RUGBY. Top 14. Rory Kockott sera-t-il le nouveau joker médical de luxe du Castres Olympique ?
L'emblématique Rory Kockott pourrait sortir de sa retraite et refouler les pelouses de Top 14.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Une légende de Castres est sur le point de faire son grand retour sur les pelouses ? En-tout-cas, l'emblématique Rory Kockott a rechaussé les crampons cette semaine à l'entraînement...

L'histoire d'amour entre les supporters du Castres Olympique et Rory Kockott aura duré 11 saisons, durant lesquelles le demi de mêlée aura marqué le Top 14 de son empreinte. C'est typiquement le joueur qui ne laisse pas indifférent, souvent adulé et parfois détesté. Ce joueur est le prototype parfait du demi de mêlée usant, soit on aime, soit on n'aime pas et il n'y a pas de juste-milieu. Le Sud-Africain de naissance s'est parfaitement acclimaté au Tarn, mais également à la France, qui est devenue son pays et pour lequel il a porté la tunique bleue à onze reprises. De plus, Kockott aura laissé une trace indélébile sur notre championnat, lui qui fut élu meilleur joueur de Top 14 lors de la saison 2012-2013. En effet, outre le fait qu'il remporta deux Brennus en 2013 et 2018, le numéro neuf était redouté des équipes adverses, tant il pesait sur les défenses, aussi bien physiquement que mentalement. Il n'avait pas la langue dans sa poche, et a l'image du CO, il arrivait à faire déjouer les équipes qui l'affrontaient. Buteur hors pair et fin stratège, il fait désormais partie du staff de Castres, en tant qu'entraîneur de la défense. 

Vers un rôle d'entraîneur / joueur ? 

TOP 14. Castres. Santiago Arata, l'homme qui a éclipsé le meilleur joueur du mondeTOP 14. Castres. Santiago Arata, l'homme qui a éclipsé le meilleur joueur du mondeÀ l'instar de Brock James à l'UBB, qui avait endossé la casquette d'entraîneur / joueur, notamment en tant que spécialiste du jeu au pied, Rory Kockott pourrait bien faire de même. Nous apprenons que le demi de mêlée a repris l'entraînement collectif cette semaine, particulièrement pour pallier les blessures de Santiago Arata et Jérémy Fernandez. L'Uruguayen qui semblait monter en puissance au CO s'est blessé pour une durée de 5 semaines minimum, à la cheville. Derrière lui, Jérémy Fernandez était son remplaçant présumé. Mais ce dernier a été victime d'une rupture des ligaments croisés lors de la quatrième journée de championnat, et devra dire au revoir aux pelouses de Top 14 jusqu'à la fin de saison. Avec cette hécatombe au poste de numéro 9, le staff de Piere-Henry Broncan a fait le choix de recruter Julien Blanc en tant que joker médical, lui qui avait peu de temps de jeu à Toulon. L'ancien Briviste paraît satisfaire l'encadrement du CO, qui l'aligne régulièrement sur la feuille de match, et qui n'hésite pas à le titulariser comme lors des deux dernières journées. Toutefois, les résultats mitigés de Castres en ce début de championnat poussent le staff à trouver différentes alternatives. Et les prestations timides de Gauthier Doubrère peuvent poser quelques interrogations quant aux choix qui seront faits pour la réception de Pau. De plus, l'entraîneur principal Pierre-Henry Broncan ne ferme pas la porte à un possible retour sur les pelouses en conférence de presse : "Cela peut se faire rapidement, mais il faut faire attention de ne pas griller une possibilité de joker médical, dont on pourrait avoir besoin à un autre poste."  (Via La Depeche) Si pour l'instant, le retour de Kockott est loin d'être acquis, l'encadrement ne semble pas contre et tout est encore envisageable. Néanmoins, Broncan calme tout de même les ardeurs des plus enthousiastes et admet : "Sincèrement, pour l’instant, on ne l’a pas envisagé."(Via Actu.fr)

Une présence qui rassure 

Pour le moment, Kockott n'est qu'un partenaire d'entraînement, au même titre que les autres joueurs de l'effectif du CO. Néanmoins, sa présence paraît rassurer ses coéquipiers, et dans un bateau castrais qui tangue de plus en plus, l'équilibre pourrait être retrouvé. En effet, en conférence de presse, les camarades du numéro 9 n'ont pas caché leur joie du retour à l'entraînement de leur ancien partenaire. Des cadres comme Gaetan Barlot ont témoigné : "Il nous fait du bien, il revient au bon moment avec son expérience et son aura". Geoffrey Palis d'ajouter : "A l'entrainement, il a envoyé 2 ou 3 ballons flottant en l'air, ça rappelle des choses. Par sa facilité à communiquer, à beaucoup parler, il apporte une belle présence, ça nous fait du bien à tous, j'espère que cela nous aura fait du bien pour recevoir Pau." Vous l'aurez compris, Kockott se tient prêt à relever un nouveau challenge pour aider son club de cœur, ce qui serait une des belles histoires du Top 14 cette saison. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Oh oui, oh oui. Un RCT - C.O. Kockott, Biggar une relation qui bat de l'aile ????

Nouveau cri de ralliement des castrais : " Ca roule ma poule ! "

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
Arbitrage
News