VIDEO. VALEURS. Le témoignage touchant de Jérémy Clamy-Edroux après son coming-out
Il y a plusieurs mois, le pilier rouennais Jérémy Clamy-Edroux confiait une réalité encore compliquée à assumer dans le monde du sport professionnel : son homosexualité.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Il y a plusieurs mois, le pilier rouennais Jérémy Clamy-Edroux confiait une réalité encore compliquée à assumer dans le monde du sport professionnel : son homosexualité.

Le 19 juin 2021. C’est à cette date que Jérémy Clamy-Edroux, accompagné de 5 autres athlètes, brise un tabou encore bien ancré dans le monde du sport de haut niveau, celui de l’homosexualité. Dans un documentaire baptisé “Faut qu’on parle”, diffusé sur Canal +, plusieurs sportifs évoquent leur orientation sexuelle. Certains en ont même profité pour se “libérer d’un poids” auprès de leurs proches. C’est notamment le cas du pilier de Rouen, invité du Canal Sports Club cette semaine, qui livre les paroles de son père à cette annonce. Un discours émouvant évoqué par le joueur qui redoutait tout de même la réaction de ce dernier. Plus tard dans l’émission, il évoque : “J’étais persuadé qu’il allait avoir (une mauvaise) réaction. Mon père a toujours eu des propos un peu homophobes à la maison. C’est quelque chose qu’il accepte maintenant parce que je suis son fils. Il aurait sûrement préféré autre chose. C’est pour ça que j’ai mis autant de temps à lui dire. C’est vraiment le seul point sensible que j’avais. Aujourd’hui je suis content, car il m’a enfin dit qu’il était fier de moi et qu’il m’aimait. Je suis heureux maintenant. Totalement.”''Ma propre mort aurait été préférable à la découverte de mon homosexualité''''Ma propre mort aurait été préférable à la découverte de mon homosexualité''

Le champion de France de Fédérale 1 2019 a été titulaire lors des trois derniers matchs de son équipe, avec deux victoires importantes face au RC Vannes et au SU Agen. Coupable d’un carton jaune lors de la lourde défaite face à Aurillac ce vendredi 26 novembre, il n’est pas re-rentré en jeu au terme de sa sanction.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Reportage très fort et touchant de canal+ sur un sujet malheureusement encore tabou dans le sport (et pas que). En espérant que les mentalités continuent à évoluer dans le bon sens...

Ce qyui est triste, c'est qu'il faut du courage pour en parler en public, alors que cela ressort de l'ordre de la sphère privée. Ses choix amoureux ne regarde que lui, je suis presque choqué que cela fasse les gros titres et qu'in en fasse une émission télé, alors que cela devrait etre banal et anodin.

  • vevere
    66013 points
  • il y a 1 mois

Dire qu'en 2021, il faut avoir du courage, juste pour être soi-même...bravo à lui et surtout belle carrière!!! 👏 👏 👏

Super doc , clairement ... Ce joueur a du courage, bien qu'il me semble que finalement le rugby soit vraiment un sport qui possède aussi des valeurs d'acceptation. (jamais vu de joueurs homo ayant eu des problèmes dans les clubs ...) Juste une chose, il n'est jamais question de Gareth Thomas, arrière international gallois, lions britannique, qui avait fait son coming out bien avant lui, joueur avec une grande notoriété. Sa venue au Stadium avec Cardiff avait été saluée par une standing ovation je crois ...

  • Pianto
    42179 points
  • il y a 1 mois
@Jacques-Tati-en-EDF

C'était un beau moment ces 30 000 personnes qui l'applaudissent debout, m'enfin, il n'a pas reçu que des ovations puisqu'il me semble qu'il s'était fait casser la gueule à cause de son homosexualité, chez lui à Cardiff... Le chemin est encore long...

@Pianto

Oui effectivement. Il a monté une association pour lutter contre l'homophobie aussi ... Mais juste dommage quand même qu'on en parle pas.

Bravo pour ton courage .. Et ta bonne tenue en mêlée.

C'est chouette d'avoir une suite pour ceux qui ont vu le reportage, on sentait à quel point il tenait et craignait dans le même temps cette étape avec son père. Content de savoir que ça s'est bien passé et que son père a su faire passer son fils avant ses convictions personnelles. Surtout que dans le reportage on voit une situation inverse avec une mère qui renie sa fille, même en sachant que cela existait j'ai trouvé cela d'une violence incroyable.

Pour ceux qui n'ont pas vu le reportage, foncez. Il est touchant sans tomber dans le voyeurisme, casse beaucoup de préjugés que ce soit sur les homosexuels ou même sur le principe du "coming-out" (certains ne comprennent pas que le besoin de le clamer haut et fort, les parcours des 6 personnes du reportage montrent justement en quoi c'est essentiel pour eux et pour les autres), montre le chemin qu'il reste à parcourir tout en restant très optimiste.

Bon, le ministère va devoir attendre encore un peu plus avant d'enregistrer l'abonnement d'Éric Z(orglub). Il lui sera difficile d'accepter que l'on puisse être noir, homosexuel et humain. Même avec un prénom non exotique, une usurpation d'identité sans doute.

  • Pianto
    42179 points
  • il y a 1 mois

Très touchant dans le documentaire "il faut qu'on parle..."
ça fait plaisir de lire que la réaction de son père a été bonne, il en était très inquiet.
Bravo à lui pour le message de courage et d'authenticité.

Derniers articles

Vidéos
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News
Transferts