''C'est forcément compliqué'' : Un avenir loin de la France, la concurrence en 10, Plisson se confie
Jules Plisson s'est longuement livré sur son avenir à La Rochelle.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Jules Plisson s'est livré sur les sujets chauds du moment. Le mauvais début de saison de son club, la concurrence en 10 mais aussi sa possible destination future.

Le Stade Rochelais ne réalise pas le début de championnat espéré. Dixièmes avec 11 points au compteur, les Maritimes se sont rassurés ce samedi, en venant à bout d'accrocheurs castrais. Au sein d'un long entretien accordé à RMC Sport, Jules Plisson est revenu sur ce départ compliqué en Top 14. L'international français (18 sélections) ne panique et reste persuadé que son équipe parviendra à se sortir de cette passe : ''On savait que ça allait être difficile sur ce début de Top 14 parce que c'est dur de relancer la machine quand tu échoues deux fois en finale. Il fallait se remobiliser. On a très mal débuté le championnat, ça n'a pas aidé mais j'espère que la victoire contre Castres va nous permettre d'avancer plus sereinement.'' Et il l'assure, La Rochelle a toujours faim : ''S'il y a de la lassitude alors qu'on a perdu deux fois en finale, c'est que nous ne sommes pas des compétiteurs... On veut tous gagner quelque chose mais pour le faire, il ne faut pas oublier toutes les étapes qu'il y avant. L'année dernière, il y a des matchs qu'on gagnait facilement, ce n'est pas le cas cette saison. Il faut toujours se remettre en question pour monter au classement. Il faut vite rattraper les points perdus, les six premiers ont de l'avance sur nous [...] On a un peu utilisé tous nos jokers.''

Classement Top 14. Biarritz chute, Toulouse se détache, l'UBB en embuscadeClassement Top 14. Biarritz chute, Toulouse se détache, l'UBB en embuscadeL'ancien ouvreur du Stade Français a également évoqué la concurrence. Seulement aligné à deux reprises en tant que titulaires (il a disputé 4 matchs cette saison), Plisson a dû faire face aux bonnes performances de Pierre Popelin, dans un premier temps utilisé à l'arrière mais qui séduit également à l'ouverture. Sans oublier Ihaia West, cependant aperçu une seule fois cette saison : ''C'est forcément compliqué. Tu joues le premier match, tu sors de l'équipe sur le deuxième, tu rentres sur le troisième... C'est comme ça, je l'accepte. Ce que je veux, c'est être performant [...] Il y a ce match contre Toulouse où j'aurais dû être plus décisif sur mes tirs au but, mais ce sont des choses qui arrivent. Je ne me cache pas derrière ça, j'essaie de travailler pour être meilleur là-dessus [...] C'est difficile de ne pas pouvoir prendre de la confiance au fil des matchs, parce que tu ne peux être que performant quand tu enchaines. Tu as de plus en plus de repères surtout dans une ligne de trois-quarts qui a un peu bougé. Quand tu n'enchaines pas, c'est plus compliqué à faire mais dès que je joue, il faut que je sois performant''. Le joueur de 30 ans ne sait toujours pas de quoi son avenir sera fait. Alors qu'il arrive en fin de contrat, le club maritime a d'ores et déjà recruté Antoine Hastoy pour la saison prochaine. Toujours pour RMC Sport, Plisson poursuit : ''Cela ne pèse pas du tout sur mes performances au quotidien. Oui ils prennent un 10, c'est très bien pour le club. Je sais qu'ils en cherchaient deux. Ce n'est pas exactement ce qui m'avait été dit, mais je ne regarde pas ce qui se fait au club. Ce sont les histoires des dirigeants et de l'entraîneur [...] J'essaie de faire mon taf du mieux possible et d'être performant quand l'équipe a besoin de moi. Ça ne me touche pas plus que ça.'' 

