VIDEO. Champions Cup : fallait-il accorder un essai de pénalité au Stade Toulousain face aux Wasps ?
Le Stade Toulousain domine les Wasps en mêlée.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le Stade Toulousain aurait-il dû bénéficier d'un essai de pénalité après une série de sept mêlées ? Alexandre Castola analyse.

En s'imposant de quatre points sur la pelouse de Pau, le Stade Toulousain a renoué avec la victoire après une quizaine européenne compliquée. Battus d'entrée au Connacht, les Rouge et Noir ont concédé le match nul sur leur pelouse face aux Wasps. Un score final (20-20) qui hypothèque déjà les chances toulousaines en vue des 1/4 de finale. Les hommes d'Ugo Mola auraient-ils pu l'emporter ?

Juste avant la pause, une série de six mêlées à leur avantage - sans compter la 7ème, jouée à la main par Carl Axtens - n'a pas débouché sur un essai de pénalité accordé par M. Clancy. Cinq points, voire sept, qui auraient pu faire la différence... D'où la bronca du public d'Ernest-Wallon et son incompréhension lors du coup de sifflet de l'arbitre irlandais renvoyant les trente acteurs au vestiaire pour la mi-temps.

Ancien talonneur professionnel et consultant en mêlée pour le Rugbynistère, Alexandre Castola explique : "vu les stats de l'arbitrage sur les six mêlées, M. Clancy pénalise quatre fois les Wasps, et en fait rejouer deux. Il ne donne pas de carton pour un des 1ère lignes anglais : sous cet angle, je suis d'accord pour dire que le Stade n'a pas été récompensé." Mais alors, a-t-il une explication à cette arbitrage ? Castola de poursuivre : "je pense que oui. Si on prend certaines mêlées, la domination toulousaine n'est pas flagrante et je pense que pour l'arbitre, cela n'a pas été facile".

Le déroulé des sept mêlées :

  • 1ère : bras cassé contre Wasps
  • 2ème : mêlée rejouée
  • 3ème : bras cassé contre Wasps
  • 4ème : pénalité contre Wasps
  • 5ème : mêlée rejouée
  • 6ème : pénalité contre Wasps
  • 7ème : mêlée jouée

L'analyse d'Alexandre Castola :

Sur les six premières mêlées, les droitiers des deux équipes subissent la pression des gauchers adverses. Les mêlées ne sont pas propres, donc difficiles à arbitrer. Pour moi, il y a deux erreurs d'arbitrage :

La première, c'est à la cinquième mêlée, où les gauchers dominent leurs droitiers respectifs. Du coup, le droitier des Wasps Cooper-Woolley pousse en travers et Aldegheri se relève sous la pression. Par contre, on peut voir que la première ligne des Wasps décale ses appuis et les bassins des joueurs vers le côté extérieur gauche, ce qui fait tourner volontairement la mêlée. De plus, on peut voir aisément Cooper-Woolley tirer Baille par le maillot. L'arbitre doit pénaliser ou mettre un carton pour faute volontaire au lieu de la faire rejouer.

La deuxième faute d'arbitrage concerne la septième et dernière mêlée. Aldegheri, le droitier toulousain, prend l'ascendant sur son vis-à-vis. Du coup, Toulouse domine sans appel les Wasps. Sous la pression de Baille, le droitier adverse se met en travers et toute le mêlée des Wasps fait tourner volontairement la mêlée, se mettant à la faute. Les Toulousains ont du mal à contrôler le ballon : sans ça, ils auraient amené le ballon et les Wasps dans l'en but.

Bilan : 

"L'arbitre doit accorder l'essai de pénalité pour Toulouse. Mais à sa décharge, sur la cinquième mêlée, il a devant lui Aldegheri qui se relève et sur la septième, le ballon est éjecté et joué rapidement par le n°8 toulousain. Je n'aimerais pas être à la place de l'arbitre à ce moment là !"


VIDEO. Champions Cup : fallait-il accorder un essai de pénalité au Stade Toulousain face aux Wasps ?VIDEO. Ancien talonneur professionnel, Alexandre Castola consacre son temps à sa passion : la mêlée

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il n'aurait pas été infamant, de la part de monsieur Clancy (quelle belle musique anglo-saxonne à mes oreilles...), de donner un carton jaune à chaque joueur du ST pour domination insolente... non ?
Folklorique, vous dis-je...
Même pas la peine de prendre des corticoïdes...

  • xeuz
    4205 points
  • il y a 3 ans

reprendre des melees ad vitam aeternam sur bras cassé et pénalité est de ttes facons du rugby du 20 eme siecle.... C'est juste parce qu'on ne sait pas, techniquement faire les 3 m qui manque en jouant le ballon... et puis ca ne paye plus que tres rarement ...

