XV de France. Réduire les plaquages, non, améliorer la technique, oui, estime Shaun Edwards
Shaun Edwards sait ce qui est bon pour le XV de France.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Entraîneur de la défense du XV de France, Shaun Edwards n'est pas pour le retrait des plaquages à l'entraînement. Mais il prône une meilleure technique.

VIDEO. QI rugby élevé, côté obscur, Beattie dresse le portrait de Fabien GalthiéVIDEO. QI rugby élevé, côté obscur, Beattie dresse le portrait de Fabien GalthiéEn l'espace d'un an, le XV de France est entré dans une nouvelle dimension. Le résultat de la méthode Gatlhié en attaque et de la science de la défense de Shaun Edwards. Sous ses ordres, les Bleus ont réussi à battre l'Angleterre mais aussi à aller battre le Pays de Galles, anciennement entraîné par ce même Edwards, à Cardiff. A l'orée du coup d'envoi du Tournoi 2021, les Bleus ont changé de statut et se présentent comme l'un des prétendants au titre face à l'Angleterre. Pour gagner, il faudra cependant aller s'imposer en Irlande, en Angleterre et pour commencer en Italie ce samedi. Cela passera non seulement pas une bonne attaque mais pas une solide défense. Et pour se préparer au défi physique proposé par les Anglais et les autres sélections, il est primordial de s'y préparer à l'entraînement. "Un boxeur doit faire quelques séances d'entraînement avant d'entrer sur le ring pour se préparer à un combat. Ce serait plus dangereux pour leur santé s'il ne le faisait pas.

Victime de démence précoce, Steve Thompson ne se souvient pas d’avoir été champion du mondeVictime de démence précoce, Steve Thompson ne se souvient pas d’avoir été champion du mondeVia le Daily Telegraph, Edwards a notamment réagi à l'action en justice entamée par des dizaines de joueurs dans le monde entier, dont l'ancien vainqueur de la Coupe du monde 2003 avec l'Angleterre Steve Thompson. Ces derniers, touchés par les conséquences des commotions cérébrales auraient suggéré de réduire la quantité de contacts à l'entraînement pour limiter les risques de chocs à la tête. Edwards, dont le père a été contraint d'arrêter sa carrière à 24 ans en raison d'une blessure, a toujours eu le bien-être des joueurs à l'esprit. "Ma première pensée avec le Pays de Galles était d'améliorer la technique et donc d'améliorer la confiance, en particulier avec les joueurs qui n'étaient pas naturellement de bons défenseurs." Sous ses ordres, la sélection galloise est devenue l'une des meilleurs défenses du rugby mondial avec notamment une série de 13 matchs sans défaite entre 2018 et 2019. Et pourtant, à ce moment-là, le Pays de Galles avait éliminé la plupart des séances de plaquage et de contacts sans protection.Et si la chasuble FFR avec des zones de couleurs vous apprenait à mieux plaquer ?Et si la chasuble FFR avec des zones de couleurs vous apprenait à mieux plaquer ? 

"Nous avions décidé de réduire le nombre de plaquages après que Leigh Halfpenny ait attrapé Gareth Anscombe par derrière lors d'une séance d'entraînement avant la Coupe du monde 2015", entraînant ainsi la blessure à la cheville de Gareth Anscombe. Il poursuit en expliquant que le rôle d'un entraîneur est d'identifier ce qui est le mieux pour les joueurs. "Le domaine le plus important sur lequel nous devions nous concentrer en vue de la Coupe du monde 2019 était notre travail défensif dans les rucks", se rappelle Edwards. Nul doute qu'il a su identifier les points faibles des Bleus en défense. Mais il reste encore du travail à effectuer puisque la France a concédé 13 essais lors du Tournoi 2020 contre seulement 9 pour l'Angleterre ou encore 5 pour l'Ecosse.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • FRLab
    54465 points
  • il y a 8 mois

La véritable question est de savoir jusqu'à quelle hauteur autoriser les plaquages. Je ne sais pas si c'est juste une impression, mais je trouve que les plaquages hauts ont été trop tolérés. Autoriser le plaquage sous les épaules implique des plaquages qui vont plus haut. Je serais plutôt partisan de généraliser les plaquages en dessous de la taille chez les pros. Visiblement cela a porté ses fruits dans le monde amateur: https://www.franceinter.fr/sports/rugby-les-nouvelles-regles-de-plaquage-repondent-aux-attentes

Diminuer les plaquages au rugby reviendrais a diminuer les coups de poing a la boxe, c'est la base du sport.
Mais clairement faudrais plus de "reglementation". Juste pour les commotions, quand je vois des mecs comme North qui joue encore, c'est pas possible il va finir par se tuer sur un terrain.
C'est dur pour les joueurs, certains sont sujets aux commotions plus facilement (j'imagines, je suis pas médecin) d'autres ont simplement la poisse - mais faudrais presque les forcer de se stopper au bout d'un moment. Bon nombre de personne ont des accidents de taf qui les rendent inaptes, pourquoi pas le sport pro.
C'est facile de dire ca de ma place c'est sur, mais si on avait mis un stop aux joueurs qui ont porté cette plainte avant que ce soit trop grave pour leurs santés, ils auraient ptete pas eu la carriere qu'ils ont eu, mais ils pourraient avoir une vie normale avec leur famille.

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News
News
News