deux cité la source du problème : l'incompétence successive de PSA et Brunel.

C'était trop compliqué pour lui de se recentrer pour faciliter la transformation...?

@Timmaman

Il a un Italien juste à sa gauche.
Je veux bien qu'on critique TT (il a ses défauts) mais un petit peu d'objectivité ne nuirait pas.

@Flanquart St Lazare

Il ralentit sa course avant d'arriver à la ligne, et ne tente même pas un petit recentrage avant de tomber sur l'italien...

Derniers articles

News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
Vidéos
News
News
News
Sponsorisé News
Sponsorisé News