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 3 ans

Bon, on a match gagné alors ?

J'aime le commentaire en fin d'article car dans son canapé c'est tjs plus facile que sur le pré. Pour moi, l'erreur de l'arbitre est de commencer par des bras cassés.
En formation d'arbitrage on vous dit de faire UN choix pas LE choix. Donc dès la 1ère mêlée pénalité et alors forcément à la 3e faute, carton et à la 4e essai de pénalité.
On gagne du temps et on oblige les piliers à jouer dans la règle.

y'en a pas eu assez des mêlées où les guêpes se sont retrouvées à butiner le gazon ???? Ce pale type aurait du en faire rejouer une demi douzaine avant d'éventuellement caresser l'espoir d'en accorder un .....

Essai de pénalité c'est suite à 3 pénalités consécutives non? Hors là c'est 2 à rejouer, 2 bras cassés (donc pas d'antijeu) et 2 pénalités (antijeu, mêlées écroulées... vous connaissez). Donc si on suit cette logique, pas d'essai de pénalité.

Ca nous renvoie au fameux carton blanc qu'on a en Prod2, l'arbitre fait la différence entre les fautes techniques et les fautes d'antijeu. Et puis, je vois rien à redire aux bras cassés et mêlées rejouées pour le coup. Toujours est-il qu'actuellement le soucis pour le ST c'est pas de grapiller des points en CE, c'est surtout le fond de jeu qui, en dehors de la mêlée, est inexistant...

@Querrebleu

Normalement 2 bras cassés > le 2e devient une pénalité. Donc ça fait bien 3 pénalités contre les Wasps. D'ailleurs j'ai été bien agacé de voir tout les mauls toulousains pourris par des entrées sur les côtés (sans que l'arbitre ne bronche, mais là, c'est une autre histoire).

@Anthony26

"Normalement 2 bras cassés > le 2e devient une pénalité"

Cela n'est écrit dans aucun règlement. Le règlement prévoit des fautes sanctionnées par des coups de pied franc et des fautes sanctionnées par des coups de pied de pénalité. L'article qui permet de passer d'un bras cassé à une pénalité est l'article 10.3 sur les "fautes répétées", qui ne comporte aucune précision sur le nombre de répétitions de fautes avant de passer à la pénalité. L'article précise même "Si plusieurs joueurs d’une même équipe commettent plusieurs fois la même faute, l’arbitre doit décider s’il s’agit ou non d’une faute répétée".
Donc si l'arbitre estime que les 2 premières fautes des Wasps ne sont pas la même faute ou s'il estime que 2 fautes n'est pas suffisant pour caractériser une "faute répétée" réglementairement parlant, alors il a totalement le droit de sanctionner la faute d'un bras cassé si c'est la sanction prévue initialement par le règlement.

@Querrebleu

2 remarques concernant les règles d'arbitrage:
- il n'y a pas de règles déterminant un nombre de fautes consécutives pour provoquer un essai de pénalité. La seule règle concernant l'essai de pénalité est la notion que l'essai "aurait probablement été marqué sans un acte de jeu déloyal de l’équipe adverse", à la charge de l'arbitre d'interpréter.
- le bras cassé est une sanction au même titre que la pénalité, le règlement est très clair à ce point. La loi 21 dit "Les coups de pied de pénalité et les coups de pied francs sont accordés à l’équipe non fautive à la suite de fautes des adversaires". La différence est juste dans les options proposées, ce qui fait que les arbitres favorisent souvent le bras cassé pour les premières fautes en mêlée (on entend régulièrement les arbitres annoncer aux premières lignes et capitaines "à partir de la prochaine c'est pénalité").

Sur la série des 7 mêlées, il y a d'après l'arbitre 2 mêlées injouables donc rejouées et 4 où les Wasps se mettent à la faute. Le fait qu'il y ait 4 fautes (consécutives ou non) n'impose pas fatalement un essai de pénalité. Par contre comme l'auteur le souligne, une faute comme la 7ème mêlée est sanctionnable d'un essai de pénalité simplement parce que le pack anglais se met volontairement à la faute pour contrer un essai quasiment fait (sans la faute le 8 aurait pu suivre le mouvement et se retrouver avec Maestri et Tekori devant la ligne sans opposition).

Sinon je suis entièrement d'accord avec votre analyse sur le jeu du ST. Si on a retrouvé un bon pack, le néant total en ce qui concerne les arrières fait qu'il est compliqué d'espérer quelque chose. Déjà en Top14 c'est juste, mais en CE où ça joue plus et plus vite c'est mission impossible.

