TOP 14. Clermont. Départs, incertitudes... Doit-on s'inquiéter pour l'ASM ?
La saison prochaine, il se pourrait que l'ASM ne soit toujours pas qualifiée dans les 6 premiers à l'issue de la phase régulière.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Alors que de nombreux clubs ne cessent de se renforcer, l'ASM elle, peine à garder ses meilleurs joueurs. De quoi s'inquiéter pour le champion de France 2017 ?

Depuis sa dernière finale de Top 14 en 2019, Clermont enchaîne les saisons moyennes. Du moins, pour son statut. Car si Clermont a fait partie des 3,4 meilleures équipes françaises de ces 15 dernières années, ce n'est désormais plus le cas. En témoignent sa 5ème place obtenue de justesse en 2021 (défaite en barrage face à l'UBB), mais surtout sa 7ème place lors de cette saison. Mais au-delà du classement, c'est surtout l'inconstance dont a fait preuve l'ASM qui a inquiété cette saison. Certains diront même que sans sa charnière Parra-Lopez, Clermont aurait terminé bien plus bas au classement. Manque de chance, les deux hommes quitteront le club la saison prochaine, pour signer respectivement au Stade Français et à Bayonne. Des départs qui, même s'ils sont nécessaires afin de démarrer un nouveau cycle, ne prévoient rien de bon pour un jeu clermontois déjà basé sur les nombreuses individualités (Moala, Raka, Penaud etc...). Mais alors, doit-on s'inquiéter pour l'ASM ?

TRANSFERT. Top 14. L'avenir de Damian Penaud pourrait s'écrire ailleurs qu'à ClermontTRANSFERT. Top 14. L'avenir de Damian Penaud pourrait s'écrire ailleurs qu'à ClermontDes départs qui font parler

Vous vous en doutez, Parra et Lopez ne sont pas les seuls à quitter l'Auvergne cet été. Si les départs de Matsushima et Hanrahan étaient attendus, celui de Ravai beaucoup moins. Malheureusement, une blessure aux cervicales ne permet pas au Fidjien de rejouer en France. Un coup dur pour le joueur, mais aussi pour Clermont, qui restait une valeur sûre en première ligne. Mais ce qui dérange le plus du côté des supporters de l'ASM, c'est surtout les départs des jeunes Vili et Falatea vers Bordeaux. Des exodes qui, même s'ils sont motivés surtout par des problèmes entre les deux hommes et le président Jean-Michel Guillon, sont néanmoins la preuve que Clermont n'arrive plus à garder ses talents. Une tendance qui est bien évidemment confortée par les dernières rumeurs concernant l'international Damian Penaud, annoncé partant dans un futur proche. Un énième départ (et pas des moindres) qui ferait très mal au champion de France 2017, qui perdrait l'un des meilleurs attaquants du monde (20 essais cette saison, dont 10 en club).

ASM CLERMONT. Vili et Falatea vont au clash avec le président du clubASM CLERMONT. Vili et Falatea vont au clash avec le président du clubTrès peu de garanties concernant le recrutement...

Comme dit précédemment, les nombreux départs risquent de chambouler l'effectif auvergnat. Pour pallier cela, d'autres joueurs vont bien évidemment débarquer, notamment à des postes clés. C'est le cas d'Anthony Belleau, de Julien Hériteau au centre, ou encore de Bautista Delguy à l'aile. Trois joueurs confirmés, qui seront accompagnés par des éléments bien moins sûrs. L'on pense forcément à Jules Plisson, qui n'arrive plus à retrouver son meilleur niveau depuis des années. Mis à part l'ancien Rochelais, Clermont a misé sur le troisième ligne du Stade Français Loïc Godener. Néanmoins, il serait étonnant de voir ce dernier jouer les premiers rôles à l'ASM. Et pour finir, les Jaunards accueilleront deux recrues sudistes : Irae Simone (26 ans, Brumbies), et Alex Newsome (27 ans, Waratahs). Deux joueurs aux qualités physiques indéniables, qui devront trouver leurs repères dans un championnat parfois "casse-gueule" pour les stars de l'hémisphère sud. Enfin bref, le recrutement de Clermont, bien qu'assez séduisant sur le papier, n'apporte pas réellement de garanties par rapport à l'année prochaine. Le début de saison sera certainement compliqué, et il faudra donc rapidement intégrer tous ses nouveaux joueurs afin de vite trouver un équilibre. Toujours est-il que tous ces mouvements étaient nécessaires au club. De plus, et malgré quelques départs, l'ASM pourra compter sur de nombreux jeunes joueurs pleins de talents, comme Bibi Biziwu (20 ans), M'Foudi (20 ans), Michet (21 ans), Jauneau (18 ans) ou encore Tixeront (20 ans).

