Top 14. Est-ce la défaite de trop pour le CA Brive ?
Brive n'y arrive plus, et enchaîne tristement les défaites.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Que les temps sont durs en Corrèze... Actuellement lanterne rouge du championnat depuis plusieurs journées, le CA Brive peine à remettre la marche avant.

Un nouveau revers pour le CAB, la sixième défaite en autant de matchs et des doutes qui sont plus que jamais installés dans les têtes. Les Coujous se sont de nouveau inclinés, et cette fois-ci face à un concurrent direct au maintien, la Section Paloise.  À l'aube de la douzième journée de championnat, et du déplacement en Gironde, les hommes d'Arnaud Méla sont dans la tourmente. 

Avec 6 défaites consécutives, le CA Brive est-il (déjà) sérieusement menacé ?Avec 6 défaites consécutives, le CA Brive est-il (déjà) sérieusement menacé ?

Un effectif trop juste ? 

Parmi les points noirs du CAB, leur effectif pose des questions et chez les supporters brivistes, on en vient à se demander si leur équipe s'était réellement armée pour une saison rude de Top 14. Si les blessures de cadres comme Saïd Hirèche ont vu éclore des joueurs d'avenir tel que Sasha Gue, d'autres ont plus pesé sur le collectif de Brive. En effet, à l'image de Mitch Lees, le solide deuxième ligne qui a dû mettre un terme à sa carrière pour une blessure à la cheville trop importante. Cette blessure vient s'ajouter à celle de Ratuva et Japaridze, qui sont des leaders du 8 de devant corrézien. Ces titulaires habituels sont remplacés par la jeune garde briviste, certes, mais peut-être pas encore assez expérimentée, à l'image de Rixen, qui dispute sa première saison chez les professionnels.  De plus, des problèmes à l'ouverture ont poussé Tom Raffy, jeune espoir du rugby français, à commencer plusieurs rencontres de Top 14, lui qui sort seulement de la catégorie Crabos. Ses compères Mathis Ferté et Léo Carbonneau ont également connu leurs premiers matchs, de façon prématurée. Coté arrivé, Rodrigo Bruni était une des recrues phares pour le club, cependant, l'international argentin s'est blessé avec sa sélection début septembre, et fut opéré, il poursuit sa longue convalescence en Corrèze. Le retour à la compétition d'élément moteur de l'équipe peut nourrir une source d'espoir pour les noirs et blancs, avec Nico Lee, Wesley Douglas, Retief Marais et Julien Delannoy qui sortent de l'infirmerie.

TOP 14.  Nicolas Sanchez sera-t-il le sauveur de Brive cette saison ?TOP 14. Nicolas Sanchez sera-t-il le sauveur de Brive cette saison ?

Du turn-over dans le staff 

Après le départ de Jeremy Davidson, c'est Arnaud Méla qui a été nommé entraîneur en chef par intérim. Si le club n'a pas caché son ambition de recruter un entraîneur de renom pour son objectif de maintien, les refus semblent se succéder. En effet, Brive a tenté Laurent Travers, ainsi que Patrice Collazo. Si le premier a rejeté la proposition briviste selon RMC Sport, le second n'a finalement pas été validé par les instances directives du club. Désormais, c'est le nom de Christophe Urios qui circule dans les bouches des supporters corréziens, celui qui vient tout juste de quitter ses fonctions à Bordeaux. Dernièrement, le club serait sur la venue du sélectionneur Écossais, Gregor Townsend, et selon Midi Olympique, le CV de l'ancien joueur du CAB Brive circule dans plusieurs clubs français, dont Brive qui aimerait le récupérer après la Coupe du monde. Tant de spéculations n'arrangent pas les affaires de Brive, qui voit les rumeurs s'amplifier et les refus s'enchaîner, sans victoire et perspective de maintien. Une incertitude qui pèse sur les épaules des joueurs. 

Classement Top 14. La Rochelle en mode record, Toulon réagit et Perpignan survitClassement Top 14. La Rochelle en mode record, Toulon réagit et Perpignan survit

Une invincibilité perdue à domicile

Si Brive fut longtemps un chaudron redouté par les autres équipes de Top 14, il n'en est rien dorénavant. Cette saison, Brive a concédé 5 défaites à domicile sur 6 réceptions, ce qui fait d'elle une proie facile pour les autres équipes qui n'hésitent pas à aligner leurs meilleures équipes possibles lors de leurs déplacements en Corrèze. Cependant, ceci n'a pas toujours été le cas, et le CA Brive était une des meilleures équipes à domicile. En effet, lors de la saison 2020-2021 par exemple, les hommes d'Hirèche n'ont concédé que 2 défaites à domicile pour 7 victoires, ce qui leur avait suffi pour se maintenir dans l'élite. Il faudra resserrer la visse à la maison pour glaner enfin des points, et mettre la pression à l'USAP, qui semble retrouver de l'allant. 

RUGBY. Top 14. 119 à 7, le compte qui fait peur : faut-il s'inquiéter pour l'avenir de Brive ?RUGBY. Top 14. 119 à 7, le compte qui fait peur : faut-il s'inquiéter pour l'avenir de Brive ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Hooper
    316 points
  • il y a 1 mois

D'accord avec @Sedulos. A force de se battre pour le maintien, ce n'était que repousser l'échéance. Bayonne l'a compris. Sans Hireche c'est dur quand même...

  • Sedulos
    3839 points
  • il y a 2 mois

Trop de saisons épuisantes à ne lutter que pour le maintien. Les héros sont fatigués !

  • dusqual
    39219 points
  • il y a 2 mois

"En effet, lors de la saison 2020-2021 par exemple, les hommes d'Hirèche n'ont concédé que 2 défaites à domicile pour 7 victoires" et donc 4 matches nuls?

c'est 8 victoires à domicile pour 5 défaites en 20-21. et 2 victoires à l'extérieur également.

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News
Transferts
News
Sponsorisé News
Transferts