VIDÉO. Top 14. Une fin de match irrationnelle : Biarritz fait tomber La Rochelle et se relance dans la course au maintien
Deux ballons sur la pelouse en fin de match, du jamais vu.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Au terme d'une fin de match à placer dans les livres d'histoires, le Biarritz Olympique s'est imposé face à un Stade Rochelais, trop indiscipliné. Les Basques ne sont plus lanterne rouge.

Mais à quelle fin de match de folie avons-nous assisté ce dimanche soir, à l'occasion de la dernière rencontre de cette 17ème journée de Top 14 ! Avant ces interminables derniers instants, nous avions eu droit à un scénario déjà bien trop entrevu dans les travées d'Aguilera. Une première mi-temps à l'avantage des Basques séduisants, mais trop peu réalistes. Bien qu'ils encaissent le premier essai par Tawera Kerr-Barlow au quart d'heure de jeu, suite à un maul rondement mené, les locaux réagissent dans la foulée par un bon mouvement qui enverra l'autre demi de mêlée du match, le jeune Kerman Aurrekoetxea en Terre promise. Herron et West se répondront chacun au pied, pour un score de 13-11 en faveur de Biarritz aux citrons.

VIDÉO. TOP 14. Perpignan maitrise et remporte le choc des promus face à BiarritzVIDÉO. TOP 14. Perpignan maitrise et remporte le choc des promus face à Biarritz

Lors du second acte, La Rochelle posera petit à petit sa patte sur le match et ce malgré une infériorité numérique de presque 20 minutes (2 cartons jaunes). Par le pied d'Ihaia West et un essai de Rémi Picquette, les hommes de Ronan O'Gara prennent, croit-on alors, définitivement le large à un quart d'heure du trille finale (13-24). Mais le BO va relancer le match. Déjà par son arrière Joe Jonas, bien lancé dans l'intervalle par une passe sautée au cordeau d'un Francis Saili impérial ce dimanche (20-24).

Top 14. Moi, Joe Jonas, 20 ans à peine et nouvelle pile électrique du Biarritz OlympiqueTop 14. Moi, Joe Jonas, 20 ans à peine et nouvelle pile électrique du Biarritz Olympique

Avant cette fin de match invraisemblable. La Rochelle écope d'un troisième carton jaune et termine donc à 14. Peu de temps après, le BO a la balle de match, une pénal-touche à cinq mètres de la ligne rochelaise. François Da Ros franchit la ligne à la suite d'un ballon porté. Après d'innombrables ralentis à la vidéo, M.Brousset refuse cet essai. Retour à un avantage. Les Biarrots reprennent la touche et se font coffrer le ballon, maul improductif, mêlée rochelaise. Il reste 10 secondes. Mais les visiteurs se font pénaliser sur la mêlée ! Une liesse indescriptible envahit Aguilera, les Basques reprennent la touche. C'est donc à ce moment-là, que la partie bascule dans l'irréel. Nouveau ballon porté, mais un deuxième ballon envoyé depuis la main courante fait son apparition sur le terrain ! François Da Ros s'extirpe du maul et aplatit alors que Tawera Kerr-Barlow se saisit du deuxième ballon, le propulse hors des limites des terrains, persuadé d'avoir gagné. Une scène surréaliste avec deux équipes qui se congratulent. Dans la confusion générale, l'arbitre Pierre Brousset refuse logiquement l'essai et ordonne une mêlée pour le BO. Après trois temps de jeu, Josh Tyrrell plonge dans l'en-but, dans une ambiance indescriptible. François Da Ros expliquait à l'issue du match : ''Je ne comprenais pas que ça s'ouvre autant devant moi aussi facilement. Lorsque j'aplatis je vois deux joueurs avec un ballon, et l'arbitre qui ne savait pas où il en était [...] On aime les choses qui durent à Aguiléra on dirait''.

Dans la dramaturgie la plus totale et à l'issue d'un scénario hitchcockien, le BO l'emporte face à La Rochelle à la 84ème minute de jeu (27-24). Avec ce succès, les Basques pour qui la défaite était interdite ce soir et aurait sûrement scellé leurs espoirs de maintien, se relancent et peuvent toujours croire à un barrage. Ils quittent la dernière place au profit de Toulon un point derrière mais avec trois matchs en moins. Pour La Rochelle en revanche, ce revers fait mal aux têtes, les laissant à la 7ème place, à deux points du Racing 92. Beaucoup trop indisciplinés (3 cartons jaunes, 16 pénalités), les coéquipiers de Romain Sazy ne pouvaient espérer l'emporter. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Gros problèmes récurrents de fin de match pour le SR. Bravo au BO qui joue sa survie en top 14 face à une équipe qui a peut être pris le melon. J’espère me tromper mais il va falloir vite redresser la barre contre Clermont sinon la caravelle rochelaise risque de faire naufrage.

