La fédération samoane en faillite, World rugby annonce une aide financière

La fédération samoane en faillite, World rugby annonce une aide financière
En 2016, les Samoa avaient défié le XV de France.
World Rugby va augmenter sa dotation allouée aux nations du Pacifiques d'ici à la Coupe du monde 2019. Pour certains, ça ne règle pas le problème.

Manu Samoa : l'avenir de l'équipe nationale gravement menacé ?En marge de la tournée de novembre durant laquelle les Samoa doivent affronter l'Écosse, la Roumanie et l'Angleterre, la fédération samoane a indiqué qu'elle était en faillite. "Cela veut dire que La Fédération ne peut plus continuer à rembourser ses dettes auprès des banques. Il nous faut également de l'argent pour payer les joueurs afin qu'ils continuent à jouer", a confié Tuilaepa Sailele Malielegaoi, Premier ministre et président de la SRU, via Stuff. Alors que les joueurs pourraient potentiellement se blesser lors de la tournée, il n'y a plus assez d'argent pour payer les assurances ainsi que pour régler le salaire des entraîneurs.

Tandis que les internationaux anglais Mako Vunipola et Manu Tuilagi, respectivement originaires des Tonga et des Samoa, avaient invité leurs coéquipiers à verser un pourcentage de leur prime pour aider les Îliens, World Rugby avait indiqué qu'elle prendrait à sa charge les assurances ainsi que les frais liés à la préparation et aux transports dans le cadre de son investisemment de 1,6 million d'euros envers les Samoa. Ce jeudi, l'instance internationale a annoncé qu'elle allait augmenter de 22,9 millions d'euros la dotation allouée aux trois fédérations du Pacifique d'ici à la Coupe du monde. Soit une hausse de 19 % par rapport à la somme attribuée entre 2012 et 2015. 

Au total, les Samoa se verront octroyer 8 millions d'euros selon Les Echos, dont 1,7 millions en 2017. Ce qui devrait couvrir une grande partie des dettes de la fédération (plus d'un million en 2015). Un geste grandement apprécié alors qu'un appel aux dons avait été lancé. Mais pour l'ancien international samoan Dan Leo et l'association des joueurs du Pacifique, Pacific Rugby Welfare, cela ne règle pas le problème.

Le vrai problème se situe au niveau de la différence qui existe entre les nations du Tier 1 et les autres ainsi que sur le partage équitable des revenus. "C'est un écran de fumée". Le Figaro de rappeler que joueurs samoans ne toucheront que 740 euros de prime quand leurs homologues anglais encaisseront un chèque de 25 000 euros. La Fédération anglaise, qui va générer 5,6 millions grâce au match, a cependant précisé qu'elle indemniserait son adversaire à hauteur de 85 000 euros. Soit 85 000 euros de plus que l'Écosse.