''Une insulte à l'ensemble du continent africain'' : la Rugby Africa Cup 2022 en France fait grincer des dents
Cérémonie de signature des phases finales du Tournoi de qualification africaine à la Coupe du Monde 2023 dans la région Sud. ©AIPS Africa

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le 04 mars, l'Association Internationale de la Presse Sportive (AIPS) a adressé un communiqué cinglant au sujet des qualifications de la Zone Afrique.

Ce vendredi 04 mars, le glaive s’est abattu sur Rugby Afrique. En prévision du prochain tournoi de qualification à la Coupe du Monde 2023, l'Association Internationale de la Presse Sportive (AIPS) a réagi. En effet, la phase finale de la Rugby Africa Cup 2022 se déroulera en France. Cette perspective, elle ne plaît pas du tout à l’AIPS. La branche africaine de l’organisation médiatique internationale a publié une déclaration de son président, Mitchell Obi. La lettre est destinée au président de Rugby Afrique Khaled Babbou. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le Nigérian n’y est pas allé avec le dos de la cuillère.AFRIQUE : qui est éliminé, les affiches à venir... Ce qu'il faut savoir des qualif' pour la Coupe du monde !AFRIQUE : qui est éliminé, les affiches à venir... Ce qu'il faut savoir des qualif' pour la Coupe du monde !

Un choix largement critiqué

Pour le président de l’AIPS Afrique, également vice-président monde, le choix du lieu de l’Africa Rugby Cup 2022 est une “grande erreur”. Selon lui, l’occasion française est “un message très troublant” envoyé à “en particulier aux jeunes et à la communauté montante du rugby sur le continent”. Pour Mitchell Obi, cela ne fait aucun doute sur le fait que la compétition aurait dû se tenir en France. Il explique :

Les gens se poseront à juste titre la question de savoir pourquoi le tournoi de rugby le plus prestigieux du continent est délocalisé et se joue en Europe, alors qu'il existe de nombreux sites en Afrique qui sont parfaitement équipés pour l'accueillir. Le fait de jouer le tournoi en France prive non seulement les spectateurs africains de voir du rugby de classe mondiale chez eux, mais il prive également les économies locales de revenus bien nécessaires générés par un événement de grande envergure qui aurait stimulé les industries du tourisme et de l'hôtellerie, renforcé l’exposition et attirer des investissements internationaux.”

Il met notamment en avant la logistique nécessaire au déroulement des Jeux méditerranéens qui auront lieu en Algérie cette année. Il évoque aussi les Jeux Olympiques de la Jeunesse, qui se tiendront au Sénégal en 2026. La réalisation de ces événements futurs prouve selon lui qu’il “ne s'agit donc pas ici d'une question de logistique ou d'infrastructure.” Une idée qui “renforce les vieux stéréotypes coloniaux empreints d'arrogance et de prétention”, selon Mitchell Obi.France 2023. Après des années d’attente, le Rugby Algérien est ''enfin là''France 2023. Après des années d’attente, le Rugby Algérien est ''enfin là''

Aix-en-Provence et Marseille, terre de foot et insulte au rugby

Durant l’été 2022, le tournoi de qualification se joue à Aix-en-Provence et à Marseille. Une décision qui donne lieu à une réaction remplie de cynisme au vu de l’identité sportive de la région. Mitchell Obi commente : 

Qui plus est, ce n'est même pas toute la France qui accueille ce tournoi africain capital. Non, la Rugby Africa Cup 2022 se déroulera dans la Région Sud, la septième région de France la moins peuplée et l’une des plus éloignées de la capitale, Paris. Les matchs se déroulent à Aix-en-Provence et à Marseille, une ville qui constitue le noyau dur de la scène footballistique française, mais qui est loin d'être connue pour son amour du rugby. La cérémonie de signature marquant l'attribution du tournoi à la « Région Sud » a été une parfaite illustration de l'insignifiance de ce tournoi dans l'esprit des administrateurs de ce sport. La ministre française des sports a brillé par son absence. Tout comme le président de la Fédération Française de Rugby. Les principaux dignitaires présents étaient le président de la Région Sud et le maire d'Aix-en-Provence, une ville qui compte 143 000 fans de football.”