Il faut souligner la réaction immédiate de l'arbitre qui n'a, à aucun moment, fait preuve d'hésitation !
Bravo Mr l'arbitre !

  • Manu
    16689 points
  • il y a 3 mois
@Jonathan Sextoy

Effectivement, c'est ce que je me suis dis. Une situation si incompréhensible qu'il était sur le coup difficile de la déchiffrer. L'arbitre l'a fait en un temps record et a pris la bonne décision. Surtout il l'a fait dans les arrêts de jeu, et avec une très forte pression puisqu'il s'agissait de donner ou non la victoire à une des 2 équipes, l'une luttant pour le maintien et l'autre pour une place qualificative
Chapeau l'arbitre !!!

Bravo à Biarritz pour cette victoire, méritée !
Le reste passera à la poubelle, tellement il y a eu du déchet pour La Rochelle !

  • Manu
    16689 points
  • il y a 3 mois
@Marc Couasnon

Ces doublons faussent le championnat:
La Rochelle sans les perce-murailles Atonio, Aldritt ou DANTY, ce n'est pas la même équipe
Idem Toulouse sans Baille, Marchand, Cros, Jelonch ....

@Manu

Et donc ???
C'est aussi le jeu, La Rochelle, comme toutes les équipes du TOP14 qui possèdent des éléments susceptibles d'intéresser le staff de l'EDF, sait qu'elle sera pénalisée par leurs absences!
Et elles le savent dès le début du championnat, ensuite c'est une autre question quand a savoir quels clubs auront les moyens financiers pour y palier et aujourd'hui la barre est au minimum 30 M€, parce que tu ne peux même pas compter sur tes "espoirs" les plus talentueux, car ils sont réquisitionnés à la même période!

  • Anonym
    1581 points
  • il y a 3 mois
@Marc Couasnon

Léo Barré et Louis Foursans étaient pourtant alignés par le SF et le MHR le WE dernier alors qu’ils sont éligibles à l’équipe U20. Ce sont les deux plus gros temps de jeu de leur génération en top14 et l’un comme l’autre sont régulièrement titulaires (c’était d’ailleurs le cas de Foursans en l’absence de Garbisi en sélection et de Pollard blessé). Pour Foursans je n’en suis pas sûr mais Barré a clairement été retenu par son club. Je pense donc qu’un club peut très bien demandé à son joueur de ne pas participer au tournoi U20 s’il a besoin de lui lors des doublons.

on voit clairement qui le balance, un gars en beige avec un l'oreille au telephone

bon, il semble qu'il fait ca sans trop reflechir pour rendre le ballon, qui tombe d'ailleurs assez loin mais le rebond le ramene dans le maul

c'etait assez poilant comme situation

sans parti pris, je suis content que le BO ai pu gagner derriere

  • dan0x
    24863 points
  • il y a 3 mois

Aldigé va mettre encore ça sur le dos des bayonnais !

  • coach03
    17147 points
  • il y a 3 mois

Il se passe toujours quelque chose à Aguilléra après les jauge extensible voilà le nouveau concepts jouer avec deux ballon c'est innovant sur quelle page se trouve cette nouvelle règle

BREAKING NEWS
Inspiré par le final du match, WR veut essayer une nouvelle règle : on va expérimenter 1 ballon par équipe. Bernie Krapul le vice- président s'est justifié : la plupart des problèmes rencontrés au rugby vient du fait que les joueurs des deux équipes se disputent le ballon, c'est comme si le bon docteur SS me disputait le poste de président de la FFR, ça créerait des problèmes. Je pense que si chaque équipe avait son ballon le jeu deviendrait plus fluide avec moins de problèmes de discipline. J'ai d'ailleurs personnellement expérimenté la chose en nommant le docteur SS président délégué.

@lelinzhou

Blague à deux balles !😜

  • Manu
    16689 points
  • il y a 3 mois
@lelinzhou

Excellent !!!!

@Manu

Merci.

La question que tout le monde se pose n'est plus "mais qui a tué Paméla Rose?", mais, "mais qui a lancé ce foutu ballon?" La maire de Biarritz, peut-être?... 😉

@lebonbernieCGunther

Le père d'Imanol?

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
Vidéos
Transferts
News
News
News
Transferts