Top 14 - Stade Toulousain. Quand Timoci Matanavou apprend son départ au hasard d'une soirée
Top 14 - Stade Toulousain. Timoci Matanavou était sous contrat jusqu'en 2017.
Quand l'ailier fidjien du Stade Toulousain Timoci Matanavou apprend son départ au hasard de la soirée de fin de saison du club dimanche dernier.
Louis Picamoles, Romain Millo-Chluski, Imanol Harinordoquy, Clément Poitrenaud, Vincent Clerc et Timoci Matanavou vont tous quitter le Stade Toulousain à la fin de la saison. Si pour les trois premiers les choses se sont faîtes dans les règles, pour les autres tout ne s'est pas déroulé comme prévu. Poitrenaud et Clerc arrivaient en fin de contrat et souhaitaient faire une année de plus. Mais les dirigeants toulousains ne l'ont pas entendu de cette oreille. Ils ont donc été gentiment poussés vers la sortie. Ce qui n'a pas vraiment été le cas de Matanavou.Top 14 - Stade Toulousain. Quand Timoci Matanavou apprend son départ au hasard d'une soiréePoint Transferts - Top 14. Vincent Clerc officiellement à Toulon, Steffon Armitage trois ans à PauDébarqué en 2011 en provenance de Mont-de-Marsan, l'ailier fidjien a connu une année faste avec 10 essais en Top 14 et 8 en Coupe d'Europe avant de lever le pied ces dernières années. En 2013, il avait pourtant prolongé pour quatre ans supplémentaires avec le club haut-garonnais. Il était donc lié jusqu'en 2017 et comptait aller au terme de son contrat. D'autant que le départ de Clerc, celui possible de Alexis Palisson pour les Saracens et la prolongation de Virimi Vakatawa avec la FFR semblait lui promettre plus de temps de jeu la saison prochaine.

Mais les dirigeants toulousains avaient semble-t-il d'autres projets pour lui. Et Matanavou l'aurait appris dimanche dernier lors de la traditionnelle soirée de clôture de la saison. À cette occasion, les joueurs sur le départ ont reçu un fauteuil recouvert de leur maillot. "Il restait encore des fauteuils. On se demandait qui était le prochain", raconte un joueur au journal L'Equipe. C'est ainsi que le Fidjien a été appelé à récupérer le sien sur l'estrade à sa plus grande surprise, mais aussi celle de ses coéquipiers. Autant dire que l'ambiance dans le vestiaire en a pris un coup. Une histoire de plus après l'affaire Vincent Clerc qui ébranle un peu plus la position de René Bouscatel. Lui aussi est lié au club jusqu'en 2017. Mais à l'heure actuelle, il ne semble pas prêt partir avec son fauteuil de président.Top 14 - Stade Toulousain. Quand Timoci Matanavou apprend son départ au hasard d'une soiréeAUDIO. Stade Toulousain : le président René Bouscatel met les choses au clair sur son avenir
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

J espère que l'assise du fauteuil est confortable parce que la ca doit piquer un peu quand même

  • sam31
    69 points
  • il y a 3 ans

Bon disons qu'on a qu'une seule version ici, celle du joueur, ou plutôt de son agent, ou plutôt de ceux qui ont intérêt à ternir l'image de Bouscatel et qui chercheraient à lui prendre la place (c'est bon vous voyez de qui je parle ? le fils à son papa ... qui a déjà profité du départ de Guy pour faire pression pour virer le gendre qui aurait pu lui chiper la régie pub du stade ...

Sinon concernant Matanavou, ce ne sera pas la première fois qu'il apprendra des choses sur le rugby lors d'une soirée ... le mec avait quand même une réputation de gros fêtard qui arrivait à l'entrainement pas vraiment a jeun dirons-nous ... d'où sa mise "au placard". Et oui dans le rugby pro (voir même non-pro d'ailleurs) il n'y a pas que ton niveau qui est important, mais ton attitude, comportement également. Sinon quelle image donne t'on aux autres joueurs (particulièrement les jeunes) de mettre sur le terrain le dimanche suivant un joueur qui est arrivé sentant l'alc... à l'entrainement en semaine ?
Et pour le cas de Clerc, je me répète mais la version de Bouscatel est qu'il ne l'a prévenu que tard qu'il souhaitait poursuivre finalement (je pense que ça dépendait surtout des chances qu'il avait de reprendre ou non la régie pub /partenariat à Lacroix, ce qui ne s'est pas fait finalement)