Le président de l’AIPS Afrique parle même d’une “insulte à l'ensemble du continent africain”. Un acte qu’il juge également “déprimant et condescendant pour les joueurs et les fans de rugby africain”. Le représentant de la presse sportive met en avant le fait que cette “misérable décision” prive les pays africains des revenus indirects liés au déroulement de l’épreuve (tourisme, hôtellerie, etc.).

L’importance des qualifications sur le continent

Pour la compétition reine du rugby roi, les qualifications représentent la première étape. Pour les plus petites nations, elle représente l’aboutissement d’une politique sportive. Décrocher le Graal, c’est se donner le luxe de montrer son jeu au monde entier et de pouvoir répondre aux plus grands joueurs de la Planète. Organisées par zone continentale, ces étapes éliminatoires permettent de décider de 8 des 20 qualifiés. Les 12 autres ayant glané leur ticket d’or durant le précédent mondial en terminant aux trois premières places de chaque poule.

Crédit photo : ©Erwan Harzic

Face à une échéance aussi importante, chaque fédération continentale a une méthodologie et une logistique différentes. Pour Rugby Afrique, c’est la Rugby Africa Cup qui décide du qualifié direct. Son vainqueur remporte le gros lot. Pour l’équipe défaite en finale, elle doit se frayer un chemin dans le tumultueux et ultime barrage de qualification.VIDEO. Le Ghana crucifie l'Algérie sur un essai incroyable de 100m à la 79eVIDEO. Le Ghana crucifie l'Algérie sur un essai incroyable de 100m à la 79e

Cependant, cette méthode pourrait changer prochainement. World Rugby avait manifesté son intérêt pour l’expansion de la compétition à 24 équipes. En 2018, Brett Gosper, directeur général de World Rugby de l’époque, déclarait : “Nous avons toujours pensé à une expansion plutôt qu’à une réduction. C’est juste une question de savoir “quand” nous allons le faire plutôt que “si” nous allons le faire.[...] La tendance pour nous, c’est d’essayer de développer ce sport, auprès des fans et des marchés commerciaux.”

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    57360 points
  • il y a 1 mois

"Pour Mitchell Obi, cela ne fait aucun doute sur le fait que la compétition aurait dû se tenir en France." Je ne pipe rien! Et qui c' est le gugusse sur la photo??? Ca commence à partir en vrille ici 😒 Pour le reste...pitoyable!

  • alan75
    1081 points
  • il y a 1 mois

1) Qui va payer les déplacements, les entraînements, les hôtels?

2) A propos de l'appréciation faite de la région sud, imaginez qu'un officiel français utilise les mêmes termes pour n'importe quelle nation africaine...

3) Il est probable qu'il y aura plus de spectateurs aux matches, y compris des africains.

Neo-colonialisme vous avez dit?

La fédération bananière de rugby ?

Y'a de quoi être vénère !!

c'est clair

mais c'est qui qui organise? C'est pas les africains qui organisent leurs coupe ?
Ce devrait etre a eux de le faire, donc de choisir comment et ou faire ca

et en tout logique, la ministre des sport francaise n'a rien a faire a cet evenement (a part etre invitee eventuellement) puisque ca ne concerne pas l'EDF

  • kelval
    13582 points
  • il y a 2 mois

Il a bien raison sur le fond.

Sur la forme, il ferait quand même mieux de s'informer un peu. La Région "Sud" n'existe que dans sa tête, et il y a une vraie culture de rugby dans le coin: Toulon, Provence Rugby, mékeskeussé?

Donc c'est dommage qu'il choisisse de mauvais arguments pour argumenter d'une situation par ailleurs inacceptable: ce n'est pas que les Aixois sont tous supporters de foot, c'est juste qu'ils s'en foutent royalement!

Ce tournoi devrait être localisé en Afrique pour intéresser les populations et aider au développement du sport.

