TOP 14. Urdapilleta absent, de quoi s'inquiéter pour le Castres Olympique ?
Urdapilleta va manquer au CO en ce début de saison.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Actuellement avec l'Argentine, le demi d'ouverture Urdapilleta manquera le début de saison avec Castres. Une mauvaise nouvelle pour le club, qui possède un début de saison loin d'être simple.

S'il y a une équipe qui fait de son collectif sa principale force, c'est bien le Castres Olympique. Loin d'avoir le meilleur effectif, le CO s'appuie sur un groupe soudé, et une détermination sans faille pour faire partie des équipes les plus redoutables de ce championnat. En témoigne la dernière saison du club tarnais, qui a réussi à se hisser une nouvelle fois en finale du Top 14, en éliminant notamment le Stade Toulousain au tour précédent. Mais malgré cela, certaines individualités ressortent tout de même de cette formation, comme le capitaine Mathieu Babillot, l'arrière Julien Dumora, ou encore le talonneur Gaëtan Barlot. Mais celui qui symbolise le plus cette équipe est sans aucun doute le maître à jouer du CO, Benjamin Urdapilleta. À 36 ans, celui qui est d'abord passé par Oyonnax pendant deux saisons est aujourd'hui l'un des hommes forts de Castres. Stratège hors pair, buteur précis et défenseur solide, l'Argentin est sans aucun doute l'ouvreur qui convient le mieux au dernier finaliste du championnat. Malheureusement pour les coéquipiers de Combezou, Urdapilleta est actuellement retenu avec les Pumas pour préparer la suite du Rugby Championship, qui prendra fin le 24 septembre. De ce fait, l'ouvreur manquera le début de saison. Un coup dur pour le club, qui, même s'il a d'autres options, se repose énormément sur son maître à jouer.

RUGBY. ARGENTINE. À 36 ans, Urdapilleta pourrait faire son retour avec les PumasRUGBY. ARGENTINE. À 36 ans, Urdapilleta pourrait faire son retour avec les PumasUn CO avec et sans Urdapilleta

Au-delà d'être excellent sur le terrain, l'Argentin a l'avantage de ne pas énormément se blesser, ce qui le rend très disponible. Pour preuve, Urdapilleta n'a manqué que 7 rencontres de championnat lors des deux dernières années. Une omniprésence qui ravit les supporters castrais. Car, comme dit précédemment, Urdapilleta est primordial dans le système du CO. Il n'est pas indispensable certes, et Castres est tout à fait capable de l'emporter sans lui (en témoigne le derby remporté face à Toulouse en mars dernier), mais il y a sans aucun doute un CO avec, et sans l'ouvreur argentin. Un constat qui se vérifie avec les statistiques de ces 3 dernières saisons : avec Urdapilleta, Castres a remporté quasiment 67% de ses matchs en championnat. Or, lorsque celui-ci était absent, le club tarnais ne s'est imposé que 6 fois sur 18 rencontres (soit 33%). Un écart significatif, qui prouve toute l'importance du joueur de 36 ans. Son absence lors des 4 premiers matchs (au minimum) pourrait être préjudiciable pour le CO, qui affrontera des équipes très solides comme le Racing 92 ou encore l'UBB. Néanmoins, le club possède d'autres options à ce poste. Parmi elles, l'on pense au jeune Louis Le Brun, ou encore à l'expérimenté Julien Dumora, qui peut largement dépanner à ce poste. À voir désormais comment se comporte cette équipe de Castres sans son numéro 10 habituel, qui devrait faire son retour au plus tôt face à l'USAP, lors de la 5ème journée.

TOP 14. Barlot, Botica, Nakarawa... Quel XV de départ pour Castres en 2022/2023 ?TOP 14. Barlot, Botica, Nakarawa... Quel XV de départ pour Castres en 2022/2023 ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

A ceux qui seront présent sur le terrain de prouver que l'absence de l'argentin n'a pas (trop.?) d'impact sur l'équipe...même si les statistiques prouvent l'inverse...Beau défi !

  • Mat RCK
    10612 points
  • il y a 3 semaines
@pascalbulroland

Oui, sacré défi à relever. Dur d'oublier ça !

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News
News
Vidéos