Je ne reconnais plus mon club 🙁
On dit qu'on ne connait jamais vraiment les gens mais là Bouscatel à soit basculé dans l'inhumain, soit il y a bien d'autres choses derrière ce triste spectacle !
Il doit y avoir de sacré problème d'argent pour que les dirigeants en viennent à de telles actions.
INCOMPRÉHENSIBLE 😳

C'est pas la question du départ qui fâche (même si Matanavou avait sans doute d'autres choses à montrer d'ici 2017, mais ça c'est pas à nous d'en décider), c'est la façon de faire... Si vraiment il n'était pas au courant.
On n'est pas à la fête en ce moment... On vire salement les vieux, les jeunes cirent le banc et on se demande pourquoi le XV de France n'est pas opérationnel !

"Attitude pro, le nouveau parfum par Bouscatel"

  • FRLab
    44750 points
  • il y a 3 ans

On se croirait dans une multinationale anglo-saxonne. A quand le joueur qui arrive à l'entraînement et qui ne pourra pas ouvrir son casier car on aura changé le code et vidé ses affaires à la poubelle sans le prévenir? Le rugby pro ça devient moche, même à Toulouse !! c'est triste...

  • XVOurs
    13972 points
  • il y a 3 ans

Si les choses se sont réellement passées ainsi pour Timoci Matanavou, c'est pour le moins navrant et les dirigeants toulousains sont tombés bien bas en matière de communication.

Pour autant, après les dossiers Poitrenaud et Clerc, voilà un nouvel article à charge contre René Bouscatel qui me gêne un peu. Ainsi, le président toulousain serait devenu le plus calamiteux des gestionnaires de club du Top14 ? Le plus cynique des hommes envers des joueurs qui ont écrit une grande page de l'histoire du club ? Oui, il y a quelque chose qui me gêne dans cet article (et dans d'autres parus ici ou là) et de manière plus générale dans le rugby pro d'aujourd'hui.

On a l'habitude de dire que dans ce sport, le linge sale se lave en famille et que tout doit rester dans le vestiaire. Certains joueurs via les réseaux sociaux et certains médias sportifs pensent aujourd'hui qu'il faut qu'il en soit tout autrement.

Il y a quelque chose dans les rapports entre les joueurs d'un côté et les dirigeants voire les staffs de l'autre qui est en train de changer dans le rugby qui ne me dit rien de bon. La dernière sortie de Fulgence Ouedraogo sur les réseaux sociaux au sujet de la non convocation de F. Trinh-Duc face à Toulon n'est qu'un exemple parmi d'autres. Emprunter les réseaux sociaux, prendre à témoin l'opinion publique, montrer son mécontentement semble être devenue une nouvelle arme de communication et la cohésion du club et du vestiaire semble devenue bien secondaire.

Tous ces transferts qui se règlent en cours de saison ou en toute fin de parcours quand il faut mobiliser toutes les énergies du club et de l'équipe, sont une vraie plaie pour le rugby pro.
N'est-il vraiment pas possible de dédier un temps spécifique dans la saison pour négocier les prolongations, les départs et les arrivées ?
L'annonce du départ de Louis Picamoles pour Northampton faite en... novembre dernier est révélatrice d'un grand n'importe quoi. Le sort de Clément Poitrenaud et de Vincent Clerc qui se règlent à l'approche des phases finales du Top14, ce n'est juste pas crédible. Toutes ces situations se retrouvent d'un club pro à l'autre et il semble que tout ceci soit normal.

@XVOurs

Les contrats gérés parfois 10 mois avant la fin de saison sont en effet une plaie, ils induisent des situations ridicules. Comme le joueur qui change d'avis entre temps parce que son club se redresse sportivement entre-temps, parce que son futur club est finalement relégué, parce que le concurrent à son poste fait finalement ses valises, parce que son futur club recrute finalement 2 autres joueurs au même poste, parce que le club revient à la charge avec une nouvelle augmentation. Ou les incessants débats sur le fait que le joueur (ou les entraîneurs) vont affronter leur futur club avec leur futur-ex club et que oulala, on ne sait jamais, ils pourraient faire exprès de perdre.
Maintenant si ces comportements sont perturbants, ils sont malheureusement normaux. Certains joueurs savent dès juillet qu'ils seront sans contrat en juin. Que vont-ils faire, attendre d'être sans contrat en juin pour se trouver un nouveau club ou commencer à prospecter à l'avance pour s'assurer d'avoir un bon club l'année suivante (voir d'avoir un club tout court)? Là-dessus ils ne diffèrent pas de nous: si demain mon employeur m'annonce que dans 6 mois je suis à la porte, je n'attends pas de pointer à Pôle Emploi pour commencer à prospecter.
On peut chercher à encadrer de façon un peu plus stricte les changements de club en limitant par exemple la période de signature à 6 mois avant la fin de contrat, mais on ne peut pas faire disparaître entièrement le fait de chercher un futur club avant d'être parti du club actuel. Les clubs n'y ont pas intérêt non plus, il vaut mieux avoir 6 mois pour trouver le successeur d'un joueur que 10 jours. Et puis je doute qu'un joueur inquiet à l'idée de pouvoir se retrouver sans club puisse s'investir à 100% sur le terrain.

