TOP 14. Mauvais résultats, montée au créneau des supporters : rien ne va plus à l'USAP
Dos au mur, l'USAP va devoir se réinventer pour se maintenir en Top 14 et apaiser ses supporters.
Au-delà des résultats sur le pré, c'est l'extra-sportif qui inquiète du côté de Perpignan en ce moment. Les supporters sont même montés au front, cette semaine.

Comment dit-on très mauvaise passe, en catalan ? Au vrai, on n'en sait fichtrement rien, mais c'est pourtant ce que doivent ruminer bon nombre de supporters de l'USAP en ce moment. Il faut dire qu'alors que les résultats ne suivent plus depuis plusieurs semaines (5 revers consécutifs), les Perpignanais ont également dû faire face à des critiques de leurs propres supporters suite au comportement du capitaine Mathieu Acebes face à La Rochelle, exclu suite à un coup de tête sur Jonathan Danty. Ce à quoi le club de l'USAP a dû lui-même intervenir via un communiqué diffusé sur ses réseaux sociaux pour apaiser les esprits.

TOP 14. Acebes (USAP) s'excuse pour son coup de tête, Jo Danty (La Rochelle) le dézingueTOP 14. Acebes (USAP) s'excuse pour son coup de tête, Jo Danty (La Rochelle) le dézingue

Mais ce n'est pas tout. Excédés par ce qu'ils considèrent comme un manque de vision à moyen terme et un manque de ressources dans le staff comme dans l'effectif, les supporters sont montés au créneau, en ce début de semaine. Une pétition déjà signée par plus de 560 personnes réclame "une réorganisation du staff avec l'arrivée soit d'un coach, soit d'un directeur sportif", mais quoi qu'il en soit "une nouvelle vision qui permettra à la fois à Monsieur Arlettaz d'être fixé et à l'équipe d'avoir un électro-choc." Une gueulante directement adressée au président Rivière, qui demande également que le plus petit budget du Top 14 voit l'arrivée de sponsors, où d'investisseurs conjointement à Monsieur Rivière. En cas de refus de ce dernier, "nous militerons pour une nouvelle ère de présidence" a notamment écrit l'auteur de cette pétition. Autant vous dire qu'à l'aube de se déplacer à Clermont ce week-end, l'USAP avance donc en eaux (très) troubles...

La colère n'est que rarement la solution, et nous espérons pouvoir avancer sans réclamer de licenciement, ni de grèves des supporters. Nous aimons l'USAP et nous souffrons comme les joueurs, comme le staff et comme toutes personnes qui aiment ce club. Nous allons tous dans la même direction. Mais si notre message d'espoir n'atteint pas son but, la colère prendra le pas. Et elle sera bruyante jusqu'à ce que les choses changent. (...) Nous soutiendrons toujours les joueurs, tant que ils mouilleront le maillot comme c'est le cas pour l'instant.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Comment dit-on très mauvaise passe, en catalan ?
Depuis ce week-end cela doit pouvoir se dire "cop de casc" !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News
News