Anciens clubs

Racing 92
Racing 92

De 2010 à 2014

Top 14
Aviron Bayonnais
Aviron Bayonnais

De 2008 à 2010

Top 14
Union Bordeaux-Bègles
Union Bordeaux-Bègles

De 2007 à 2008

Top 14

Présentation

Nom : Benjamin Fall
Date de naissance : 29/04/1989
Lieu de Naissance : Langon (Gironde)
Nationalité : Français
Poste : Ailier ou Arrière
Equipe actuelle : Racing Métro
Ancienne équipe :Aviron Bayonnais (2008-2010)
Union Bordeaux-Bègles (2007 –2008)
Langon (2006-2007)
Le parcours sportif de Benjamin Fall en quelques points :
 Benjamin Fall commence le rugby très tard à l’âge de 16 ans dans sa ville natale de Langon.
 Très vite repéré par le club de l’Union Bordeaux-Bègles, il intègre l’équipe Crabos puis très rapidement l’équipe première, il totalise ainsi 15 matchs en Pro D2.
 Courtisé par les grands clubs comme Toulouse ou Paris, Benjamin Fall préfère rester en bord de mer et signer pour Bayonne qui lui promet du temps de jeu.
 Il intègre alors le CNR de Marcoussis et est sélectionné en équipe de France -19ans et -20 ans. Il marque 3 essais à la coupe du monde de -20 ans au Pays de Galles.
 Il connait sa première sélection en Equipe de France contre les Samoas (43-5) contre qui il marque un essai.
 Le Racing Métro décide de verser 506.000 € à Bayonne pour engager Benjamin Fall, ce qui constitue le transfert record dans le monde du rugby.
En 2012, il est appelé par Philippe Saint-André pour participer à la tournée dans l'hémisphère sud, en Argentine. Là-bas, il marque un essai.


Benjamin Fall dans les douches :
L’aviron Bayonnais projetait de recruter Lote Tuqiri au début de la saison 2009/2010 mais le club essuyait un cuisant revers dans la négociation. On se décidait alors de lancer le jeune Benjamin Fall, à la ressemblance troublante avec Tuqiri. Et le moins qu’on puisse dire c’est que le club Bayonnais ne fut pas déçu d’avoir arraché ce jeune joueur 2 années plus tôt. Perforant, habile, rapide, Benjamin Fall est tout simplement une pépite. Christophe Dominici qui en connaît un rayon sur le poste d’ailier ne tarit pas d’éloge à propos du jeune joueur : « Il gagne tous ses duels. À chaque fois qu'il touche le ballon, il crée le danger. Il plaque, il avance, il a un très bon placement. C'est un finisseur, il va très vite. C'est le morphotype du rugbyman de haut niveau »…
Lui qui commença le rugby à 16 ans se doit d’apprendre encore, mais le talent est là… ce joueur a tout d’un futur grand…


Derniers articles