TOP 14. RUGBY. Bayonne doit-il définitivement arrêter de se présenter comme un candidat au maintien ?
L’Aviron Bayonnais doit-il définitivement arrêter de se présenter comme un éternel candidat au maintien ? Peut-il sérieusement viser les phases finales de Top 14 ?
Après une large victoire contre Castres à domicile, l’Aviron Bayonnais se hisse à la 5ᵉ place du championnat et compte 50 points au classement.

Même en perdant tous ses matchs, il paraît compliqué d’imaginer l’Aviron Bayonnais arriver au fond du classement au printemps. Ce samedi 25 février à Jean Dauger, les Basques ont étrillé le Castres Olympique sur le score de 41 à 10. Avec un bonus offensif en poche, il se retrouve à la cinquième place du classement de Top 14. Mieux encore, ils ne sont qu’à 5 points du deuxième du championnat, le Stade Français. Pour diminuer la pression et libérer les joueurs, l’argument n’avait jamais changé depuis le début de saison. Que ce soit de la bouche du président Philippe Tayeb, du manager Grégory Patat ou de certains cadres, la même phrase ressortait en boucle : “On joue le maintien avant tout.

VIDEO. Top 14. Cette fanfare a mis le feu aux vestiaires des Bayonnais ! Vous auriez aimé y être ?VIDEO. Top 14. Cette fanfare a mis le feu aux vestiaires des Bayonnais ! Vous auriez aimé y être ?

Alors qu’ils n’ont plus été derrière la 10ᵉ place au classement depuis la 6ᵉ journée de championnat, les Basques ne peuvent plus se cacher derrière leur petit doigt. D’autant plus, avec 50 points à la 19ᵉ journée, aucune équipe n’a déjà été reléguée dans ces conditions. Plus parlant encore, seuls deux clubs ont été rétrogradés avec plus de 50 points au compteur dans l’histoire du Top 14. Il s’agit de l’USAP en 2013/2014 (51 pts) et de l’Aviron Bayonnais en 2014/2015 (52 pts). Cette situation, Grégory Patat en a bien conscience et l’a confirmé, selon Rugbyrama, en déclarant ceci : “On ne va plus se cacher. Aujourd’hui, comptablement, je pense qu’on a fait le job. On posera la question mardi aux joueurs pour savoir ce qu’on veut faire maintenant. Nous avons fait les 90 % du job. Nous allons renforcer ce qu’on fait depuis le début. Maintenant, l’avenir de la saison appartient aux joueurs.

Mais alors, que manque-t-il aux Basques pour accrocher le Graal et une éventuelle accession aux phases finales dès l’année de la montée en Top 14 ? Eh bien, cela reste dur à dire. En effet, le Top 14 est un championnat rempli de surprises et il est dure de jouer à Madame Irma avec ce dernier. Néanmoins, l’arrivée prochaine des phases finales de Champions Cup va diviser les forces des clubs qui ont pu s’y qualifier. De son côté, l’Aviron Bayonnais profitera de cette situation pour s’économiser, les ciel et blanc ne s’étant qualifié pour aucune fin d’exercice européen.

POINT TRANSFERTS. L'UBB lorgne un Wallaby, Gela Aprasidze vers Bayonne, West de retour à La Rochelle ?POINT TRANSFERTS. L'UBB lorgne un Wallaby, Gela Aprasidze vers Bayonne, West de retour à La Rochelle ?

Cependant, on peut établir un palier de 70 points au-dessus duquel les équipes parviennent généralement à se qualifier. Sur les 10 dernières saisons jouées jusqu’à leur terme, aucune équipe n’a eu besoin de plus pour continuer l’aventure. Ainsi, Bayonne sait qu’il doit compter 4 victoires, pour autant de points de bonus, ou 5 victoires sur les 7 matchs restants pour vivre une folle histoire, sans dépendre des contre-performances des autres équipes. Avec 3 réceptions d’ici à la fin du calendrier et 4 déplacements, dont un à Perpignan et chez des concurrents directs (La Rochelle, Lyon, Racing 92), l’Aviron Bayonnais a plus que jamais son destin entre ses mains.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Pianto
    54205 points
  • il y a 1 an

"Bayonne doit-il définitivement arrêter de se présenter comme un candidat au maintien ?"

la question que je me pose est plutôt "Pourquoi se présenter comme autre chose qu'un candidat au maintien ?"

A quoi ça servirait et à qui ?

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
Ecrit par vous !
Vidéos