Irlande

Irlande - Actu & Vidéos

Fiche Pays

Irlande - Rugby


Premier match : Irlande – Angleterre, 0-4 (Dublin, 1875)
Record de sélection : Brian O'Driscoll (113)
Record d'essais : Brian O'Driscoll (44)
Record de points : Ronan O'Gara (1031)
Palmarès :
Tournoi des 6 Nations : 1912, 1926, 1927, 1948, 1949, 1951, 1973, 1974, 1982, 1983, 1985, 2009 (dont 8 partagées et 2 Grand Chelems)
Triple Couronne : 1894, 1899, 1948, 1949, 1982, 1985, 2004, 2006, 2007, 2009
Coupe du Monde : 1987 : Elimination en ¼, 1991 : Elimination en ¼, 1995 : Elimination en ¼, 1999 : Elimination en barrages, 2003 : Elimination en ¼, 2007 : Elimination en phase de poule.

L'Equipe d'Irlande de rugby à XV réunit les meilleurs joueur de la République d'Irlande (EIRE) et de l'Irlande du Nord. C'est un cas unique en sport collectif : par exemple en football, il existe deux équipes nationales d'Irlande bien distinctes. Malgré la concurrence d'autres sports (football et football gaélique, hurling...), le rugby est très populaire en Irlande. Et le XV du Trèfle est une des nations les plus puissantes du rugby mondial, avec 19 victoires dans le Tournoi (dont 2 Grands Chelems), et depuis le début de l'ère professionnelle, 5 titres de champions d'Europe des clubs (un pour l'Ulster, et deux pour le Munster et le Leinster). En 2009, elle était la première nation européenne du classement IRB. Malgré cela, le XV du Trèfle n'a jamais très bien figuré en Coupe du Monde, ne passant jamais le stade des ¼ de finale...

La petite histoire du rugby irlandais
Avant le rugby, le Caid (lointain descendant du football gaéllique) qui comporte de nombreuses similitudes avec le rugby, était déjà solidement implanté en Irlande. Le club de Dublin University, fondé en 1954, est le premier véritable club de rugby créé sur l'île. Les étudiants de l'Université avaient appris à y jouer en Angleterre. En 1979 nait la fédération irlandaise, la IRFU, qui comporte des branches dans les provinces du Leinster, du Munster et de l'Ulster (Irlande du Nord). La toute première union était présidée par un conseil de 18 membres : 6 de chaque province. La branche du Connacht est venue s'ajouter en 1886. Aujourd'hui, ces quatre provinces sont celles qui représentent l'Irlande du nord et du sud dans le championnat des clubs de la Celtic League / Rabodirect Pro12.

Les débuts internationaux sont difficiles pour le XV du Trèfle. Le premier match disputé face à l'Angleterre en 1875 est la première défaite d'une série de 10 revers. Il faut attendre 1881 pour assister à une première victoire irlandaise, contre l'Ecosse à Belfast. En 1887, les irlandais battent pour la première fois le rival anglais dans le stade qui deviendra leur antre, Landsdowne Road, sur le score de 6 à 0. Il s'agit seulement de leur seconde victoire en 25 rencontres...

Le XV irlandais va néanmoins vite progresser. En 1894, il remporte son premier Tournoi , version 4 nations, en battant successivement anglais, écossais et gallois. C'est aussi leur première triple couronne. Dans les années qui suivent, les performances irlandaises seront irrégulières, mais on notera toutefois leur première victoire dans le Tournoi des 5 nations (après l'intégration de la France) en 1912. Dans les années 1920, une grande rivalité opposera d'ailleurs les Bleus aux irlandais. Les matchs entre les deux équipes sont particulièrement violents, et en 1924, le troisième ligne Collopy brise la jambe et la carrière de René Crabos. Si les choses se sont calmées par la suite, les oppositions entre la France et l'Irlande demeurent toujours paticulières, le fighting spirit irlandais se mariant parfois mal avec le sang chaud de nos coqs latins...

Durant l'ère du rugby amateur, les irlandais remporteront le Tournoi en 1926, 1927, 1948, 1949, 1951, 1973, 1974, 1982, 1983 et 1985... mais pour un seul Grand Chelem, en 1948. Le XV du Trèfle connaîtra une véritable période noire de 1986 à 1999. Ils passeront néanmoins proche de l'exploit lors de la Coupe du Monde 1991 : en quart de finale face à l'Australie, ils menaient 18 à 15 à quelques minutes de la fin du match. Mais plutôt que de tenter le drop pour accrocher les prolongations, les australiens se montreront particulièrement audacieux et Michael Lynagh inscrira un essai sur la dernière action du match. Quelques jours plus tard, les Wallabies seront sacrés champions du monde...