RUGBY. TOP 14. Clermont, à la fois si proche et si loin des phases finalesRUGBY. TOP 14. Clermont, à la fois si proche et si loin des phases finales

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

On est en fin de cycle, avec des très gros salaires (entièrement mérités lorsqu'ils ont été offert) qui n'ont plus le même rendement Il faut reconstruire, c'est en cours. Malgré une infirmerie qui a toujours été rempli, on a réussi à se qualifier pour la grande coupe d'Europe et à être dans le match pour la qualification en finissant devant Lyon, Toulon et Paris, c'est pas si mal. L'an prochain, comme cette année, il y aura 10 clubs à la lutte pour le titre, on sera dedans.

  • Luern63
    8844 points
  • il y a 4 semaines

Je fais parti des rares optimistes qui fréquentent encore les réseaux sociaux mais nous sommes plus nombreux à être optimistes dans les travées du Michelin.

Le recrutement que beaucoup trouvent décevant me semble moi plutôt judicieux et je suis persuadé que nous allons avoir de très bonnes surprises avec nos recrues.

L'équipe qu'on nous dit vieillissante est en réalité très jeune et nous recrutons aussi très fort en espoirs ( M'Foudi, Mey, Fall, Tuatane, Burger, Tutivuli, Lifau)

Je suis persuadé qu'on va jouer les premiers rôles peut être pas d'ici l'année prochaine (quoique ...) mais l'ASM n'est pas morte j'en suis intimement convaincu.

J'aimerai bien entendre les propriétaires de l'ASM vis-à-vis de la situation. Quand, en 2004, E. Michelin file les reines du club à feu R. Fontés, il y a une vraie volonté de ramener le Brennus et de faire de l'ASM une place forte du rugby français. Chose parfaitement reussie. De Cromieres s'etant pris totalement au jeu, avec l1 volonté de s'installer dans les plus hautes sphères du rugby Francais mais avec quelques mauvais choix (notamment des prolongations de joueurs âgés, une gestion de la masse salariale moyennement maîtrisée et qui s'ajoute à la baisse d internationnaux en EDF avec une mane financiere bien moindre). Depuis, Michelin reprend le dessus avec l'ex DRH de la boite qui a la lourde tâche de gérer les pertes financières liées au Covid et à une régénération d'un effectif (pour les cadres seulements) bien trop âgé. L'ASM se retrouve en 2 saisons presque au bas de l'échelle avec certes, de bons jeunes en devenir mais avec un faible niveau de recrutement. Bref, pas mal d inquiétude chez les supporters, Michelin, qui n est plus dirigé par la famille directement, à t-il encore l'envie d'être proprio de ce club ou sommes nous en train d arriver dans la situation du FC Sochaux avec la famille Peugeot...

  • Luern63
    8844 points
  • il y a 4 semaines
@beberarverne

Pour avoir vu l'évolution du club depuis presque 50 ans je ne suis pas inquiet pour ma part .
Je n'ai pas de boule de cristal mais la façon dont le nouveau président semble vouloir faire évoluer le club avec Retière me semble convaincante.
Et quand je vois tous les jeunes espoirs Français qui signent chez nous alors qu'ils sont demandés à Toulouse Lyon Bordeaux ou Paris je me dis que eux aussi ont été convaincus.
Après c'est tellement aléatoire les titres que rien n'est évident mais l'avenir du club à court et moyen terme ne me semble pas inquiétant.

Le souci de l'ASM vient du recrutement, c'est indéniable. Mais aussi de la perte de Wesley Fofana, complètement cramé physiquement après avoir offert son corps au rugby pendant des années. Il a porté les bleus, et porté son club. Les joueurs qui sont venus pour le remplacer n'ont jamais réussi à le faire. Soit on a juste des tanks, soit des mecs pas capable de défendre. Bah ouai, Wesley c'est le coup dur, un mec qui finalement n'aura jamais eu les titres qu'il aurait mérité.

