Top 14. Comment les supporters jugent le début de saison de Ngani Laumape ?
Ngani Laumape vit un saison compliqué avec le Stade Français.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ngani Laumape a effectué ses premiers pas avec le Stade Français en ce début de saison. Des prestations encore timides pour un joueur qui a besoin de s'acclimater à un nouveau style de jeu.

Dire que le Stade Français vit un début de saison compliqué serait un doux euphémisme. Balayé sur sa pelouse de Jean Bouin par le voisin du Racing, puis puni la semaine suivant à Bordeaux, le club parisien pointe à une triste 14ème et dernière place avec 0 points au compteur. S'il n'est pas l'heure de tirer sur l'ambulance après seulement deux journées disputées, la prochaine rencontre à Toulon s'annonce déjà plus qu'importante, entre deux équipes à la recherche de points. Outre les défaites, c'est surtout le fond de jeu affiché par les soldats roses qui inquiètent. Malgré des départs importants à l'intersaison, Gonzalo Quesada peut pourtant s'appuyer sur un effectif de qualité, que ce soit devant ou derrière. Avec notamment avec une ligne de trois quarts séduisante sur le papier. Parmi les Waisea, Veainu, Naivalu ou Hamdaoui, on retrouve Ngani Laumape, l'international néo-zélandais. Pas forcément plus en verve que ses partenaires de la ligne d'attaque. 

VIDEO - Mais au fait, qu'ont donné les débuts de Ngani Laumape en Top 14 ?VIDEO - Mais au fait, qu'ont donné les débuts de Ngani Laumape en Top 14 ?Il est sans doute un peu tôt pour tirer des conclusions après seulement quelques matchs amicaux et deux rencontres de championnatIl est sans doute un peu tôt pour tirer des conclusions après seulement quelques matchs amicaux et deux rencontres de championnat. Sur ses premières apparitions, l'ancien joueur des Hurricanes a fait ce que l'on attendait de lui. C'est-à-dire du Laumape. De par son physique, il a souvent été utilisé en premier attaquant, apportant sa puissance au centre du terrain pour créer des espaces derrière lui, fixer la défense et faire des points de fixation. Oui mais voilà, le manque d'automatisme reste criant, et le All Black semble avoir du mal à trouver ses partenaires, enchaînant les approximations. Cette passe à l'aveugle en avant pour Waisea lors du match face au Racing en est le parfait exemple. On ne cessera de répéter que nous ne sommes qu'à la seconde journée. Mais cela a suffi pour faire réagir les observateurs de notre Top 14. Par exemple, certains ne comprenant toujours pas comment les dirigeants parisiens ont pu se séparer de joueurs comme Gaël Fickou, international français et rodé aux joutes de notre championnat ou encore de Jonathan Danty, lui aussi possédant une belle expérience du rugby français. Laumape les fera peut-être mentir. 

Alors peut-on déjà considérer Ngani Laumape comme un flop ? Bien évidemment que non. On ne peut collectionner 16 sélections avec la plus grande sélection au monde, être plébiscité par le public néo-zélandais lorsque Steve Hansen vous refoule du mondial japonais et en contrepartie être un joueur de seconde zone. Laumape a besoin de temps, de s'adapter à une nouvelle équipe qui pour ne rien arranger, est en manque criant de confiance. Les prochaines rencontres devraient nous en apprendre davantage sur le très solide centre (1m71, 103kg). Car certains spectateurs ne peuvent s'empêcher de faire la parallèle avec certains joueurs néo-zélandais qui n'ont réussi à s'imposer au sein de l'hexagone. On pense notamment au cas de Julian Savea qui a traversé sa période toulonnaise comme une âme sans peine. 

Pourtant, aux antipodes de notre planète, les Néo-zélandais croient dur comme fer à la réussite de leur compatriote dans la capitale. Sur les réseaux sociaux, on retrouve des messages de supporters kiwis excités à chaque apparition du numéro 12 des soldats roses. Sa prestation à Toulon sera scrutée de près. À l'instar de son équipe, il est vrai que l'on en attend plus d'un joueur de sa trempe. Mais ne jamais sous-estimer un All Black. Celui-ci pourrait très rapidement faire retourner des vestes. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • JC83
    3337 points
  • il y a 1 mois

@Louis Bareyt : On dit "comme une âme en peine" et non "sans peine" 😉
Je ne sais pas ce qu'il va donner par la suite (s'il y a amélioration, j'espère qu'elle ne se produira pas contre le RCT ! 😉) mais pour l'instant il ne nous donne pas de regrets pour sa volte-face d'avant-saison.
Quand Sonny Bill Williams avait joué son premier match avec Toulon, il avait été au-dessus du lot d'entrée.

Ces des débuts tout à fait respectables. Il faut au moins une saison pour s'adapter au top 14 en rythme, format de jeu et longueur du championnat.

Quand on sait qu'il est très surveillé et qu'en plus il joue contre la paire de l'équipe de France, je vois pas du tout des mauvais matchs jusqu'à présent.

Comme pour chaque très bon joueur, il faudra trouver pour lui la place dans le jeu pour rayonner, mais ça ne peut pas se faire avec une équipe moyenne à ses côtés.

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
Ecrit par vous !
News
Transferts
News