Star de l'UBB mais poussé vers la sortie : que se passe-t-il avec Metuisela Talebula ?
Metuisela Talebula est poussé vers la sortie.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Longtemps inarrêtable sous le maillot de l'UBB, le Fidjien n'a plus le même statut... et se retrouve poussé vers la sortie.

“Je ne sais pas s’il peut redevenir le joueur que l’on a connu et je ne sais pas non plus pourquoi il a baissé de niveau. Il a fait un peu le con à un moment donné, et ce n’est pas le seul, mais on l’a bien calmé depuis 18 mois. Je ne comprends pas pourquoi il est passé de meilleur ailier du monde à un banal joueur de Top 14.” Une énigme, Metuisela Talebula ? Dans les colonnes d’Ohvalie.fr , Laurent Marti est revenu sur le cas de son génial joueur fidjien… dont l’adjectif qualificatif semble aujourd’hui désuet. C’est que le président de l’UBB met le doigt sur un problème dont tous les amoureux du rugby et du club bordelais sont conscients : où est passé le talent de l’international ?

Arrivé en 2012/2013 auréolé d’une belle réputation sur la planète 7s, Talebula vit sa sixième saison dans l’Hexagone. Et peut-être sa dernière : selon le Midi Olympique, un accord a été trouvé entre le club et le joueur pour le libérer dès cet été de son contrat, qui courrait jusqu’en 2019.

Point Transferts : l'UBB perd Ole Avei et Metuisela Talebula, un Français tente l'aventure en AngleterreAuteur de sept essais la première saison, le polyvalent 3/4 (il peut jouer arrière, ailier, voire centre) est allé quinze fois à dame la suivante (meilleur marqueur du championnat)… et quatorze fois lors de son troisième exercice sous le maillot girondin. Inarrêtable et pas perturbé par une affaire révélée lors d'un reportage de Canal+ sur l'association des Fidjiens de France : filmé à son insu lors d’une discussion compromettante, le Bordelais avait été victime d’un chantage, avant que les traces de la vidéo ne soient finalement effacées.

Depuis ? Sélectionné avec les Fidji pour la Coupe du monde en 2015, il rentre en France en n’inscrit “que” quatre essais. Mais il reste un cadre du groupe avec vingt-deux matchs joués et la découverte de la Champions Cup.

Perte de statut et opération

C’est à partir de l’an dernier qu’il devient méconnaissable : en surpoids, plus décisif, il passe sur le billard à cause d’une lésion au ménisque du genou droit. Bilan : seulement sept titularisations l’an passé. En septembre, il confiait via France Bleu :

J'ai juste besoin de communiquer avec les joueurs, de faire du travail collectif, c'est ce qui me rendra meilleur sur les matches à venir. Il va me falloir un peu de temps, je vais devoir bosser beaucoup, être concentré sur l'entraînement, sur ce que je mange, sur ce que je fais au quotidien pour me rapprocher du niveau que j'avais il y a trois ans.

S’il a buté cette saison (face à Agen pour une victoire de l’UBB) et qu’il compte déjà plus de temps de jeu que la saison passée (11 matchs ; 7 titularisations ; 609 minutes de jeu), Talebula n’est plus un incontournable de l’effectif bordelais, et son départ n’est pas vraiment une surprise. Toujours pour France Bleu, il reconnaissait fin novembre “ne pas être revenu au niveau où j'étais. Mais je pense que je suis de mieux en mieux. Je me sens bien quand je joue beaucoup. Ma blessure est derrière et je me concentre pour donner le meilleur avec l'UBB. Pour me revoir à mon meilleur niveau, il faudra attendre un peu.

Non appelé cet automne par le sélectionneur des Fidji, Talebula sait qu'il doit se relancer s'il ne veut pas manquer le train pour 2019. Une équipe du Top 14 lui tendra-t-elle la main ? Pour le plaisir, ses dix plus beaux essais en vidéo : 

Lien Vidéo

 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est un joueur qui a l'air d'avoir bon esprit et d'être bosseur. Je le connais pas personnellement, mais dans ces déclarations, on note une réelle envie de revenir.
Un joueur talentueux et motivé qui n'arrive plus à mettre un pied devant l'autre, qui prend du poids tout en s'entrainant et en ayant un régime relativement adéquate, est-ce que ce ne sont pas les symptômes du surentraînement ?
Il aurait tout intérêt a consulter un spécialiste et à prendre les mesures adéquates (repos, repos, repos.........).

@Vae Victis Brennos

Effectivement, ou peut-être aussi le mal être du mec qui vie loin de chez lui, bloqué ici parce qu’il ne pourra jamais gagner autant d'argent que dans l’arène du Top14.
Le rugby est maintenant un métier, avec ses dérives et ses drames.

