Pro D2. VIDÉO. ''Iron Man'' Stark sort de nulle part pour le superbe essai de la qualif en finale
Gavin Stark a fait chavirer les supporters biarrots dans les dernières secondes.

Payez 8 mois au lieu de 12 !

Soutenez le Rugbynistère pendant un an avec le code AU_SOUTIEN
Le BO s'est qualifié pour la finale de Pro D2 en battant Vannes dans les derniers instants au stade de La Rabine. Cruel pour les Bretons, magique pour les Basques.

Qu'elles nous avaient manqué ces phases finales, aux déroulements imprévisibles, à l'issue dramatique pour les uns mais merveilleuse pour les autres. Les larmes des Bretons, Pierre Popelin en tête, contrastent avec l'euphorie des Biarrots, conscients de l'exploit qu'ils viennent alors de réaliser, en s'imposant à l'extérieur au terme d'un scénario à faire pâlir les plus grands réalisateurs d'Hollywood, de part son suspense incroyable. Dans un stade de La Rabine chauffé à blanc pour l'évènement, les Bretons inscrivaient deux pénalités par Pierre Popelin auxquelles répondaient coup sur coup les Biarrots, par un essai d'Henry Speight puis de Gilles Bosch, profitant de la moindre erreur vannetaise pour punir les locaux. Ces derniers fidèles à leur réputation d'équipe joueuse, ont finalement réussi à franchir la ligne juste avant la mi-temps. Après une superbe attaque en première main qui voyait Nick Abendanon franchir le premier rideau défensif, Pierre Popelin d'une merveille de passe au pied, offrait sur un plateau l'essai à l'ailier Ambrose Curtis. 13-12 aux citrons. 

Pro D2. Lucas Peyresblanques, le (presque) petit basque au grand avenirPro D2. Lucas Peyresblanques, le (presque) petit basque au grand avenir

Au retour des vestiaires, Gilles Bosch inscrivait une pénalité de 50 mètres avec l'appui du vent et redonnait l'avantage aux siens. Mais les Vannetais, euphoriques derrière et puissants devant, profitèrent de leur domination sur les ballons portés tout au long de la rencontre pour enfoncer à deux reprises le pack Biarrots et franchir la ligne. Popelin impérial, transformait à chaque fois et Vannes semblait se diriger alors vers une finale d'accession qui lui tendait les bras (27-15 55ème). Mais à l'expérience et sans s'affoler, le BO recollait inexorablement au score, porté par l'entrée XXL du jeune talonneur Lucas Peyresblanques. Couilloud inscrivait un essai avant qu'Hilsenbeck ne lui réponde par une pénalité. Et alors qu'il restait un peu moins de 7 minutes à jouer, Vannes écopait d'un carton jaune, le tournant de cette fin de rencontre. Biarritz inscrivait dans la foulée un essai par Peyresblanques, et Hilsenbeck redonnait en suivant de l'air à son équipe (33-27 76ème). La fin de rencontre devenait irrespirable. Les Basques se lançaient dans une ultime attaque désespérée pendant que Vannes se montrait rigoureux en défense. Jusqu'à cette course rentrante de Romain Lonca. Sur le temps de jeu suivant, Peyresblanques cassait un plaquage, réalisait une superbe chistera pour Barnabé Couilloud qui servait après contact Gavin Stark venu à hauteur, lequel filait entre les poteaux et crucifiait Vannes. Gilles Bosch peu en réussite transformait face aux perches (33-34). Quel match ! 

''Iron Man'' Gavin Stark endosse donc le costume de sauveur et Biarritz, sept ans après sa descente peut rêver d'un retour dans l'élite du rugby hexagonal. Le BO affrontera Perpignan samedi prochain à Montpellier pour une finale qui n'est pas sans nous rappeler les affrontements historiques des années 2000. Pour Vannes, c'est la douche froide. Les Bretons rêvaient d'une montée en Top 14 et échouent à quelques secondes d'une finale qui leur semblait promise. Qu'importe, les Vannetais ont donné rendez-vous pour la saison prochaine et seront à n'en pas douter l'un des candidats légitimes à la montée. En tout cas, merci aux deux équipes !

Crédit Vidéo : Canal plus Sport

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • etutabe
    17595 points
  • il y a 3 semaines

la seule consolation qu'on peut avoir c'est d'avoir joué face à une belle équipe du BO et d'avoir tenu 79 minutes
l'objectif initial de montée était 2023. après une aussi belle saison de championnat, on pouvait y croire pour une montée 2 ans plus tôt. Triste pour eux mais très fier de cette équipe qui joue un beau rugby.

@etutabe

ca a l'air d'avoir été un sacre match. tres bel premier essai de Vannes. vous monterez peut-être la saison prochaine, je vous le souhaite en tout cas

Magnifique suspense et très belle demie-finale, quelle magie ces phases finales propres au rugby, à préserver à tout prix.
Dernier essai plein de rage de Stark avec encore une fois Peyresblanques et Couilloud dans les bons coups, je trouve que ces 3 joueurs ont pour l'instant "portés" le BO en phase finale.

Arriver à autant vibrer et à faire vibrer devant un match de deuxième division, avec ce niveau de jeu.. 😲 Je pense que peu de ligues sportives peuvent s'en targuer...
Vivement la finale !

  • Manu
    13073 points
  • il y a 3 semaines

En fin d'article, le tweet de Madame la Mairesse de Biarritz montrant la foule en liesse aux abords du Casino de la cité impériale est-il un présage ?
A-t-elle enfin trouvé le jackpot pour financer le projet porté par les actionnaires du BO?
Où va t elle laisser partir le prochain champion de ProD2 rejoindre la ville du champion de L1 de foot?
Le casino de Biarritz porte l'enseigne de Casino Barrière
Pourtant, sur la vidéo, aucun geste Barrière, comme cette semaine à Lille où le club de foot a communié avec son public.

Derniers articles

Transferts
News
Transferts
News
Transferts
News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
News
Vidéos
News