TOP 14. DEMI-FINALE. Facteurs X : avantage UBB face à Montpellier
Bordeaux-Bègles a-t-il un avantage avec ses meilleurs joueurs en forme comparé à Montpellier ?
En forme face au Racing 92 en barrage, les facteurs X de l'UBB pourraient faire la différence, alors que Montpellier les a perdus en cours de saison.

Deux des équipes qui ont, à un moment donné de la saison, dominé de la tête et des épaules le Top 14, se retrouvent ce samedi soir à Nice pour la deuxième demi-finale du championnat. Montpellier et Bordeaux-Bègles, 2ᵉ et 3ᵉ à l'issue de la saison régulière, vont s'affronter pour ce qui s'annonce un match serré et engagé. Mais dans ce genre de rencontres où les nerfs et la fraicheur collective priment, un élément à prendre en compte pourrait décider du sort de la partie. Les fameux facteurs X. Ceux qui arrivent à changer le cours d'un match par un exploit individuel et une action de grande classe. 

Les Cistes, sont justement privés de leur deux meilleurs joueurs de la saison. Cobus Reinach, le demi de mêlée sud-africain, et Paul Willemse, le seconde ligne titulaire en équipe de France. Deux absences de poids qui risquent de coûter cher aux hommes de Philippe Saint-André. D'ailleurs, l'absence de Reinach depuis avril, puis de Willemse depuis début mai, ont coïncidé avec la baisse de régime que connait le MHR actuellement. Une défaite à la maison face à l'UBB, suivie de celle à Lyon et de l'élimination en Coupe d'Europe par La Rochelle, ont coupé l'élan des Héraultais. Et ce n'est pas la défaite à Clermont lors de la dernière journée de Top 14 qui le relancera.

Côté Bordelo-Bèglais, au contraire, l'excellente prestation de joueurs comme Matthieu Jalibert ou Yoram Moefana, indiquent que le club arrive en demi-finale avec ses meilleurs joueurs en très grande forme. Hésitant et moins impactant qu'en hiver, les hommes de Christophe Urios ont réitéré, par intermittence en barrage, le jeu qui leur avait permis d'occuper la première place du classement pendant plusieurs semaines. Le retour de blessure de son ouvreur international, excellent avec Maxime Lucu, montre également le changement de visage de cette équipe. D'ailleurs, la pique d'Urios à son joueur après la défaite à Perpignan il y a deux semaines, semble avoir fait effet sur le collectif et les leaders en question qui peuvent tirer le groupe vers le haut.

Ce samedi soir à Nice, Montpellier affrontera l'Union Bordeaux-Bègles certes sans son dynamiteur et sa poutre qui lui ont permis d'avoir de très bons résultats tout au long de la saison, mais pourra compter sur un groupe uni. Ce qui n'est pas du tout sûr côté Bordeaux-Bègles. Christophe Urios, avait demandé à ses joueurs de se prendre en main désormais. Les facteurs X de l'UBB vont-ils se montrer à nouveau face au deuxième du Top 14 pour se qualifier au Stade de France dans une semaine ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il est vrai que le MHR est un peu déplumé mais il leur reste Zach Mercer, sans compter Bouthier et Serfontein... Rattez pourrait aussi se rappeler à notre souvenir. Avec une semaine de repos en plus et une ambiance de club plus sereine, cela pourrait faire l'affaire.
Mais sur la papier ça manque en effet un peu de carburant. Ce que je trouve surtout dommage c'est que PSA ne sait pas utiliser ces arrières. Le jeu du MHR est un peu monolithique, facteur X ou non.

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
Transferts
News
News
News