  • cahues
    119462 points
  • il y a 2 ans

L'éternel problème des Fidjiens surdoués qui à un moment donné apprécies les plaisirs de la vie en France...

  • ced
    100036 points
  • il y a 2 ans
@cahues

[Commentaire modéré]

  • Ahma
    93193 points
  • il y a 2 ans
@ced

Pour ceux qui respectent les traditions fidjiennes, je crois qu'ils sont censés demander à la nourriture avant de la manger.

Heureusement qu'ils sont là les Fidjiens, on sortirait les mêmes clichés cons sur n'importe qui d'autre ça ferait un scandale, là tout le monde s'en tape.
Ce sont un peu nos Roms à nous, dans l'Ovalie.

@Ahma

Un lumpenproletariat du rugby plutôt, les Roms, eux, ne semblent pas partir loin de chez eux pour trouver du travail mais pitêt que je m'y trompe...
Mais il est vrai qu'on ne les encourage pas à travailler, comme pour le Gitan.

  • spir
    17561 points
  • il y a 2 ans
@lelinzhou

Moi je vois rien de mal au commentaire de Lelinzhou. Et pourtant je suis plutôt chatouilleux sur les questions de discrimination (cf commentaires sur l'affaire Basta).

  • Jak3192
    56599 points
  • il y a 2 ans
@lelinzhou

C'est quoi ce commentaire ?
rien compris.

@Jak3192

Ben ça veut dire qu'une grande partie des Fidjiens jouant en France est honteusement exploitée : on les fait venir pour des salaires très inférieurs, ils sont déracinés et corvéables à merci et virés sans ménagement si on trouve mieux pour moins cher.C'est un des côtés obscurs de notre rugby, une vraie honte dont la Fédé ne semble pas se préoccuper. Bien sûr cela concerne moins le Top 14.
Quant aux Rom, force est de constater que la très grande majorité d'entre eux en France ne travaillent pas : à partir de cette constatation, 2 hypothèses :
- Ils n'en cherchent pas
- On ne leur en donne pas d'où l'allusion au Gitan, Guy Novès.
Je ne vois rien qui ressemble à du racisme là-dedans, ça n'est vraiment pas ma tasse de thé.

  • Jak3192
    56599 points
  • il y a 2 ans
@lelinzhou

Juste amalgame bizarre à tendance fourre tout
- Les Fidjiens exploités option esclavage
- Les Roms et par extension les gitans,
- pour en arriver à GN
Bouuuufff
Respire
Toujours sans intérêt

  • Ahma
    93193 points
  • il y a 2 ans
@lelinzhou

Pas de racisme ? Admettons, mais à partir du moment où l'une des hypothèses est " ils ne travaillent pas parce qu'ils ne cherchent pas de travail ", je cherche vainement une interprétation exempte de clichés racistes.

  • straits
    19183 points
  • il y a 2 ans
@ced

Nauséabond et limite raciste !

@straits

Voir ma réponse à JAK3192

  • straits
    19183 points
  • il y a 2 ans
@lelinzhou

Rien à voir.
Cela n'empêche pas qu'assimiler un fidjien à un violeur et un alcoolique est répugnant et raciste.
Indépendamment des considérations d'exploitation ou je ne sais quoi qui n'est pas dans le propos.

@straits

Ce n'est pas dans mon propos mais j'ai eu tort de ne pas mettre "lumpenproletariat" entre guillemets. Quant à violeurs et alcooliques il n'en est pas question pour moi :
définition wiktionnary de lumpenprolétariat.: " Terme d'origine marxiste, désignant une population située socialement sous le prolétariat, du point de vue des conditions de travail et de vie. ". Je suis résolument antiraciste, mais s'il te plait d'entretenir cette polémique ridicule, ce sera sans moi.

  • Ahma
    93193 points
  • il y a 2 ans
@lelinzhou

La première réponse de Straits ne s'adressait pas à ton commentaire, mais à celui de ced ( de même que Yann Béli et jlr974 ).
Sinon, le choix du terme " lumpenprolétariat " n'était probablement qu'une maladresse, pour information voici quelques éléments de sa définition :" éléments déclassés, voyous, mendiants, voleurs, etc...instabilité morale, paresse, manque d'éducation..."

@Ahma

Vi, tu as raison mais j'employast ce terme dans son sens marxiste original, tel que je l'avais appris à la fac il y a bien longtemps. C'est une maladresse.je retire.

  • Ahma
    93193 points
  • il y a 2 ans
@lelinzhou

C'est justement le sens marxiste dont sont tirés les éléments de définition que j'ai indiqués.

@straits

* raciste et limite nauséabond.

@Yann Béli

Voir ma réponse à JAK3192

  • jlr974
    9624 points
  • il y a 2 ans
@Yann Béli

Scandaleusement raciste et répugnant .

@jlr974

Voir ma réponse à JAK3192

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
Jeux
News
Vidéos
News
News
News