Top 14. la bonne pioche Matsushima, le délaissé Bézy, le conseil de classe des recrues clermontoises
Kotaro Matsushima s'est rapidement imposé du côté de Clermont.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Clermont a bouclé une saison mi-figue mi-raisin en échouant à deux reprises aux portes des demi-finales. Quel bilan tirer des recrues du club arrivées à l'intersaison ?

Au moment de tirer le bilan, l'ASM sort d'une saison en demi-teinte, marquée par une inconstance chronique. Capables du meilleur comme du pire, les Auvergnats se sont fait éliminer à chaque fois aux portes des demi-finales, en s'inclinant sur leur pelouse face à Toulouse en Champions Cup (12-21), avant de tomber à Chaban contre l'UBB en barrages de Top 14 (25-16). L'occasion de passer toutes les recrues des Jaunards au crible, lors du terrible conseil de classe. 

Peni Ravai 

Le colosse fidjien (1m85, 118kg) quitte Bordeaux et son bon vin pour rejoindre Clermont et ses truffes (je parle bien évidemment de la nourriture, spécialité locale). À Clermont, le pilier va s'imposer à gauche de la mêlée et devenir l'un des rouages essentiels de l'ASM. Surtout, sa pointe de vitesse étonnante pour un pilier, ses appuis et sa faculté à faire jouer derrière lui étonne les observateurs de ce poste et ferait faire une syncope à n'importe quel nostalgique du rugby d'antan. Néanmoins, Ravai a plus que jamais confirmé son statut, en témoigne ses 24 feuilles de match dont 19 comme titulaire toutes compétitions confondues. Il a d'ailleurs enchaîné les 11 dernières journées avec le numéro 1 dans le dos et a inscrit 3 essais. Chose pourtant interdite pour un pilier. Ce sont des félicitations. 

Cristian Ojovan 

Sans parler rugby, je tiens dans un premier temps à remercier tout particulièrement Cristian Ojovan. Car le pilier m'a tout simplement appris l'existence de la Moldavie. Alors je ne sais toujours pas où cela se situe et à vrai dire je n'ai pas forcément envie de chercher, moi qui ai toujours porté autant d'intérêt à un cours de géographie que Wenceslas Lauret à un ballon de rugby. Mais elle nous a dans tous les cas sorti un très solide joueur de rugby. Passé par Pau et Aurillac, le pilier a quitté la Pro D2 cet été pour s'essayer aux joutes du Top 14. Prometteur, il a disputé 22 rencontres, la plupart comme remplaçant de Rabah Slimani. Mais à seulement 24 ans, il a pris rendez-vous pour l'avenir. Ce sont des encouragements. 

''Joueur à fort potentiel'', Cristian Ojovan a réussi sa transition en Top 14''Joueur à fort potentiel'', Cristian Ojovan a réussi sa transition en Top 14

Adrien Pélissié

Quelle fut ma surprise quand j'appris que Jonathan Pélissié évoluait au poste de talonneur à l'AS Clermont Auvergne. Après quelques heures de réflexion, je compris qu'il s'agissait en réalité d'un autre joueur qui possède sept sélections sous le maillot Bleu. Soit. Lui aussi, à l'instar de Ravai, a décidé de s'envoler vers Clermont après un titre de presque champion de France acquis la saison précédente avec l'Union Bordeaux-Bègles. En Auvergne, il s'est partagé le poste avec Fourcade, l'autre recrue du poste. 12 rencontres titulaires sur les 22 disputées, il n'a pas pu disputer la fin de saison pour cause de blessure. 

Étienne Fourcade 

Arrivé sur la pointe des pieds d'un club inconnu du rugby français, le FC Grenoble, Étienne Fourcade s'est adapté à vitesse grand V à son nouvel environnement. À tel point qu'il a été choisi pour participer cet été à la tournée de l'équipe de France cadet qui va se faire marcher dessus à trois reprises par les Australiens. Une juste récompense pour un joueur devenu l'un des titulaires en puissance. Ses 18 matchs titulaires sur 26 disputés parlent pour lui. À confirmer la saison prochaine. 

Tavite Veredamu 

Le passage à XV de Tavite Veredamu fut aussi marquant que celui d'Ollie Phillips au Stade Français. Le joueur septiste n'a disputé qu'une poignée de rencontre avec l'ASM. 6 en tout, dont seulement deux dans la peau d'un titulaire. Blessé longue durée entre le mois d'octobre et de décembre, Veredamu a ensuite retrouvé l'équipe de France à sept, une fois sa pige quinziste terminée, fin 2020. Pour finalement ne pas se qualifier pour les JO de Tokyo. Non noté, à l'instar d'un élève exclu du lycée à la fin du premier semestre. Il rejoindra Lyon la saison prochaine.

Top 14. TRANSFERT. Nouveau gros coup pour le LOU, qui s'offre Tavite Veredamu !Top 14. TRANSFERT. Nouveau gros coup pour le LOU, qui s'offre Tavite Veredamu !

Sébastien Bézy

Sébastien Bézy a décidé de quitter Toulouse afin d'abandonner son rôle de doublure du petit génie Antoine Dupont, pour devenir la doublure du vieux lion Morgan Parra. Plus sérieusement, le demi de mêlée déjà très bon lors de son passage au Stade Toulousain, s'est partagé le poste tout au long de la saison avec l'ancien numéro neuf du XV de France. Plus dynamiteur, aux antipodes d'un Parra plus gestionnaire, Bézy a alterné le bon et le moins bon, mais a globalement prouvé qu'il restait une valeur sûre à ce poste en France. Blessé, il n'a pu disputer le barrage face à l'UBB. C'est également sûrement pour cela que Fabien Galthié ne l'a pas appelé pour disputer la tournée en Australie. Et choisi de sélectionner Clovis ''Ier'' Le Bail, né en 466 ap J-C et qui fait de lui l'international français le plus âgé de l'histoire du XV de France. 

