RUGBY. Top 14. La Rochelle peut-elle se permettre de faire tourner face au Stade Français ?
Alldritt et Danty joueront-ils contre Paris ?
Face à un calendrier infernal, le staff du Stade Rochelais doit-il faire tourner contre Paris avant de jouer sa finale de Champions Cup face au Leinster ?

Le 28 mai prochain à Marseille, le Stade Rochelais jouera, pour la deuxième fois consécutive, une finale de Champions Cup. Et la tâche ne s'annonce pas facile, face à une équipe irlandaise du Leinster impériale ces derniers temps et sûrement, à l'heure de l'écriture de ces lignes, la meilleure équipe d'Europe. Les coéquipiers de Jonathan Sexton ont balayé un Toulouse rincé physiquement la semaine dernière, et s'avancent donc logiquement dans le costume du favori. Mais n'allez pas enterrer La Rochelle si vite. Les hommes de Ronan O'Gara ont déjà battu ce même adversaire au stade des demi-finales l'an passé. Et dans un Vélodrome qui devrait être acquis à leur cause, ces derniers sont totalement capables de relever le défi celte. En revanche, l'un des facteurs prépondérants restera l'état de fraîcheur des Maritimes au moment d'aborder ce rendez-vous capital. Et pour cause, comme on vous l'expliquait récemment, les joueurs du Leinster jouent bien moins que les équipes françaises et peuvent s'appuyer sur un effectif pléthorique pour faire tourner lorsque cela est nécessaire. Tandis qu'a contrario, La Rochelle doit encore batailler pour décrocher sa qualif' en phase finale. Ce week-end, les Rochelais reçoivent à Deflandre un Stade Français qui n'a plus rien à jouer cette saison. Ces derniers peuvent-ils se permettre de faire tourner en Top 14 avant la finale ?

CHAMPIONS CUP. La clé de la fraîcheur du Leinster ? Ne jouer (quasiment) que la coupe d'EuropeCHAMPIONS CUP. La clé de la fraîcheur du Leinster ? Ne jouer (quasiment) que la coupe d'EuropeOn y arrive. La fin de saison, ses phases finales, et donc les calculs d'apothicaires qui vont avec pour les équipes encore engagées sur deux tableaux. C'est donc le cas de La Rochelle qui, en plus d'une finale de Coupe d'Europe à préparer, doit aborder ses deux derniers matchs de Top 14 avec énormément de concentration. Et pour cause, si on jette un œil au classement d'un Top 14 serré comme rarement dans l'histoire du championnat, le Stade Rochelais ne pointe qu'à la septième place, ex aequo avec Toulouse (6e) certes, et à cinq points de l'UBB deuxième, mais éjecté des places qualificatives lors de son revers dans la Ville rose. Poussifs en début de saison, les partenaires de Grégory Alldritt sont bien mieux depuis quelques mois et semblent avoir retrouvé la recette qui a fait leur succès l'an passé. Si bien que La Rochelle est peut-être l'équipe tricolore la plus en forme du moment. Mais elle doit donc jouer sur deux tableaux.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d’une pinte !

Vos adhésions financent la création de contenu par des passionnés de ballon ovale. Devenez adhérent pour débloquer cet article Premium !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pas facile de courir 2 lièvres à la fois...
On pourrait penser que le lièvre Top 14 sera plus facile à atteindre, mais avec des maîtres à jouer blessés, pas si facile.
Allez les jaunes et noirs, dernière ligne droite !

Si leur qualification se joue au dernier match contre le LOU et que les deux équipes ont perdu leur finale européenne ( c'est du conditionnel hein ), le match sera terrible et malheur au perdant
A contrario, si elles ont gagné leur finale, le gagnant importera peu vu qu'elles se seront qualifié pour la prochaine compétition internationale ( ben oui, ce n'est plus une "coupe d'Europe" avec les provinces sud-africaines ) même si un Brennus à son importance

Derniers articles

Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Sponsorisé News