TOP 14. À l'arrière de Toulouse, les premiers signes d'agacement de Thomas Ramos
Que Thomas Ramos se prépare : la rude concurrence à l'arrière ne sera pas facile à gérer cette année.
Pour sa première sortie médiatique de l'année, Thomas Ramos n'a pas manqué de faire remarquer son mécontentement d'être sorti prématurément face à Bordeaux.

Vous qui étiez branchés à votre décodeur Canal ce dimanche soir, vous n'avez certainement pas loupé une miette du superbe choc entre l'UBB et Toulouse. Des points, du suspense, du drama, il y eut à peu près de tout dans ce match diffusé en prime time. Menés largement à la pause, après 3 essais bordelais en première période, les Toulousains s'en sont finalement sortis grâce un second acte plus précis et réaliste, emmenés notamment par la fraîcheur de leur banc. Ainsi, à la 52ème minute, le staff rouge et noir avait déjà coaché à 7 reprises. Le coach a dit à la mi-temps qu'il voulait faire un turnover assez tôt pour essayer de remettre du rythme et les mettre à mal", expliquait Melvyn Jaminet, comme rapporté par FranceBleu.fr. Un coaching gagnant, tant les entrées de l'arrière du XV de France mais aussi d'Arthur Retière notamment, ont emmené un nouveau souffle aux stadistes, jusqu'à s'imposer. 

TOP 14. RÉSUMÉ VIDÉO. Malgré la fusée Tambwe, Ntamack et Toulouse s’imposent d’entrée face à l’UBBTOP 14. RÉSUMÉ VIDÉO. Malgré la fusée Tambwe, Ntamack et Toulouse s’imposent d’entrée face à l’UBB

Mais un coaching qui n'a, semble-t-il, pas plus a tout le monde. Thomas Ramos le premier, touché par sa sortie à la 50ème minute de jeu. "Je ne sais pas si au poste d'arrière jouer 50 minutes c'est très intéressant. Cela fait partie du jeu, on verra de quoi sont fait les prochains matches. Quand tu joues 50 minutes, c'est souvent que tu joues en première ligne. À l'arrière, tu as plus l'habitude de jouer 80 minutes. Aujourd'hui, j'en ai fait que 50. On verra le weekend prochain." Une première sortie médiatique qui dénote, déjà, d'un certain agacement de la part de l'arrière titulaire du Stade Toulousain depuis plusieurs saisons. Notamment auprès d'un tel compétiteur qui on le sait, va vouloir mettre toutes les chances de son côté en cette saison de Mondial, pour conserver sa place en club, mais également pourquoi pas accrocher un ticket dans le groupe France. Et dont la prolongation à Toulouse ne s'était, on s'en souvient, pas faite sans remous.

TOP 14. Toulouse. ''Je me suis posé la question de partir'', confie Thomas Ramos après sa prolongationTOP 14. Toulouse. ''Je me suis posé la question de partir'', confie Thomas Ramos après sa prolongation

Reste qu'au delà de l'efficience des choix d'Ugo Mola sur ce match - Melvyn Jaminet claquant notamment une pénalité de 45 mètres en bord de touche - c'est un nouvel aspect que tout le monde devra appréhender au mieux du côté de la ville rose cette année : la concurrence. Car si l'an dernier les "cadres" étaient peu ou prou assurés d'avoir leur place, les arrivées multiples dans la ligne de 3/4 rebattent complètement les cartes cette saison. Dîtes-vous que le phénomène Ange Capuozzo n'était pas dans le groupe pour ce premier match de championnat ! Une chose est sûre, les places seront chères du côté d'Ernest-Wallon cette saison ; et ça, tout le monde semble - déjà - l'avoir bien compris...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Pianto
    54278 points
  • il y a 1 an

il est arrivé de nombreuses fois qu'un joueur qui avait fait une première moyenasse hausse son niveau de jeu en seconde, il n'y a pas que le coaching qui peut changer la donne.

L'an passé, quand il est titu au ST, il joue le match, quand il est sur le banc en bleu, il joue des miettes. Il s'est dit, "c'est comme ça, avé le 15 dans le dos, tu fais 75 minutes."

Et il découvre aujourd'hui, qu'en fait, c'était un choix de ne pas le faire entrer en bleu et que le ST a recruté à son poste pour pouvoir le faire sortir.
Fracture de l'égo.

Derniers articles

News
News
Transferts
News
Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News