TRANSFERT. Top 14. Antoine Hastoy confirme son départ après 11 ans à la Section PaloiseTRANSFERT. Top 14. Antoine Hastoy confirme son départ après 11 ans à la Section PaloiseSon avenir donc, pourrait s'écrire loin de La Rochelle, en France ou aussi bien à l'étranger : ''Je suis ouvert. J'ai des opportunités en France et pourquoi pas une expérience à l'étranger. Aujourd'hui, j'ai le temps de prendre une décision par rapport à ça et je verrai ce qui est le mieux pour moi.''

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bah à part Agen, je ne vois pas...

  • breiz93
    68917 points
  • il y a 1 semaine

Capable du meilleur comme du pire au pied malheureusement.
Il a sorti des gestes fabuleux dans quelques matchs pour faire des caguades monstrueuses le match suivant.
Garçon attachant malgré tout.

  • Erèbe
    3942 points
  • il y a 1 semaine

je me pose une question concernant ce joueur,
il a obtenu ses 18 sélections entre 2014 et 2018.
ma question est la suivante -au même titre que Talès d'ailleurs, qui avoisine le même nombre de sélections (24)- ne sont-ils pas des joueurs ayant surtout bénéficié de la politique éphémère de "l'homme en forme" après quelques bons matchs (un titre de top 14 pour Talès mais surtout dût au collectif castrais plus qu' a son propre talent) au détriment de joueurs (Trinh-duc, Michalak) déjà capés, autrement plus solides, complets, talentueux, et qui se seraient sans doute révélés encore meilleurs avec ce supplément de confiance qu'aucun sélectionneur avant Galthié n'a été capable de diffuser a ses joueurs ?

imaginons un instant que ces 42 sélections cumulées aient été distribué a Trinh-Duc et Michalak (titulaire jusqu'au mondial 2015 pour ce dernier quand même), n'aurait-il pas été un moyen de les rendre meilleurs ?

c'est quand même intrigant que cette incapacité chronique des sélectionneurs a maintenir des joueurs puisse avoir limiter un joueur de la stature de Michalak (un peu moins vrai pour Trinh-duc, encore que...) a une soixantaine de sélections, là ou il aurait approché la centaine en Nouvelle-Zélande, en Irlande ou en Australie.

  • gjc
    9041 points
  • il y a 1 semaine
@Erèbe

La plupart des équipes nationales donnent du temps de jeu à leur no2 et no3 dans la hiérarchie, 20 sélections sur un cycle de Coupe du Monde ce n'est pas dément.

Marc Lièvremont sélectionnait systématiquement la même charnière. Trinh-Duc justement en était le bénéficiaire et il n'a pas franchement repayé cette confiance à la CDM 2011. J'ai l'impression que Novès aussi lui a donné sa chance et a été déçu.
Concernant Michalak il aurait pu avoir 100 capes en effet mais son départ aux Sharks, ses blessures et ses allers-retours entre demi d'ouverture et demi de mêlée en club n'ont pas aidé.

  • frakc
    5569 points
  • il y a 1 semaine

"Ce n'est pas exactement ce qui m'avait été dit," Par contre là tout est dit... 😀
Après on ne peut pas en vouloir à la Rochelle pour changer ses plans. Tout le monde a noté la défaillance de West au pied lors des finales. Et Plisson n'a jamais vraiment rassuré à l'ouverture chez les maritimes, il est peut être plus fiable que West comme butteur mais il est moins intéressant dans le jeu courant. La marche est trop haute. Prendre à 30 ans les commandes de la deuxième équipe de France c'est un sacré challenge! Présentement Popelin est beaucoup plus intéressant vu qu'en plus d'être bon le garçon à l'air d'avoir un bon coup de tatane pour envoyer le ballon entre les perches, Et pour le futur la venue d'Hastoy est beaucoup plus en phase avec l'ambition du club. Deux très bon fichages qui pourraient bien amener ce petit plus qui a fait défaut la saison dernière.

Un demi d'ouverture...ouvert et qui ne botte pas en touche !

@Garou-gorille

Enfin « ouvert »… qu’à demi !

@Garou-gorille

Sur le terrain, comme un Plisson dans l'eau...

@Garou-gorille

Ça te botte ?

Derniers articles

News
News
News
Sponsorisé News
Transferts
Transferts
News
News
News
News
News