Sinon pour ce qui est du fait de devoir laver son linge sale en famille, je suis entièrement d'accord. Mais pour cela il faut qu'il y ait encore une famille. Le joueur qui a l'impression d'être brutalement jeté hors de la famille ne va pas avoir spécialement envie de protéger la-dite famille. Cela dit cela n'est pas nouveau non plus, du temps où Novès régnait d'une main de fer sur la famille du Stade les joueurs sacrifiés l'ouvraient pour se plaindre. La seule différence était que les situations étaient plus ouvertes: par exemple Novès voulait la tête de Deylaud qui voulait la tête de Novès et chacun savait qu'il ne pouvait en rester qu'un à la fin, Deylaud n'a pas appris dernier moment que Novès voulait sa peau. Les affrontements en interne surtout au Stade étaient déjà rudes mais il y avait tout de même une forme d'honnêteté.
On peut certes regretter que les moeurs changent mais je ne vais pas plaindre les dirigeants parce qu'ils prennent aujourd'hui des scuds de la part de leurs propres joueurs. Tu ne te plains pas de la dégradations des relations humaines quand tu as toi-même sorti l'humain du centre du projet, même si tu n'es pas le seul responsable.

  • Wallon
    663 points
  • il y a 3 ans

C'est clair que la manière n'y est vraiment pas, (Clerc, Poitrenaud, Matanavou, Palisson partira partira pas, etc.) ceci dit on ne sait pas exactement ce qu'il s'est passé dans toutes les négociations et tout le monde s'étonne mais c'est loin d'être nouveau, les coulisses du stade ont toujours été très opaques et on ne demandait rien quand ça gagnait donc peut être peut on encore laisser un peu de temps aux dirigeants pour monter un nouveau projet, ce qu'ils font depuis le dernier titre de 2012, je pense qu'ils leur reste encore un peu du crédit qu'ils ont accumulé ces 20 dernières années.

En plus je dois dire que d'un point de vue personnel je trouve que sportivement c'est pas si mal joué, parce que si notre objectif est bel et bien de redevenir n1, on a beau dire, les joueurs qui sont poussés vers la sortie ne sont plus à l'heure d'aujourd'hui les meilleurs à leur poste du top 14 comme ils ont pu l'être : Poitrenaud n'aurait plus joué que remplaçant car Medard est clairement n1 ; Clerc c'est l'inverse, il joue tous les matchs titulaires alors que sur l'ensemble de ses 3 dernières saison il n'est pas apparu évident du tout qu'il était notre meilleur ailier, et c'était peut être plus simple de le pousser vers la sortie plutôt que de faire jouer un tel (ex)-joueur remplaçant (me tarde de voir comment Toulon va gérer ce dossier, titulaire, pas titulaire, avec la concurrence qu'il y a, je le vois mal passer devant Mitchell ou Tuisova), Matanavou est un joueur que j'apprécie énormément, un de nos rares ailiers capable de se faire une action a lui tout seul et de conclure, mais il a passé 2 ans au placard et après 2 ans sans jouer je le vois très mal continuer de progresser et devenir un des grands ailiers du top 14, alors que c'est un poste offensif clé. Millo, Lamboley, Pato, qui devraient être les prochains, c'est désormais loin du niveau de ce qui se fait en 2eme ligne au très très haut niveau. J'avoue avoir un peu plus de mal à comprendre pour Nyanga et Picamoles, surement des raisons financières et des offres qu'on ne peut pas refuser, mais dans l'ensemble je pense qu'il y a un grand besoin de renouvellement d'effectif au stade toulousain car nous avons maintenant un très bon effectif de top 14 qui nous assure de régulièrement jouer les phases finales, mais nous sommes encore très loin d'un effectif qui peut nous permettre de viser des titres de manière régulière.