@Team Viscères

Je ne dis pas qu'il a entièrement raison hein, mais je pense que c'est sa logique sur le coup. On sait aussi que les arbitres anglo-saxons (enfin, globalement tous les arbitres pas français à vrai dire) n'arbitrent pas les mêlées comme nous le faisons en Top14. Sur la 7eme mêlée fait croire qu'il considère la mêlée à rejouer, et vu que le ballon sort il laisse faire. Les anglo-saxons ont toujours tendance à laisser jouer derrière les mêlées même quand elles explosent.

@Querrebleu

Pourtant vous pouvez carrément affirmer qu'il a raison, un arbitre a toujours raison. Ma remarque concernait plus les affirmations sur les bras cassés et le nombre de pénalités pour un essai de pénalité (qui font partie des croyances très répandues sur les terrains mais fausses, à l'instar de la "touche marquée") que sur le débat "l'arbitre avait raison ou tort". L'analyse du consultant mêlée du Rugbynistère est d'ailleurs très juste sur les raisons qui ont pu pousser l'arbitre a faire ces choix sur les 5ème et 7ème mêlée, et j'apprécie qu'au delà du traditionnel "d'après le règlement l'arbitre aurait dû" l'article exprime aussi ce que l'on passe trop souvent sous silence "l'arbitre a probablement fait cela à cause de tel et tel élément". L'arbitrage est compliqué, encore plus dans le rugby où les règles sont nombreuses avec beaucoup de place pour l'interprétation, il suffit de lire les débats sur l'arbitrage pour s'en rendre compte: beaucoup de gens ne connaissent pas toutes les règles et les interprétations sont multiples.

Et vous avez tout juste sur l'arbitrage de la mêlée en Top14 vs Reste du monde. Là où les autres ont tendance à laisser jouer, nos arbitres ont décidé de ne rien laisser passer et de tout siffler. Mais cela produit des effets pervers: en France la mêlée est vue comme un moyen de récolter une pénalité voir un essai de pénalité et non plus comme une rampe de lancement de jeu, ce qui incite à encore plus d'embrouille en mêlée (il est souvent plus rentable de pourrir la mêlée en espérant récolter la pénalité que de la stabiliser pour éjecter la gonfle) et encore plus d'incompréhension quand on est arbitré autrement qu'à la française.

@Querrebleu

Carton blanc en pro d2 ?????? Tu es sûr ??

@Rugby09

Fédérale pardon, mea culpa!

  • Dodow
    7375 points
  • il y a 3 ans

autant le rugby est pas toujours facile à comprendre pour tout le monde, autant là c'était quand même assez flagrant pour n'importe qui de voir que les wasps se faisaient dominer et que toulouse avaient assez de force pour les enfoncer jusqu'à derrière la ligne

  • AKA
    49004 points
  • il y a 3 ans

je n' avais pas vu le match et je n' avais pas entendu parler de ce fait de jeu. S' il n' y a pas essai de pénalité là quand il y en aura t il? Sans revenir sur l' aspect technique je reviens sur les décisions de l' arbitre: au 2eme bras cassé c' est pénalité! Ce qui fait qu' il y a 3 pénalités si on admet qu' il n' y a rien sur celles refaites... Je pense que si c' était arrivé à certains clubs çà aurai braillé dans les chaumières et que l' on aurai pas attendu 10 jours pour en parler 😠 😠

@AKA

il y a eu un essai de conversation par les commentateurs à ce moment-là, les gestes de la buche exaspéré par les fautes successives mais l'arbitre terrain a tout trouvé normal
Ai laissé un message suite au match pour signaler mon incompréhension !
Ce n 'est pas la première fois que l'arbitrage est très différent entre le top 14 et la coupe d'europe...

Je n'ai pas vu le match et lorsque j'ai lu l' article, je me suis dit "encore une fosi, l' arbitre en prend plein les dents pour pas grand chose"...
Puis j' ai regarde la video et me suis demande comment il n'avait pas donne d'essai de penalite.
Ca aurait sans doute change beaucoup de chose pour Toulouse qui une fois de plus s'est tire une balle dans le pied en coupe d'Europe.
Vraiment dommage car j'aimerai beaucoup que Toulouse reussise une belle saison mais ca ne passerra sans doute pas par l' Europe

Merci beaucoup pour ses explications très claires !En tant que pas pilier, je ne comprend pas toujours comment une mêlée doit être arbitré, comme ça c'est plus claire.

Derniers articles

News
News
News
News
Arbitrage
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News