TOP 14. Carton rouge pour Iturria et jaune pour Ecochard ? Un arbitrage qui fait réagir
En cette 9ᵉ journée de Top 14, certaines actions ont provoqué la stupéfaction des supporters ce samedi 29 octobre.
En cette 9ᵉ journée de Top 14, certaines actions ont provoqué la stupéfaction des supporters ce samedi 29 octobre.

Même si vous n’avez pas vu les matchs concernés, un simple aller-retour sur les réseaux sociaux durant l’après-midi du 29 octobre a dû vous mettre la puce à l’oreille. Pour cette 9ᵉ journée de Top 14, deux cas d’arbitrage ont particulièrement fait soulever les foules. Entre autre, il s’agit du carton jaune de Tom Ecochard lors d’USAP-Lyon OU et de l’expulsion définitive d’Arthur Iturria pour Clermont sur la pelouse du Castres Olympique. Pour vous éclairer sur la situation, le Rugbynistère a fait appel à l’expertise de son arbitre maison. Ainsi, Dédé Puiledébut livre son analyse sur ces deux évènements qui ont fait s’arracher des cheveux à quelques supporters de Top 14.TOP 14. Carton rouge de Reda Wardi sur Antoine Dupont, coup dur pour La Rochelle et le XV de FranceTOP 14. Carton rouge de Reda Wardi sur Antoine Dupont, coup dur pour La Rochelle et le XV de FranceDans un premier temps, évoquons le carton rouge d’Arthur Iturria en début d’après-midi du côté du stade Pierre Fabre. À la 69ᵉ minute du match entre l’ASM et le CO, les Auvergnats sont mis sous pression par la défense tarnaise. Alors que l’Argentin Delguy récupère un ballon cafouillé dans son camp, Arthur Iturria percute un Castrais à l’épaule. Sur les images, on voit que l’international français revient vers son camp. Malheureusement, il coupe la trajectoire de la course de son adversaire. Pour Dédé Puiledébut, cette action est la moins sujette à débat parmi celle évoquée dans cet article. Il nous décrypte la décision ainsi :

Point Arbitrage :

Il n'y a pas trop de débats sur la situation d’Iturria. Non seulement, le Clermontois fait de l'anti jeu, mais en plus, il touche directement la tête de son adversaire en pleine course. Iturria n'a pas une course qui va vers le ballon, donc il fait théoriquement bien un écran. Dans ce cas, soit on considère que c'est un accident, soit il écope logiquement d’un rouge, car il doit assumer son acte de jeu.”

Vous l’aurez compris, cette sanction est donc due à une accumulation de facteurs en défaveur de l’Auvergnat (antijeu + contact au niveau de la tête).RUGBY. ARBITRAGE. L’essai de Clermont face au Stade Toulousain était-il valable ?RUGBY. ARBITRAGE. L’essai de Clermont face au Stade Toulousain était-il valable ?Pour ce qui est de Tom Ecochard, notre arbitre maison confie que c’est “un cas loin d’être évident”. Ainsi, le demi de mêlée catalan percute le géorgien Niniashvili à la 17ᵉ minute de jeu. Avec de la vitesse, le joueur de l’USAP voit son bras rentrer en collision avec l'épaule puis la tête du Lyonnais, sur un crochet de ce dernier. Sur les réseaux, beaucoup d’observateurs, français et étrangers, recommandaient un carton rouge pour le numéro 9. Cependant, après avoir opté pour une pénalité dans un premier temps, l’arbitre de la rencontre décide de dégainer une biscotte en direction du joueur local. Si la stupéfaction a été de mise pour beaucoup, voici comment Dédé Puiledébut analyse cette décision :  

Point Arbitrage :

Dans cette situation, la tête est touchée par le plaqueur. Ainsi, la première question à se poser est : est-ce une charge à l'épaule ou un plaquage ? Si c'est plaquage, deux questions se posent. Premièrement, il faut voir si le degré de danger est élevé. Ensuite, il faut se demander s’il y a des circonstances atténuantes. Par exemple, ici, y a-t-il un changement de direction soudain ? Si oui, c’est un carton jaune. Sinon, c’est un carton rouge. Dans ce cas précis, le 9 subit le choc avec son adversaire, qui effectue un crochet à ce moment-là, et il recule. Avec ces conditions, le jaune s'explique.”

 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Les deux sanctions sont logiques si on suit le protocole World Rugby .
Dans les deux cas on est sur un point d'entrée carton rouge (dangerosité élevée).

Dans le cas d'iturria d'une part il ne semble pas y avoir de circonstances atténuantes, d'autre part c'est une charge a l'épaule, donc un geste considéré comme délibéré ou très imprudent. Donc pas de circonstances atténuantes possibles.

Pour le cas d'ecochard on est sur une tentative de plaquage, on le voit tenter d'enserrer et il y a un changement de direction de l'adversaire, c'est un facteur atténuant qui justifie de passer sur au carton jaune.

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
Ecrit par vous !
Vidéos
Ecrit par vous !
News
News
News
Transferts
News