''Ma propre mort aurait été préférable à la découverte de mon homosexualité''
La confession bouleversante de l'ancien Wallaby Dan Palmer.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
La confession bouleversante de l'ancien Wallaby Dan Palmer. Passé par Grenoble, l'Australien a révélé son homosexualité dans une lettre émouvante.

"Je rêvais de disparaître, de changer de nom et de recommencer ma vie. Il n'est pas exagéré de dire que ma propre mort était préférable à quiconque découvrant que j'étais gay." Dan Palmer s'est confié comme jamais auparavant dans une lettre publiée par le Sydney Morning Herald. L'ancien pilier australien ne cherchait pas à attirer la lumière sur lui. Mais il a senti que c'était quelque chose qu'il devait pour aider "quelqu'un qui se trouve dans une position similaire." Cette position, c'était celle d'un joueur qui en apparence vivait une vie idéale mais qui lorsqu'il rentrait chez lui, pleurait en s'endormant et prenait des opioïdes pour aller mieux. En 2012, Palmer était pourtant vice-capitaine des Brumbies. Il avait connu sa première sélection avec les Wallabies. "Ma vie consistait à pratiquer le sport que j'aimais et à parcourir le monde avec certains de mes meilleurs amis." En coulisses, il était colère et triste. "Je me méprisais moi-même et la vie que je vivais. J'étais piégé dans un faux récit et je ne voyais aucune issue."

Touché par les blessures en 2013, il a fait le choix de partir pour la France en rejoignant le Top 14 et Grenoble. Bien qu'esseulé et incapable de parler français, il confie que cette année dans l'Hexagone "a été la plus transformatrice" de sa vie. Un matin, après avoir fait une surdose d'analgésiques, il a réalisé qu'il était en train de s'autodétruire. Malgré son état, il est allé à Londres pour voir un ami et lui demander de l'aide. "Après 25 ans sur cette planète, c'est la première personne à qui j'ai dit que j'étais gay". Il lui est éternellement reconnaissant d'avoir été présent pour lui ce jour-là. Libéré d'un poids énorme, il a commencé à changer dès le lendemain. "C'était la première fois de ma vie que je me sentais vraiment libre." Il a ensuite pris la décision d'arrêter le rugby, sa passion pour ce sport ayant déjà diminué depuis quelques années. Après avoir quitté la France, il a entamé des études et obtenu un double diplôme en sciences et psychologie. "Je suis maintenant à mi-chemin de mon doctorat où j'étudie les mécanismes cellulaires du fonctionnement du cerveau."

Il confie que son combat a surtout été vis-à-vis de lui-même. Il ne s'est jamais senti discriminé et n'a jamais senti de pression dans le monde du rugby. "Malheureusement, depuis lors, l'affaire Israël Folau est apparue", et il a senti le besoin de dire quelque chose. "Pour moi, ce qui est plus important que les dégâts qu'il a causés au rugby, c'est l'impact profond qu'il a sans aucun doute eu sur les enfants qui l'admiraient et qui luttent chaque jour pour comprendre leur sexualité." Un impact qu'il ne mesurera sans doute jamais. Heureusement, le cas Folau est rare dans le monde du rugby. Mais il n'y a également que peu de joueurs qui ont aussi osé parler ouvertement de leur homosexualité. "Cela me dégoûte de savoir qu'en 2020, il y a encore des gens qui se torturent comme moi, à la fois dans et hors du sport". Il espère que ses mots auront un impact positif et permettront aux gens de se sentir plus à l'aise avec eux-mêmes.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Pianto
    36866 points
  • il y a 3 semaines

D'après les études qui ont été faites sur le sujet, il y a le même pourcentage d'homosexuels en France, aux USA, en Espagne, en Pologne, au Maroc, en Ouzbékistan, en Papouasie Nouvelle-Guinée ou dans les tribus isolées de l'Amazonie (environ 15%). On observe de l'homosexualité chez les autres mammifères également. Ce n'est pas un choix, ce n'est pas une construction de la société, c'est juste comme ça.

Ce n'est pas non plus contagieux. Même dans les sociétés qui valorisaient les relations sexuelles entre hommes, comme certaines périodes de la Grèce Antique, il n'y avait pas davantage de vrais homosexuels (les statistiques sont plus floues mais les récits semblent l'affirmer).

On m'a toujours dit d'accepter ce que je ne peux pas changer . Ben voilà, ça, on ne peut pas. Alors il ne reste plus qu'à la société à accepter... Et c'est largement en cours. J'ai des enfants ados, il y a des homosexuels dans leurs entourages qui s'affirment à 15/16 ans, c'était impensable dans ma génération. Courage à ceux qui ne se sentent pas de franchir le cap de "l'officialisation" :
1 ce n'est pas obligatoire, la sexualité est un truc privé et peut le rester,
2 la sexualité ne vous définit pas, ce n'est pas l'essentiel de ce qui fait que vous êtes vous-même.

