Ecrit par vous !
Top 14. UBB. Le bonheur est dans l'élevage : la reconversion insolite de Louis Picamoles
Pas question pour Louis Picamoles d'ouvrir un bar.
Louis Picamoles vient d’annoncer au grand public que cette saison serait la dernière pour lui. Une décision réfléchie puisqu’il a déjà trouvé sa reconversion.

TOP14. C'est officiel : à 35 ans, Louis Picamoles annonce sa retraite à la fin de la saison !TOP14. C'est officiel : à 35 ans, Louis Picamoles annonce sa retraite à la fin de la saison !Après 17 ans passés à fouler les pelouses du rugby professionnel, Louis Picamoles, à 35, vient d’annoncer qu’il prendrait sa retraite à la fin de la saison 2021/2022. Le joueur qui a fait le bonheur de Montpellier et Toulouse durant sa carrière, joue actuellement à l’UBB. Sa vie de joueur pro aura été marquée par un passage à l’étranger, du côté de Northampton. Lui qui ne voulait pas faire la saison de trop, a bien réfléchi et préparé son après-rugby. Effectivement, l’international aux 82 sélections, avait déjà dit être intéressé par le milieu de l’agriculture il y a quelques mois par l’intermédiaire de Provale. Cette fois-ci, il en dit un peu plus et son projet se précise : « J’ai aussi trouvé ce que je voulais faire après. Avec mon épouse Maïlis, on va monter un élevage caprin bio et il est temps de nous lancer dans ce beau projet », déclarait-il ce mercredi dans le journal L’Equipe. Une reconversion plutôt originale et peu commune. Mais il n’est pas le seul joueur de rugby à se reconvertir dans le monde de l’agriculture. Top 14. Les cinq moments forts de la carrière de Louis PicamolesTop 14. Les cinq moments forts de la carrière de Louis PicamolesAvant lui, son ancien coéquipier Yannick Jauzion, s’est reconverti dans la culture de Ginseng et le vin. Encore plus récemment, la meilleure joueuse du monde en 2018 Jessy Tremoulière, travaille à la ferme en Auvergne, du côté de Brioude. Pour certains encore en pleine carrière, le choix est déjà fait. Adrien Pelissié le talonneur clermontois, avait fait part de son envie de retourner dans l’exploitation familiale dans le Tarn à la fin sa carrière. Il s’était exprimé sur le site de l’ASM à ce sujet : « Si je ne reviens pas un jour à la ferme, j'aurais raté ma vie », avant de continuer : « Je sais le travail que nécessite une exploitation et quand j'entends que les agriculteurs sont toujours en train de se plaindre et vivent des aides européennes, ça me met hors de moi. Je défie quiconque de venir une semaine dans une exploitation agricole et dire que c'est une belle planque ! L'agriculture construit des hommes rudes, des besogneux ». Comme quoi, l’agriculture et le rugby sont intimement liés.

Merci à Jules Bertry pour cet article ! Vous pouvez vous aussi nous soumettre des textes, pour ce faire, contactez-nous !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il a bien raison ! Faut vivre ses rêves ! Un grand joueur ! Bon vent à lui!!

Derniers articles

News
News
Transferts
News
Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News