Bastien Pourailly 

À l'intersaison, Bastien Pourailly quitte Pau, son béarn natal et ses chants pour rejoindre Clermont et Wazoo. Au pied des volcans, le natif d'Aramits réalise un début de saison tonitruant, ponctué de trois titularisations lors des trois premières journées. Puis plus rien ou presque. 9 journées disputées dans l'ensemble, toutes comme titulaire certes. Mais Pourailly a connu quelques blessures et a également été touché par le Covid-19. Un coup d'arrêt pour un joueur qui se devra de confirmer l'année prochaine les bonnes choses que l'on a pu apercevoir les rares fois où il était sur le prés. Cela reste quelque peu insuffisant néanmoins. 

Jean-Pascal Barraque 

Le capitaine de la sélection à sept a décidé de retourner à ses premiers amours, le XV. Après un passage par Biarritz, Toulouse ou La Rochelle, JP BarraquÉ comme dirait le speaker du TQO de Monaco a réalisé une très belle saison sous le maillot des Jaunards. Des performances qui lui ont même permis de rejoindre le XV de France lors de l'Autumn Nations Cup. Il a fêté sa première sélection face à l'Italie. Ce dernier a cependant rejoint le contingent tricolore à sept en cours de saison. Pour connaître là aussi la déception d'une non-qualification pour les prochains JO. Néanmoins, ce sont des félicitations.

Kotaro Matsushima

Les supporters clermontois ont dû être pris de panique à l'annonce du recrutement de Kotaro Matsushima. Car en signant la star niponne, les Auvergnats ont dû se rappeler d'Ayumu Goromaru -aka le Gaëtan Germain japonais- qui avait rejoint Toulon après le mondial 2015. Résultat : un énorme flop. Mais les observateurs avisés du rugby nippon avaient sûrement compris que Matsushima n'avait rien de comparable à Goromaru. Dans le jeu, ses courses tranchantes et ses appuis dévastateurs ont mystifié les défenses de Top 14. Preuve de son importance, il aura disputé 27 rencontres toutes comme titulaire et aura dévérouillé plusieurs situations lorsque son équipe était à l'agonie. On pense notamment à ce huitième de Champions Cup aux Wasps, où il inscrira l'essai salvateur dans les derniers instants. Véritable attraction au Japon, il est LA bonne pioche du club auvergnat. Encore perfectible si l'on va chercher la petite bête mais son adaptation a globalement été excellente. Félicitations. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il me semble qu’il faut écrire “ses premières amours”, m’enfin l’article au ton léger certes comporte des approximations, parmi lesquelles les truffes…
Et la sempiternelle boutade sur l’UBB presque champion, c’est comme le seum des Belges, les blagues les plus courtes sont les meilleures askip.

Sur les joueurs, Ravai n’est pas une surprise tant il est bon pour un suiveur assidu du Top14.
Pelissie était assurément une bonne pioche aussi, surtout qu’il a été international comme le mentionne l’article, la encore peu de surprise.

Pour les autres joueurs assez d’accord.

Enfin l’article n’évoque pas le départ de petit Tao au Racing, qui aurait fait un bien fou a cette équipe surtout à l’arrière, alors que Pourrailly a été assez décevant cette saison.

@Maraud en Toge

Tout a fait d'accord avec toi sur le départ du petit Tao (et sur le reste aussi)
Surtout que je viens de lire que Matsushima devrait être un blessé longue durée.

Bon ben voila, pas appris grand chose que tout le monde savait déjà, hormis que la truffe est une spécialité locale, fallait le [email protected] Bareyt n'a sans doute jamais mis les pieds dans la région. Par contre la truffade on connait bien par chez nous, une vraie spécialité locale celle-là.

@Bib And Dôme

Il a juste acheté "le petit futé" local, qu'il a survolé.
Il a vu le nom du plat et il a extrapolé.

@garcon63

Ou lu, l'Auvergnat pour les Nuls...😉

@Bib And Dôme

C'est Jean-Michel Apeupré le mec...

Pas gentil (et gratuit) pour Lauret ! La Moldavie c'est à côté de la Roumanie,
et Azéma, on sait ce qu'il va devenir ?

@Chandelle 72

https://www.midi-olympique.fr/2021/07/01/le-bras-de-fer-se-durcit-sur-la-liberation-dazema-9644711.php

@Chandelle 72

pas gentil, gratuit, moche, pire encore sans aucun fondement!!!
c'est vrai que Cros et Elstadt nous ont régalé de offloads toute la saison,
c'est vrai que Diaby, Liebenberg, Lee, Matera, Babillot, etc... sont des magiciens ballon en main!!
A coté d'eux Lauret pourrait jouer 10..

  • frakc
    5724 points
  • il y a 3 mois
@Chandelle 72

Sois plus précis: La Moldavie c'est à côté de la Transnistrie. Là c'est sûr qu'il va voir où c'est 😄 Pour ce qui est d'Azéma ça à l'air très , très tendu:
Franck Azéma et Clermont sont donc en désaccord sur les questions de droit du travail et une procédure devant les prud’hommes est envisagée.
Le président de l’ASM, Jean-Michel Guillon a récemment annoncé que Franck Azéma avait résilié son contrat et qu’il n’allait donc pas être présent pour la reprise de l’entraînement le 26 juillet.
Mais le camp Azéma indique ne jamais avoir signé de résiliation de contrat. D’ailleurs, la Ligue Nationale de Rugby n’a rien reçu à ce jour.

Rien ne va vraiment plus entre Franck Azéma et Clermont !

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
News
Transferts
News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
News