ARBITRAGE. L'essai de Provence Rugby après la passe au pied Florent Massip devait-il être accordé ?
Après la passe au pied de Massip, Sau a ensuite joué les équilibristes pour donner un ballon d'essai à Belan sans passer en touche...

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce jeudi soir, Aix a inscrit un essai au nez et à la barbe de Colomiers après une passe au pied de leur botteur... au lieu de jouer la pénaltouche.

Ce jeudi soir à Maurice-David et pour l'ouverture de la 18ème journée de ProD2, Provence Rugby s'est adjugé (27 à 20) du 5ème du championnat : Colomiers. Une partie rude et engagée au cours de laquelle les Aixois, emmenés par un bon Jonathan Ruru, ont fait la différence en seconde période, en inscrivant 3 essais. Dont celui du bonus offensif provisoire... à la surprise générale. On joue en effet la 72ème minute et alors que les locaux obtiennent une pénalité quasiment sur la ligne des 15 mètres à droite du terrain (et à 35 mètres de l'en-but), tout le monde pense que Florent Massip va ajuster une petite touche sans se faire mal. Le positionnement de son buste le laisse d'ailleurs penser.

Pro D2. Personne n'en parle, mais Oyonnax est une véritable machine à gagnerPro D2. Personne n'en parle, mais Oyonnax est une véritable machine à gagnerSauf que l'arrière et buteur des hommes en gris se retourne et ajuste en fait une passe au pied à son ailier Eroni Sau, situé de l'autre côté de la pelouse. Le Fidjien capte le ballon, résiste au retour de Campagnaro et d'un offload parfait, sert son premier soutien Théo Belan, qui s'en va inscrire, en force, le 4ème essai des siens. Le corps arbitral vérifie un potentiel passage en touche mais il n'en n'est rien : l'essai est bien accordé et Provence prend le large.

Mais alors, comme les commentateurs Canal se sont posés la question, Massip était-il dans son droit de feinter toute le monde comme cela et de fait, l'essai aurait-il dû bien être accordé ? Eh bien la réponse est OUI. Et en fait, c'est plutôt un mauvais réflexe de s'attendre toujours à ce que les joueurs indiquent fidèlement leur choix de jeu à l'arbitre qui a entraîné ici la surprise des Columérins.

Car comme notre expert Dédépuildébut le rappelle, "la seule chose que le capitaine doit indiquer à l'arbitre, c'est si le buteur va tenter la pénalité ou non".

Point Arbitrage :

La stratégie d'aller en touche, jouer un coup de pied tactique où à la main n'a pas à être dévoilée.

En clair, à partir du moment où ils ne montrent pas les poteaux, les joueurs peuvent faire ce qu'ils veulent (même s'ils bluffent en montrant la touche). Florent Massip a donc parfaitement joué le coup, quoiqu'avec malice. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Tres bon article, mais pourquoi dire "quoiqu'avec malice" laissant sous-entendre une sorte d'anti-jeu ? Bien au contraire, comme vous le dites très bien dans l'article, la tactique et la "guerre" psychologique font éminemment parties du jeu, et c'est tout l'intérêt du principe de gagne-terrain. C'est juste que c'est assez rarement aussi mis en avant.
Plutot que "quoiqu'avec malice", j'aurais dit à titre perso "tout en malice" pour faire neutre ou "avec juste ce qu'il faut de malice" pour mettre en avant le fait que la malice est bien une qualité ici.

@Rho, mais aime ton Mac ! (ex-Amer)

je suis surpris que des joueurs pros ne connaissent pas ce point de règlement, ou en tout cas se laissent avoir. ce n'est quand meme pas nouveau ni une action rare.
autre chose qui m'a surpris, le fait que l'arbitre de touche lève son drapeau et que l'arbitre central demande a verifier s'il y avait bien touche alors qu'il était bien moins place que son collègue

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Transferts
News
Vidéos