VIDÉO. CHAMPIONS CUP. Le jour où le Stadium de Toulouse est tombé sous les assauts des Harlequins
Le trio infernal Care, Brown, Monye. Screenshot : Harlequins
Alors que Toulouse accueille les dangereux Harlequins en demi-finale de Champions Cup ce dimanche, souvenez-vous que le Stadium est déjà tombé face à ces mêmes anglais, dans l'histoire...

Gagas du beau jeu, de l’ode au déplacement du ballon et à la prise de risques, le Toulouse vs Harlequins de ce dimanche devrait vous donner du baume au cœur. Un affrontement qui fut déjà scintillant en phases de poules, lorsque les Hauts-Garonnais étaient allés s’imposer en décembre du côté de Londres avec style, 19 à 47.
VIDEO. CHAMPIONS CUP. 7 Essais, 1 Leçon de Rugby : Toulouse avait imposé son style face aux HarlequinsVIDEO. CHAMPIONS CUP. 7 Essais, 1 Leçon de Rugby : Toulouse avait imposé son style face aux HarlequinsAucune chance d’un autre scénario dans la ville rose, de fait ? Vous devez le savoir avec le retour de secret story sur TF1 : plus que jamais, méfiez-vous des apparences…

Alors que le superbe numéro 8 de cette formation anglaise Alex Dombrandt parlait cette semaine du "match le plus important de l’histoire du club", n’oublions pas non plus que les Quins sont flamboyants ballon en main et que l’UBB - éblouissante tout au long de cette campagne de Champions Cup - en a fait les frais en s’inclinant en quart 41 à 42, à Chaban. Mais aussi que dans l’histoire, les champions d’Angleterre 2021 se sont déjà imposés au Stadium de Toulouse.
Vos Matchs de Rugby Toulouse/Harlequins et Sharks/Clermont à quelle heure et sur quelle chaîne ?Vos Matchs de Rugby Toulouse/Harlequins et Sharks/Clermont à quelle heure et sur quelle chaîne ?A l’époque, les têtes d’affiche des Anglais n’étaient pas Marcus Smith, André Esterhuizen ou ce même Dombrandt, mais l’inoxydable Danny Care (37 ans) était déjà là, comme Marler, aux côtés du supersonique Ugo Monye, du futur capitaine du XV de la Rose Chris Robshaw ou de l’excellent Nick Easter. L’une des périodes les plus fastes des pensionnaires du Stoop.

C’était en décembre 2011, et ce jour-là, les Harlequins avaient su contrer les ambitions de jeu à la toulousaine. Malgré de la folie, les prises d’intervalle de Luke McAlister et les charges rageuses de Florian Fritz côté haut-garonnais, la défense anglaise avait souvent plié sans rompre, sauvant un nombre incalculable de situations chaudes.


Les Quins, emmenés par un Mike Brown (le courageux) dans la fleur de l’âge et auteur d’un doublé, avaient été cliniques et opportunistes. Jusqu’à l’emporter 26 à 34 en France, à issue d'un chassé-croisé qui avait tenu en haleine le Stadium jusqu'au bout.

Quelques mois plus tard, les deux formations finissaient d’ailleurs championnes de leur championnat respectif. Idem 12 ans après ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • NeST
    13075 points
  • il y a 1 mois

À noter l'entrée de Fritz qui a été un énorme centre du Stade Toulousain et un guerrier qui s'est donné et même sacrifié pour son club et son pays.

Autre point notable, le fair-play des anglais qui ont empêché par deux fois les Toulousains de jouer rapidement la touche par des actes d'anti-jeu 👍

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News