Probablement un cadeau de la FFR à un club conciliant, ou qu'Aix se positionne souvent pour accueillir des événements rugbystiques.

  • Jak3192
    64183 points
  • il y a 2 mois

Allez, soyons sport... finale de la coupe europe foot en afrique 😁
Sérieusement, il a raison pépère c'est minable comme decision

  • alan75
    1081 points
  • il y a 1 mois
@Jak3192

Pas pire que la finale du top 14 dans ce haut lieu du rugby, Barcelone...

  • Jak3192
    64183 points
  • il y a 1 mois
@alan75

oui aussi ! 😄

Si les arguments contre sont plutôt évidents, quels sont les arguments des décisionnaires pour faire jouer la compétition en France plutôt qu'en Afrique ?

  • alan75
    1081 points
  • il y a 1 mois
@coupdecasque

Pose-toi aussi la question pourquoi le mec est si énervé... et si il dit le vrai fond de sa pensée.

@alan75

Je ne comprend pas bien le fond de ta pensée, peux-tu développer ?

  • alan75
    1081 points
  • il y a 1 mois
@coupdecasque

Ne te fais pas plus bête que tu n'es...

@coupdecasque

demandes a BL et ses copains

  • alan75
    1081 points
  • il y a 1 mois
@Le Haut Landais

C'est frôle, lorsque d'autres tournois sont localisés en France, personne ne trouve à redire. Curieux...

@coupdecasque

la vrai question, c'est qui les decisionnaires

  • alan75
    1081 points
  • il y a 1 mois
@LaGuiguille

Lis pus haut, ou bien fais tes recherches, tu saura.

@LaGuiguille

le VP de WR?

@LaGuiguille

Hubert Bonisseur de La Bath ?

@coupdecasque

- La moitié des équipes en lice ont leurs joueurs qui sont sur place.
- les stades en Afrique sont vides au moment des matchs
- ça fait chier les équipes de l'Afrique anglophone
- Rugby Afrique n'a pas un sou.

  • AKA
    57360 points
  • il y a 1 mois
@quentin2dakar

"les stades en Afrique sont vides au moment des matchs" c' est sûr qu' ainsi ils vont se remplir...

@quentin2dakar

La moitié des équipes en lice ont leurs joueurs qui sont sur place?
pour l'algerie, certainement mais pour les autres?
que les stades soient vides ne devraient pas influer sur la decision, les stades sont souvent vides en super rugby.
si ca fait chier les équipes anglophones, il suffit de donner l'organisation a un pays qui en veut bien. Senegal? Algérie?
si Rugby Afrique n'a pas un sou, WR peut aligner un peu pour cette competition vu ce que certains pays reçoivent, il y a de l'argent

@Le Haut Landais

Sénégal, Côte d'Ivoire, Algérie, dans une moindre mesure Kenya et Namibie, ont leurs effectifs en Europe.
Ca fait quand même plus de la moitié des équipes.
Le Sénégal et l'Algérie n'ont pas les moyens humains pour organiser une telle compétition. Les dernières éditions ne faisaient pas pros.
Et WR donne juste ce qu'il faut pour l'organiser, sans réelle marge de manoeuvre.

@quentin2dakar

Je trouverai dommage que WR donne juste assez pour organiser la competition en France plutot qu'en Afrique alors qu'elle se montre généreuse avec des federations mieux pourvues.
mais ce ne serait pas surprenant pour autant

@Le Haut Landais

WR donne juste assez pour organiser la compétition, c'est à dire billets d'avion et hôtels, peu importe où est organisé la compétition. Et il y a un cahier des charges pour les standings des hôtels et les conditions de préparation des équipes qui est très strict.

C'est d'ailleurs souvent là que ça coince. Quand il n'y a que 3 équipes dans un même pays, les fédés arrivent à s'arranger pour avoir 1 bon hôtel et 1 terrain d'entrainement en plus du stade pour les matchs officiels.
Mais dans la plupart des pays qui ont des fédés qui peuvent organiser (genre Kenya ou Ouganda) ce sont ces infrastructures qui vont pêcher si on a 8 équipes qui sont présentes. Pas assez d'hôtels, pas assez de terrains, ou alors pas le budget pour y avoir accès.
Rugby Afrique pourrait bricoler comme pour les éditions précédentes, mais là c'est tout de même l'année de la qualif à la coupe du monde.