Cependant, je pense que ce club peut revenir sur le devant de la scène. Déjà grâce aux jeunes, mais aussi parce qu'une association Bézy - Belleau, sur le papier ça peu faire des étincelles.

Reste à savoir pourquoi un club de ce calibre ne se penche pas sur des profils comme Woki, Tanga, Barrassi, Hastoy, Pesenti, pour ne citer qu'eux ! Il y a moins de 10 ans, sûr que l'ASM en aurait attiré 2 ou 3. Aujourd'hui zéro, c'est curieux.

Courage aux Jaunards car c'est toujours un immense honneur de vous recevoir.

  • oc
    31808 points
  • il y a 1 mois

Mais mon petit , ça fait un moment que nous nous inquiètons pour l'ASM.

  • Guit333
    6360 points
  • il y a 1 mois

Les recrues derrière sont intéressantes, et comme tout ouvreur Poisson ou Belleau seront bons si leur pack est dominateur: et c’est là où le bât blesse… de toute manière dans un très gros 5 de devant aujourd’hui on ne fait plus grand chose.
Ce qui peut les faire entrer dans une dynamique positive est éventuellement leur calendrier qui peut être favorable mais sinon…

  • Theobit
    12188 points
  • il y a 1 mois

L'ASM subit le cycle de tout grand club. Après des saisons pleines, ils subissent l'évolution du rugby qui remet en cause leur philosophie de jeu qu'ils ont déployé pendant plusieurs années avec des joueurs qui aujourd'hui quittent le club pour différentes raisons (notamment l'âge).
Ils doivent recomposer avec un nouvel effectif. Trouver leur jeu. Et le développer pour revenir au plus haut niveau.
C'est une période charnière dans laquelle il ne faut pas se louper.
Je prends l'exemple du SF qui n'a jamais su rebondir après la période Max.

J'espère qu'ils y arriveront et qu'on les reverra bientôt en finale.

Pour moi, le principal point interrogation c'est le rendement à la charnière. Plisson a quand même un gros coup de mou depuis deux ou trois saisons et Belleau ne m'a pas paru très constant depuis son retour de blessure (je ne suis pas sur ça car je n'ai pas vu le RCT jouer si souvent que cela cette année). A la mêlée derrière bezy c'est très jeune.

  • DAV!D
    2379 points
  • il y a 1 mois
@Guilhem34

Belleau a plus joué 12 que 10 ces derniers mois, et rarement titulaire car Carbonel lui était souvent préféré. Difficile de se faire une idée précise de son niveau réel dans ces conditions là.

Blablablablabla....Vous avez deja vu des recrutements qui apportent des garanties a 100 %. Tous les grands clubs ont eu des creux de 2, 3 ou 4 saisons même le grand Toulouse.

  • Forfac
    1225 points
  • il y a 1 mois
@Bib And Dôme

Bien sûr mais pour mettre fin à un creux, il faut s'y préparer. Or dans le cas de Clermont, j'avoue que ça me fait un peu peur. De mon côté, je ne trouve pas le recrutement "séduisant" et même si je n'ai pas vu tous les matchs de l'ASM cette année, je n'ai pas aperçu de jeunes laissant entrevoir un très haut niveau dans un an ou deux (type Haddad, Le Garrec, Diallo....).
Bref, attention, parce que le creux s'il est mal géré peut facilement se transformer en traversée du désert. Le SF en sait quelque chose.

  • RNP
    8737 points
  • il y a 1 mois
@Bib And Dôme

Pour le coup, effectivement, la situation de l'ASM me fait penser à Toulouse période 2012 - 2017. Un effectif vieillissant, "bardé de titres" (c'est un peu exagéré d'où les guillemets), pas vraiment prêt à se remettre en cause notamment sur le projet de jeu et à intégrer des joueurs extérieurs au groupe (jeunes ou recrues).

Le départ ou l'arrêt des anciens (j'ai en tête les déclarations un peu fracassantes d'Albacete ou de Johnston) a contraint à l'intégration rapide des jeunes joueurs issus du centre de formation qui a amené le titre de 2019.

Je vous souhaite le même parcours.

@RNP

Merci a toi et pour ta réponse ! 😉

Derniers articles

Transferts
News
News
News
Transferts
News
Transferts
News
News
News
News