Ecrit par vous !
TOP 14 : le Top 5 des joueurs non conservés à l'issue de la saison
Dans quel club de Top 14 Loann Goujon évoluera-t-il la saison prochaine ?
Chaque saison, plusieurs joueurs ne sont pas conservés pour différentes raisons (performances, âge avancé, arrivée de nouveaux joueurs...).

Cette année ne fait pas exception, notamment avec la dernière affaire en date à l'UBB, qui se sépare de plusieurs historiques : Clément Maynadier, Julien Rey et Loann Goujon. On observe une forte proportion de joueurs non conservés qui ne sont pas JIFF, à mettre en lien avec le durcissement des règles qui obligent les clubs à faire des choix. Voici le Top 5 des joueurs non conservés à l'issue de la saison.

1/ Loann Goujon

L'international français aux 17 sélections est la "tête d'affiche" des victimes du management musclé de Rory Teague. Le polyvalent troisième-ligne, capable de jouer en 8 mais aligné le plus souvent cette saison en flanker, réalise une saison moyenne. Il est moins tranchant qu'auparavant. Mais bien affûté, le joueur de 28 ans est capable d'apporter de l'impact et il a l'avantage d'être habitué aux joutes du Top 14. Nul doute qu'il aura de multiples offres pour rebondir et que son cas ne traînera pas : Lyon aurait d'ores et déjà pris des renseignements.

Top 14 - UBB : Laurent Marti s'explique sur la mauvaise passe et le futur du club bordelais


2/ Jesse Mogg

Le Montpelliérain fait les frais, tout comme son coéquipier Joe Tomane, de l'arrivée (très) bruyante de Johan Goosen. Pourtant, l'Australien, auteur de deux essais en douze matchs toutes compétions confondues, est un des hommes de base de l'équipe depuis 2015. Arrière au style de jeu élégant, sa régularité sur les terrains est un atout pour retrouver un club en France. Si tel n'est pas le cas, on peut imaginer un retour en Super Rugby. Pourquoi pas dans son premier club, les Brumbies ? Et pourquoi ne pas découvrir la Premiership, dans laquelle on observe une arrivée massive de joueurs étrangers.

TRANSFERTS - MHR : Joe Tomane et Jesse Mogg vers la sortie pour faire de la place à Johan Goosen ?


3/ Scott Spedding

Un cas sensible : l'arrière a 23 sélections avec l'équipe de France et pourtant, il n'a pas le fameux statut JIFF. Il est déjà parfois difficile de retrouver un club à 32 ans, mais alors sans ce statut, la tâche se complique d'autant plus. Des contacts auraient été liés à avec le MHR. Cependant, sa venue était conditionnée par... l'obtention du statut JIFF. Le CNOSF doit prendre une décision, alors que la LNR et la FFR n'ont pas voulu lui accorder sa demande.

4/ Marc Andreu

Un match winner. C'est bien simple : cette saison, l'ailier de 32 ans n'a connu qu'une seule défaite lorsqu'il a été aligné. C'était à Pau, le 24 février dernier. Pour le reste, que des victoires, même lors de son seul match en Champions Cup contre le Munster. Alors, certains rétorqueront qu'il est peu sollicité avec 10 feuilles de matchs cette saison. Mais pour 10 matchs, il a marqué 7 essais. Face à Brive, le week-end passé, il a marqué contre Brive un essai décisif. A 32 ans, à un poste où l'âge marque plus rapidement le corps, Marc Andreu se montre redoutable de réalisme. Un remplaçant de choix pour n'importe quel club.

5/ Metuisela Talebula

Transparent. Fantastique à son arrivée à l'UBB en 2012 (et oui, déjà), il était rapidement devenu l'arme offensive numéro un de l'équipe, tant par sa capacité à marquer des essais que de créer des décalages. Mais depuis la saison 2015-2016, le Fidjien a perdu de sa superbe. Il ne marque plus beaucoup, un essai seulement cette saison. Et plus grave : il n'est plus aussi incisif. La déception est telle que l'équipe dirigeante a décidé de ne pas le conserver. A seulement 27 ans, sa période dorée est-elle d'ores et déjà finie où peut-il rebondir ? Le pari en vaut-il le coup ? Pour le moment, aucun club ne s'est réellement manifesté.

Star de l'UBB mais poussé vers la sortie : que se passe-t-il avec Metuisela Talebula ?Ils auraient également pu être cités : Joe Tomane (MHR), Clément Maynadier (UBB), Julien Tomas (Pau), Hugh Chalmers (UBB).

Sacha Harleux
Sacha Harleux
Cet article est rédigé par Sacha Harleux, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le cas de spedding est comme même grottesque... Et que dire de l'attitude de la LNR et de la FFR...

Loann Goujon de jouait pas à La Rochelle ??? Ben, on m'aurait menti sur France 2 ?

@Amis à Laporte

Tu confonds encore une fois les joueurs. Kévin Goujon joue bel et bien à Bordeaux, à La Rochelle c'est Loann Gourdon.

@Team Viscères

Ah, j'me disais aussi...

  • ced
    96810 points
  • il y a 1 an

c'est pas non plus extraordinaire, un ou deux pourrait rebondir à l'usap si ils viennent pour pas cher

  • Ahma
    77456 points
  • il y a 1 an
@ced

Et on ne peut même pas te reprendre pour le " si il ", si ça se trouve en catalan ce n'est pas une faute.

  • ced
    96810 points
  • il y a 1 an
@Ahma

c'est ma spéciale, un peu comme la superbe passe en avant de 3m de Bastareau sur un décalage

Ça s'appelle le rugby professionnel, pas de place pour le sentiment ou la reconnaissance, c'est du business et les joueurs de simple salarié qu'on dégage quand on en veut plus. Comme dans la vrai vie. Ça n'a rien à voir avec le rugby de nos provinces et de nos campagnes.

@Droitdevant

C'est vrai que ça n'arrivait jamais, avant, des joueurs mis dehors. Certains oublient vite.

@Droitdevant

Parce que tu penses que c'est mieux de garder un joueur pour jamais le faire jouer?

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News