@quentin2dakar

merci pour les details

  • alan75
    1081 points
  • il y a 1 mois
@Le Haut Landais

En se donnant un peu de peine on trouve un article ici :
https://www.rfi.fr/fr/sports/20210920-la-rugby-africa-cup-2022-tremplin-vers-le-mondial-2023-se-jouera-en-france

On y lit entre autres :
"Cette délocalisation fait suite à un choix de la confédération africaine (Rugby Afrique), comme l’explique à RFI son président Khaled Babbou. « Nous avions lancé un appel d’offres pour ce tournoi qualificatif, comme nous le faisons à chaque fois, indique le Tunisien. Et nous avons eu l’agréable surprise de voir que France 2023, dans l’esprit de promotion de sa Coupe du monde, a jugé qu’il était peut-être intéressant de participer à cet appel d’offres ».
« On a une longue histoire avec des matches organisés en France »
Le patron de Rugby Afrique rappelle que ce n’est pas la première fois que des rencontres ou compétitions africaines sont accueillies sur le sol français. « On a une longue histoire avec des matches organisés en France, pour une raison évidente : pouvoir montrer les progrès du rugby africain », résume Khaled Babbou qui cite également des raisons commerciales."

Si vous lisez l'anglais et voulez en savoir plus, :
https://www.sportsnews.africa/tag/rugby-africa-cup-2022/

On y lit aussi :
Khaled Babbou, Rugby Africa President: “France is a great rugby nation, and France 2023 will be able to highlight Rugby Africa’s most important tournament to date.
Indeed, these qualifications bring together 8 teams for the first time. It is a major tournament which promises a high-quality show and which is now attracting the attention of the sports world outside African borders. We look forward to being able to show the world, fans from all continents, the progress and quality of African rugby.
I would like to thank France 2023 for his support as well as all the organisations that responded to the call for applications and in particular the Kenyan rugby federation, the Zimbabwean rugby federation and the Namibian rugby federation which regularly organise other major tournaments for Rugby Africa brilliantly.”, Rugby Africa President: “France is a great rugby nation, and France 2023 will be able to highlight Rugby Africa’s most important tournament to date.

@alan75

un brin condescendant mais merci quand meme pour l'info

@Le Haut Landais

C'est un troll et un "hybride"...

Première règle, "Don't feed the troll"

  • alan75
    1081 points
  • il y a 1 mois
@Le Haut Landais

qui a parlé de "néo-colonialisme"? Avant de parler, tourner 7 fois, etc. tc.

@quentin2dakar

Il évoque aussi les Jeux Olympiques de la Jeunesse, qui se tiendront au Sénégal en 2026. La réalisation de ces événements futurs prouve selon lui qu’il “ne s'agit donc pas ici d'une question de logistique ou d'infrastructure.”

@coupdecasque

pour avoir aidé à l'organisation de la coupe d'Afrique à Dakar en 2013, je peux te garantir que c'est franchement compliqué, les stades sont inadaptés, et surtout c'est trop lourd à porter pour une fédé comme celle du Sénégal.
Sans compter que ça a plombé les comptes de la fédé pour quelques saisons. L'argent qu'on a mis là, on a pas pu le mettre sur le développement des petites catégories par exemple. 2026, c'est loin, les stades ne sont pas encore sortis de terre. C'est avant tout un problème de logistique et d'infrastructure.
Il y a d'autres solutions, comme l'Afrique du Sud, mais ce n'est toujours pas un pays participant et la majorité des équipes sont loin.

  • cahues
    157078 points
  • il y a 2 mois
@coupdecasque

Demander au directeur du comité d'organisation de la coupe du monde. Pour bien mentir il faut beaucoup de sincérité.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News