VIDEO. FLASHBACK. En 2018, Castres surclassait Toulouse pour filer vers le Brennus
VIDEO. FLASHBACK. En 2018, Castres surclassait Toulouse pour filer vers le Brennus.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Avant le derby de ce week-end, retour sur le dernier match marquant entre Castres et Toulouse en Top 14.

Le contexte

Nous sommes en 2018, et le Stade Toulousain revit. Douzièmes et premiers non-relégables la saison précédente, les hommes d’Ugo Mola se sont totalement relancés, au point d’intégrer à nouveau le Top 6. Pas comme demi-finaliste, certes, mais en terminant à une belle 3e place de la phase régulière.

Les voilà grands favoris d’un barrage disputé à domicile face au 6e, et dernier qualifié, le Castres Olympique.

De son côté, le CO se présente comme un outsider, mais a des raisons d’y croire. Après 40 ans de disette, les Castrais se sont imposés à Ernest-Wallon pour la première fois, quelques semaines auparavant. Et restent sur trois victoires consécutives face au voisin… 

Le match

Le derby de ce samedi sera-t-il autant disputé ? S’il ne s’agit “que” d’un match de championnat, un parfum de phases finales planera sur la pelouse. Un succès tarnais peut être déterminant dans la course à la qualification... Il y a trois ans, ce sont bien les hommes de Christophe Urios qui avaient pris les commandes d’entrée en inscrivant le premier essai par Armand Battle, vainqueur d’un duel en bout de ligne face à Thomas Ramos.

Ce dernier se rattrape avec deux pénalités, mais Rory Kockott maintient les locaux à distance, avec - là aussi - une pénalité. La seconde période vient confirmer que les Dieux du rugby ont choisi leur camp. En force, Armand Battle y va de son doublé.

A 23-6, Toulouse est obligé de jouer son va-tout, et franchit la ligne de craie par Ghiraldini, profitant au passage d’un carton rouge de Jenneker pour un coup de poing sur Maxime Médard. Las, le CO l’emporte 23-11 et file vers le Brennus...

Les équipes

En trois ans, les équipes ont évolué, mais finalement assez peu. Côté toulousain, seuls Fickou, Fritz et Bézy manquent à l'appel dans la ligne de 3/4. Chez les avants, Faasalele, Gray et Maestri ne sont plus là. Mais le XV de départ aligné ce week-end par Ugo Mola pourrait être très proche de celui choisi en 2018...

10 bonnes raisons de regarder le derby © Castres - Toulouse10 bonnes raisons de regarder le derby © Castres - Toulouse

Côté castrais, on jurerait que la charnière Kockott - Urdapilleta sera encore là pour faire des misères aux Rouge et Noir...

Toulouse Castres
15 : Ramos 15 : Dumora
14 : Kolbe 14 : Battle
13 : Fickou 13 : Combezou
12 : Fritz 12 : Taumoepeau
11 : Médard 11 : D. Smith
10 : Holmes 10 : Urdapilleta
9 : Bézy 9 : Kockott
8 : Cros 8 : Vaipulu
7 : Faasalele 7 : Babillot
6 : Elstadt 6 : Caballero
5 : Maestri 5 : Jacquet
4 : R. Gray 4 : Lassalle
3 : Faumuina 3 : Kotze
2 : Marchand 2 : Jenneker
1 : Baille 1 : Tichit
16 : Ghiraldini 16 : Rallier
17 : Pointud 17 : Stroe
18 : Tekori 18 : Capo Ortega
19 : Madaule 19 : Mafi
20 : T. Gray 20 : Vialelle
21 : Doussain 21 : Tupou
22 : Mjekevu 22 : Radosavljevic
22 : Aldegheri 22 : Fa'anunu

Le résumé vidéo

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je ne crois pas que le XV du ST sera proche de l'équipe du match cité. Peut-être deux ou trois joueurs ...

Caballero quel joueur!! quelle malice!! il rendait fou les toulousains en touche notamment
immense courage en défense aussi, avec sont corps frêle de girafon

  • Erèbe
    2530 points
  • il y a 3 semaines

Castres avait été meilleur sur ce match, il n'y avait rien eu a dire (contrairement aux deux matchs de championnat ou Toulouse menait de 20 points avant de les laisser tranquillement faire des remontada)

Derniers articles

Vidéos
News
News
Transferts
News
News
News
Vidéos
News
Ecrit par vous !
Vidéos
Transferts