L'embellie viendra au début des années 2000 avec l'émergence d'une génération exceptionnelle. En 1998, les irlandais seront sacrés champions du monde des -19 ans. Parmi eux, un certain Brian O'Driscoll. En 2000, le trois quart centre encore chétif et flottant dans son maillot vert en coton explose aux yeux du grand public en plantant un hat trick contre les Bleus au Stade de France. Le début d'une longue série pour le futur recordman d'essais de l'histoire du Tournoi... (25 réalisations). Durant cette période, l'Irlande va posseder de nombreux joueurs de classe mondiale (Woods, O'Callaghan, O'Connell, Foley, Wallace, Stringer, Humphreys, O'Gara, D'Arcy, Hickie, Horgan, Murphy...) mais elle ne remportera finalement que très peu de titres. La faute au XV de France, qui sur la décennie 2000 aura battu les verts 9 fois en 13 rencontres... Les irlandais se consolent toutefois avec des triple couronnes à la pelle (2004, 2006, 2007, 2009), et ils réalisent finalement le second Grand Chelem de leur histoire en 2009. Brian O'Driscoll marquera un essai lors de 4 des 5 matchs disputés par l'Irlande. Ronan O'Gara, actuel meilleur réalisateur de l'histoire du Tournoi juste devant Jonny Wilkinson, claquera lui le drop décisif face aux gallois au Millenium Stadium.

Les 25 essais de BOD dans le Tournoi des 6 nations :



C'est cette génération dorée, aujourd'hui quelque peu vieillissante (mais régénérée par quelques jeunes talents comme O'Brien et Sexton), qui se rendra en Nouvelle-Zélande au mois de septembre. Leur objectif ? Réussir enfin à dépasser le stade des ¼ de finale en Coupe du Monde.

La petite anecdote du XV d'Irlande
En 1995, l'IRFU commande un hymne « consensuel », censé représenter les deux Irlandes, au compositeur Phil Coulter. Le résultat donna « Ireland's Call », qui est depuis joué avant chaque match du XV irlandais. Parfois contesté pour son manque de légitimité historique, cet hymne n'est pas chanté par tous les joueurs. Lors des matchs disputés à Dublin, cet hymne est précédé du « Soldier's song », l'hymne officiel de la République d'Irlande.

De 2007 à 2010, le mythique Lansdowne Road (devenu depuis Aviva Stadium), est fermé pour rénovations. Le XV du Trèfle déménage donc dans le temple des sports gaéliques, Croke Park. Ce stade est également célèbre pour un drame qui s'y est déroulé le 21 novembre 1920, jour du funeste Bloody Sunday. En pleine guerre d'indépendance, une division paramilitaire de la police britannique opéra une descente dans le stade lors d'un match de football gaélique entre Dublin et Tipperary. 14 personnes (13 spectateurs et un joueur) furent tués ce jour là.

En 2007, « God save the queen » est joué pour la première fois depuis le drame à l'occasion match du Tournoi en l'Irlande et l'Angleterre. Malgré les craintes exprimées avant le match, l'hymne est respecté et applaudi par le public. Dans ce contexte particulièrement émotionnel, l'Irlande va humilier le XV de la Rose avec une large victoire 43 à 13. C'est la plus large victoire de l'Irlande sur l'Angleterre à ce jour.

Les hymnes du match de Croke Park en 2007 :

Publié le 28-08-2011 à 11h15 - Mis à jour le 28-08-2011 à 11h15 // Par

Résultats

Coupe Du Monde
Irlande Féminin 18 - 25 France Féminin
Irlande Féminin 7 - 40 Angleterre Féminin
Nouvelle-Zélande 14 - 17 Irlande

Le Rugby c'est l'échange... Partagez !     Partagez
0 Commentaires sur « Irlande »

Aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier !

Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités des commentaires, connectez-vous ou créez un compte avant de poster.




Vous avez perdu votre pseudo ?
En postant un commentaire, vous acceptez les conditions d'utilisation du site.