  • vevere
    53392 points
  • il y a 3 semaines
@Pianto

👏 👏 👏

Tain cong, tu les aimes toi les zomossessuels ?
- Ben sais pas, j'en ai jamais rencontré.
- M'enfin des mecs qu'ils y baisent entre eux !
- Justement, tant que c'est entre eux j'en ai rien à braire.
- Mais c'est dégueulasse !
- T'as essayé ?
- T'es vraiment khon, je te parle de morale, là !
- Bon ta morale c'est que deux mecs qui s'acculent pasque pour eux le zizipanpan c'est ça ou rien qu'y z'ont pas le choix d'aimer des femmes c'est immoral et que le gros dégueulasse qui oblige sa bonne femme à se laisser acculer même qu'elle aime pas ça c'est plus moral ?
- Ben c'est quand même pas des mecs comme nous.
- Tain reusement que c'est pas des mecs comme toi ! Tè, je me casse tu peux finir ton verre, l'addition c'est pour moi, au plaisir de pas te revoir ici.

L'ambiance dans les vestiaires Wallaby devait quand même être particulière entre le fanatisme décervelé de Folau et l'engagement extraordinaire de Pocock qui refuse de se marier tant que les gays ne peuvent le faire et qui veut arrêter de jouer quand des insultes homophobes fusent des tribunes

@Nicolas Sans Chaise

heureusement qu'il n'y a pas que des khons et des gens qui laissent faire

Article à dédier à tout ceux qui se retrouvent enfermés dans cette non vie de ne pouvoir assumer leur sexualité.
Malheureusement, même dans les pays soi-disant "civilisés", être homosexuel(le) et l'avouer tient parfois de l'héroïsme...

  • Yonolan
    80095 points
  • il y a 3 semaines
@Amis à Laporte

L’Australie est loin d’être un pays compréhensif au niveau de l’homosexualité même si les choses progressent de façon importante ( bon ça partait de loin..)
Sans parler des fadingues style Folau

Le père Paul Kelly ( comme quoi être religieux ne rime pas toujours avec étroit de la ciboulette ) est rentré en combat contre un système de défense qui existait en Australie : l’Homosexual Advance Defence surnommé la Gay Panic Defense.

En cas de meurtre il suffisait d’évoquer des avances homosexuelles pour bénéficier de circonstances très atténuantes

Supprimé en 2014 dans les principaux états c’était encore recevable en 2016 dans deux états Queensland et l’Australie-Méridionale……

  • breiz93
    60894 points
  • il y a 3 semaines

Et dire qu'il y a encore des khons qui sont persuadés que les homosexuels sont des pervers... Quand on les écoute, l'évidence est que pour beaucoup il y a une réelle souffrance à ne pas "être dans la norme".

@breiz93

Plutôt une réelle souffrance à ce que le monde autour d'eux n'accepte pas qu'ils soient normaux. Même positifs, certains messages peuvent véhiculer des préjugés voir aller dans le sens contraire de l'intention de base...

  • vevere
    53392 points
  • il y a 3 semaines
@coupdecasque

J'espère que tu parles juste de "norme sociale"...

@vevere

La phrase n'était pas de moi, des fois ça fait pas de mal de s'abstenir de parler de ce que l'on ne comprend pas 😅

  • breiz93
    60894 points
  • il y a 3 semaines
@coupdecasque

COUPDECASQUE
"...soient normaux..." c'est plutôt maladroit .

@breiz93

C'est pourtant malheureusement le message qu'une bonne partie de la société leur renvoie. Et le véritable noeud du problème est là, il ne s'agit pas de convaincre les gens qu'il faut accepter les gays ou lesbiennes même s'ils ne sont pas dans la norme, mais à accepter qu'ils sont en fait dans la norme. Tout comme un roux est dans la norme même si ses cheveux sont différents (et qu'il n'a pas d'âme).

  • Jak3192
    58540 points
  • il y a 3 semaines
@Team Viscères

Tu ressorts la Controverse de Valladolid pour ceux qui ont le feu aux cheveux, toi ?
C'est parceque ce soir,.... ya des Irlandais à la télé ?

Tu vas créer la polémique...

  • breiz93
    60894 points
  • il y a 3 semaines
@Team Viscères

A propos des roux tu penses comme le père Dassault ( Marcel ). Il n'en voulait pas dans ses usines, ils (les roux) se planquaient dans les toilettes quand il venait sur un site.

  • Jak3192
    58540 points
  • il y a 3 semaines
@breiz93

Sérieux ?

  • breiz93
    60894 points
  • il y a 3 semaines
@Jak3192

Oui, je le tiens d'un Directeur de Prod Dassault avec qui j'avais des contacts pro .

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
Transferts
News
News