Top 14. Comme Goosen, ces joueurs qui ont dû s'exiler en France pour exploser
Kolbe, Lee ou Vaipulu étaient tous boudés dans leur pays, avant de régner, en France...
Goosen quitte le MHR, c'est officiel. Comme lui et à l'instar des Français Bézy ou Castets pour devenir numéro 1, d'autres joueurs ont dû s'exiler pour exister.

Top 14. Toulouse. Clément Castets, parti pour mieux régner ?Top 14. Toulouse. Clément Castets, parti pour mieux régner ?Nous vous parlions il y a quelques jours du cas Clément Castets, en partance pour le Stade Français pour probablement mieux régner et s'exposer aux yeux du staff des Bleus. Une situation qui n'est pas sans rappeler celle de son ancien demi de mêlée Sébastien Bézy, parti lui aussi du Stade Toulousain pour une place de numéro 1 et tenter de faire prendre une nouvelle dimension à sa carrière. Ce qui lui a profité puisque c'est sa superbe première partie de saison à la mêlée de Clermont accouplée aux concours de circonstances du calendrier qui lui ont permis, in fine, de retrouver les Bleus, plus de 4 ans après les avoir quittés. De fait, puisque les cas du genre ne sont pas légion, nous avons choisi de mettre en lumière aujourd'hui les garçons très méconnus voire carrément inconnus (encore en activité) qui ont choisi de s'exiler pour tenter de faire décoller leur carrière. Avec, en Top 14, des réussites qui dépassent parfois le champ du réel...

Difficile de trouver meilleure acclimatation au championnat français que le troisième ligne néo-zélandais, arrivé dans l'Hexagone à 25 ans en tant que sombre inconnu, et qui culmine aujourd'hui - à 32 ans - à 176 matchs pour Clermont et un statut de légende du club. Lee, c'est entre autres 8 saisons à l'ASM et autant d'exercices pleins, des dizaines de capitanats, des centaines de tubes et 36 essais marqués. Mais plus encore que les chiffres, c'est l'aura du garçon d'origine samoane sur ses coéquipiers qui est incommensurable. En Auvergne, une fois les matchs couperets venus, on couche d'abord le nom de Fritz Lee sur la feuille et ensuite on avise pour le reste. Et ça, c'est à peu près l'exact opposé de ce qu'il était en Nouvelle-Zélande, où il a dû attendre 4 saisons en ITM Cup pour pouvoir faire ses débuts en Super Rugby, avant de ne disputer finalement disputer que 21 matchs en 3 ans avec les Waikato Chiefs, barré par Scott Waldrom puis Liam Messam en 8. Si notre liste était un classement, il obtiendrait probablement la 1ère place !

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d’une pinte !

Vos adhésions financent la création de contenu par des passionnés de ballon ovale. Devenez adhérent pour débloquer cet article Premium !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Jauzion, qui après sa naissance et ses débuts dans l'Aveyron a rejoint la France pour passer de plus grand joueur de l'Aveyron à plus grand joueur de l'univers.

Je croyais beaucoup en Kolbe à ses débuts chez les Stormers, j'ai commencé à descendre du wagon en voyant que les sélections chez les Boks tardaient à venir. Surtout qu'en voyant les noms qui lui étaient préférés en sélection (Combrink, Leyds, Skosan, Nkosi, Dyantiy entre autres), j'en suis arrivé à me dire naïvement "ah bah il ne doit pas être si génial que ça". Comme quoi des fois il vaut mieux se fier à sa première intuition 😅

Brock James ?

  • Hebus57
    8483 points
  • il y a 7 mois
@Emilienne t\'arnaque

Rory Kockott ?

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News
Transferts
Transferts
Sponsorisé News
News