Ecrit par vous !
Top 14 - Épilogue définitif, ou presque...
La clôture de la saison, racontée par Pierre Navarron...

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Voilà un épilogue à cette saison et une approche de la tournée d'été, écrit par la plume du Sud-Ouest Pierre Navarron.

Toulouse est tout là-haut, Mola et Lacroix, tels des empereurs du Capitole ont des barreaux de chaises dans la bouche, Ntamack surfe sur un brennus déjà fatigué, Tekori fait la collection des poteaux de touche, les étoiles et les boucliers tourneront tout l'été dans le ciel bleu de la cité rose, le retour de l'ogre est définitivement certain.

Toulouse. La tradition de Romain Ntamack se perpétue : du surf sur les titres [VIDÉO]Toulouse. La tradition de Romain Ntamack se perpétue : du surf sur les titres [VIDÉO]

La Rochelle est au fond du seau, les deux matchs qu'on ne perd pas, sont perdus, juillet et août auront un goût de l'amer et même le pont de l'île de Ré ne l'effacera jamais, le jaune est définitivement la couleur de la loose. Gibbes s'en va, il ne se retournera pas, il laissera O'Gara, tout seul, pour panser les plaies et trouver le sérial-buteur infaillible, celui qui ne tremble pas, à priori il n'est pas rouquin et ne se prénomme pas Jules, ça laisse une marge... 

Canal+ va reposer les caméras et mettre les mots de Chabal au frais, le peu est toujours l'ennemi du bien, faut pas gâcher, les autres consultants vont consulter, Isabelle va faire le tour des plages, Marc Liévremont va bucher le nom de tous les joueurs du Top 14, il n'aura sûrement pas assez de deux mois, Lombard est définitivement fatigué et va demander à Bayle s'il ne lui reste pas un reliquat de RTT à liquider, trop tard Bolloré les a déjà bouffés !! Castres s'est endormi, l'Agout coule peinard, Broncan le stakhanoviste de l'entraînement minuté ne comprend définitivement pas l'utilité des congés payés, les mecs ne vont rien faire, ils vont partir loin des terrains, manger n'importe quoi et boire tout ce qui fait plus de 2° d'alcool et après il faudra tout recommencer et les découenner sous le soleil Tarnais. 

L'équipe de France ou ce qu'il en reste est en Australie, en plein retour de la pandémie, Sydney confinée, Galthié définitivement lunetté, Fisher recalé, passeport oublié, tout ça rime presque avec branlée obligée, ça sent le pâté du côté du Suncorp Stadium de Brisbane...pour commencer.

XV de France. Pourquoi Macalou ne s'est-il toujours pas imposé au sein du XV de France ?XV de France. Pourquoi Macalou ne s'est-il toujours pas imposé au sein du XV de France ?

Toto a rencontré Jacky, Toto a sa visseuse à la main, Jacky a mis le casque du chef de chantier, Toto resserre toutes les vis, Jacky verrouille les écrous et tous les contrats, Noriega repart aux écuries, Casadeï le jockey allumé en ressort pour mettre du vice et du métier dans les reins des pilards franciliens. Clermont a laissé partir Azema, la longue love story, à l'échelle du sport du moins, s'est terminée comme une chanson de Joe Dassin : l'amour a fait place au quotidien, Gibbes le Jules Verne de l'océan arrive bientôt, faut faire de la place aux souvenirs, les ranger dans un coin du Michelin et imaginer que le syndrome de la défaite a définitivement migré vers un port de l'Atlantique. Le concierge du Stade de France avait mis un cadenas à la finale, un essai à zéro passe, deux occasions et demi d'essai sur toute la durée du match, deux drops pour tenir la distance, et pis c'est tout, plus grand chose à commenter, si ce n'est une leçon tactique toulousaine et Blédina le nouveau sponsor des Rochelais, fermez le ban !!

Par contre, le cerbère de Twickenham lui a laissé les portes ouvertes, version saloon des western d'autrefois, lors de la finale de la Premiership anglaise ce week-end, on a vu un score de 40-38, 11 essais au total, de la pure science-fiction au regard de l'historique de nos finales nationales, à croire qu'on a abandonné le rugby-champagne aux british et que les bulles ne franchissent plus la Manche. Novès le Saint-Pierre des managers a toujours affirmé que : "Toulouse fait la promotion du rugby toute l'année mais les finales se gagnent", à croire que cet axiome est devenu la règle absolue et qu'en déroger revient à un crime de lèse-majesté, mais toutes les équipes devraient savoir qu'à la fin il n'y en a qu'un qui gagne et c'est souvent Toulouse qui touche le pompon.

Castres. Gaëtan Barlot : de la Pro D2 au XV de France à vitesse grand VCastres. Gaëtan Barlot : de la Pro D2 au XV de France à vitesse grand V

Peut-être qu'un jour Canal+ va poser ses conditions, le banquier à toujours raison et si l'audience d'une finale vient à chuter, si les spectateurs viennent moins nombreux aux stades, si ce match ultime d'une saison n'intéresse plus que les supporters des deux équipes concernées, on fera comprendre à Bouscatel & co que les cochons de payeurs ont envie d'autre chose que d'une partie de ping-pong de balle ovale.

On va attaquer la saison de beach-rugby, ça sent la merguez et le rosé de Provence, les filles en maillot et les abdos en instantané, le tour de France et la tournée aux antipodes, bien loin pour qu’on ne la voit pas ou à peine...

Pierre Navarron
Pierre Navarron
Cet article est rédigé par Pierre Navarron, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

'Toulouse est tout là-haut, Mola et Lacroix, tels des empereurs du Capitole ont des barreaux de chaises dans la bouche"
Lacroix caviar et truffes et Mola homard !

  • Manu
    14669 points
  • il y a 3 mois

La finale, "une partie de ping-pong de balle ovale" ?
On ne peut pas résumer cette finale à cela.
La Rochelle était favorite mais le Stade Toulousain a su montrer qu'il sait s'adapter à l'adversaire (en récitant une partition millimétrée et en donnant une leçon de défense de fer), à l'état de forme de l'effectif (que Mola disait fatigué) et aux conditions météo (le ping-pong est arrivé avec la pluie, me semble-t-il)
La Rochelle était favorite mais n'avait pas de plan B. Toulouse a un plan A , B ou C. C'est une équipe tout terrain. Alors, oui, pour faire plaisir au téléspectateur, elle aurait pu jouer comme le premier match de la saison à Clermont mais c'était en début de saison. Et perdre en marquant plein de beaux essais ne permet pas d'utiliser le Brennus comme planche de surf ...

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
Ecrit par vous !
News
Transferts
News