TOP 14. VIDÉO. Tuisova et le LOU mettent fin à la série du Stade Toulousain
Le LOU a réussi à faire tomber le Stade Toulousain, dans un match où les locaux auront été irréprochables en défense.
Ce dimanche soir, Lyon a terrassé le Stade Toulousain, dans un match où l'agressivité des locaux en défense aura fait la différence.

C'était le choc de cette 7ème journée de championnat, l'un des matchs les plus attendus de ces dernières semaines. Le 3ème du championnat, le LOU, recevait le leader et toujours invaincu cette saison, le Stade Toulousain. Une affiche qui faisait rêver, d'autant plus que Toulouse alignait sa grosse équipe, à l'exception de sa superstar Antoine Dupont, laissée sur le banc. Un combat de titan donc, entre deux des équipes les plus en forme de ce début d'exercice, avec l'UBB. Si nous avons vu dès les premiers instants du match des intentions offensives de chaque côté, c'est bien Lyon qui frappa le premier : après un renvoi très bien tapé, le pauvre Germain prend la marée, ou plutôt un bulldozer fidjien, du nom de Tuisova. Le ballon est récupéré par les locaux qui enchaînent les temps de jeu, avant d'inscrire le premier essai de la soirée, par l'intermédiaire de son flanker géorgien, Saghinadze. 5-3 puis 7-3, après la transformation de l'ouvreur Berdeu. Après ça, la première mi-temps sera un échange de coups entre deux favoris au titre, qui tourne à l'avantage des hommes de Pierre Mignoni à la pause (10-9). 

Top 14. Mais qui mettra fin à l'invincibilité du Stade Toulousain ?Top 14. Mais qui mettra fin à l'invincibilité du Stade Toulousain ?

Tuisova, à la bonne heure

Blessé depuis quelque temps, l'international fidjien faisait son retour dans ce match de gala. Et pour l'occasion, il était aligné au centre de l'attaque, afin de densifier un maximum le milieu du terrain. S'il a été discret lors du premier acte (mise à part son énorme plaquage qui amena l'essai), l'ancien joueur du RCT s'est fait remarquer dès le retour des vestiaires. Après un énième ballon perdu par les Toulousains dans leur camp, le jeu se déploie au large. Tuisova est alerté, et après avoir joué aux auto-tamponneuses avec la défense du champion de France, sert d'une magnifique passe après contact son troisième ligne Dylan Cretin pour le deuxième essai lyonnais. Un véritable facteur X, qui permet à son équipe de faire un mini-break à ce moment de la rencontre (15-9).

Trop de jeu tue le jeu ?

Vous connaissez certainement cet adage : jeu de main, jeu de toulousain. En effet, Toulouse nous a toujours habitué à un jeu plaisant, basé sur le mouvement et sur les ailes. Une identité qu'ils n'ont pas reniée hier soir : de nombreuses fois, nous avons vu les coéquipiers de Ntamack relancer de leur propre camp, cherchant la solution dans la défense lyonnaise. Mais voilà, sur la pelouse de Gerland, il y avait autant de failles dans la défense locale qu'il y a de cheveux sur le crâne de leur entraîneur ! Résultat ? Le Stade Toulousain n'a jamais réussi à sortir correctement de son camp, perdant de nombreux ballons dans leur moitié de terrain. Des erreurs qu'ont exploité les joueurs du LOU à la perfection, à l'image de cette perte de balle de François Cros devant ses 22 mètres, qui engendra le troisième essai lyonnais, inscrit par le capitaine Couilloud (22-12).

Dupont, une entrée trop tardive ?

Nous jouons la 51ème minute de jeu, lorsqu'Antoine Dupont entre en jeu. Son équipe est alors menée 22-12, et subit la défense exemplaire du LOU. Accompagné d'autres éléments du banc, sa rentrée fluidifie rapidement le jeu toulousain. Ces derniers se mettent à avancer, et la révolte commence à se faire ressentir. De l'autre côté, les coéquipiers de Cretin reculent, mais résistent face aux assauts du champion d'Europe en titre. Mais après plusieurs temps de jeu, l'ailier Dumortier se voit écopé d'un carton jaune, pour un en-avant volontaire. Une difficulté supplémentaire pour les locaux, qui finissent par céder à la 67 ème minute (essai de Mauvaka, 25-19). Le match est donc relancé, d'autant plus que quelques instants plus tard, Dupont trouve un 50/22 à 5 mètres de la ligne du LOU. Une occasion qui ne donnera rien, et qui résume l'abnégation défensive dont les Lyonnais ont fait preuve durant ce match. Mais au vu de son impact lorsqu'il est entré en jeu, on peut se demander ce qu'aurait donné cette rencontre au sommet, si l'international français avait disputé tout le match. 

ANALYSE. Comment Antoine Dupont a poussé la défense du BO à faire ce qu'il voulait ?ANALYSE. Comment Antoine Dupont a poussé la défense du BO à faire ce qu'il voulait ?

Néanmoins , il faut ici souligner la performance XXL du LOU, qui a réussi à allier réalisme et agressivité pour vaincre l'épouvantail de ce championnat. Avec cette victoire ô combien précieuse, Lyon confirme sa 3ème place au classement, et ne pointe désormais plus qu'à 5 petits points du leader. De son côté, Toulouse devra digérer au mieux cette première défaite, afin de réagir face au Castres Olympique samedi prochain. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

On pourra raconter tout ce qu'on veut d'autre autour du match, les performances individuelles, la tactique, les faits de matchs, l'arbitre... ce ne sera que du blabla, la seule et unique vérité du match est une évidence : premier match sans Balès sur la feuille cette saison, première défaite.

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News