On le sait le stade a très mal négocié le virage du salary cap, il a été lourdement handicapé par les long contrats qu'il avait proposé a ses joueurs, souvent internationaux français donc avec de gros salaires, alors que maintenant ce sont plutôt les petits contrats de 1, 2 ans qui priment afin d'être plus souple dans son effectif vis a vis du salary cap.
Désormais les gros contrats de nos joueurs cadres arrivent a échéance et même si c'est vraiment un crève coeur de voir partir les Nyanga, Clerc, Poitrenaud, Picamoles, Bouilhou, etc. le club est obligé de se séparer de ses gros contrats pour rentrer dans le salary cap c'est comme ça, c'est la rrrrègle.

La bonne nouvelle, et il faudra s'en satisfaire, c'est qu'ils donnent l'impression de ne pas vouloir se tourner a 100% vers un recrutement étranger comme le font, entre autre, les nouveaux gros clubs de Montpelier, le Racing ou Toulon, car même si c'est évident que des joueurs étrangers vont venir renforcer l'effectif du stade pour les prochaines années, la prolongation de Tolofua puis les titularisations répétées des Baille, Aldegheri, Marchand, Cros, Bezy, Camara, Galan, et autres montrent que la formation toulousaine a encore de beaux jours devant elle, et ça tombe bien parce que les dirigeants comptent sur elle.

Bref, coté affectif ça fait mal, et d'autant plus mal que dans la forme c'est mal fait, sportivement par contre pour retrouver le très haut niveau c'était nécessaire et plutôt bien visé, sachant que ce n'est que le début et que d'ici l'an prochain d'autres vont suivre, reste a voir comment ils vont renouveler l'effectif, j'espère que les Bonneval, Ramos et autres vont définitivement monter en équipe 1 et prouver qu'ils ont le niveau, et s'il s'avère que certains jeunes ne l'ont pas, il faudra recruter ailleurs.

  • JbPo
    925 points
  • il y a 3 ans
@Wallon

Je suis plutôt d'accord avec toi, selon moi la seule véritable erreur concernant les non-renouvellements de contrat des "anciens" a été faite avec la non prolongation de Bouilhou il y a 2 ans. Si il y avait bien un joueur ultra charismatique dans cette équipe et garant du jeu à la toulousaine, c'était lui. L'arrivée d'Imanol à sa place a été quelque part illogique compte tenu de la politique de rectrutement, même si un Imanol libre ne se refuse pas.

Et pour ce qui est de l'image de "sans coeurs" des dirigeants stadistes, elle est bien connue de tout ceux qui ont été dans le club, et ce depuis le début de l'ère professionnelle. Novès (que j'admire plus que n'importe qui dans le milieu) en est l'incarnation parfaite, lui qui n'a pas hésité à mettre sur le banc les légendes Cazalbou, Deylaud et j'en passe pour faire place à l'avenir.

Aujourd'hui tous les clubs du top 14 (à 2 exceptions près peut-être) sont dans cette optique, mais le stade qui a beaucoup gagné en se servant notamment de l'hyper professionnalisme est la cible privilégiée des gens qui regrettent une certaine époque et d'autres valeurs. Je le comprends même si je trouve cela hypocrite.

Comment est-il seulement possible que des joueurs n'aient pas été mis au courant de leur départ avant cette soirée ?

  • Iyhel
    22790 points
  • il y a 3 ans

C'est un concours avec l'USAP ?

  • Cirth
    5177 points
  • il y a 3 ans

Bon ben au vu de la gestion interne du club et du traitement des joueurs par le club, je m'étonne moins des résultats chaotiques de cette année et je me dis qu'il serait fort étonnant que l'équipe mouille le maillot pour les derniers matchs et les phases finales ....
C'est moche tout ça 🙁

Ça sent le "on te dégage pour garder Clerc mais on fait on arrive pas à garder Clerc non plus".
Pour avoir lu l'article en entier sur le site de l'équipe c'est vraiment abérant tout ce qui arrive...

Je pense qu'il faut que René parte, et le plus vite sera le mieux, je suis pas certains que ceux qui veulent de sa place soient les meilleurs au monde, mais il a prouvé plusieurs fois ces dernières années qu'il n'avait plus du tout les épaules.

L'époque où on n'entendait son nom que pour les vœux de fin d'année et les signatures de joueurs me manque.

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans

Il y a quelques temps un article est paru concernant le départ de Matanavou vers Mont de Marsan, a mon avis c'était déjà au programme et si je ne m'abuse il doit avoir un ou plusieurs agents qui vont bien se charger de régler ses problèmes.Je pense que le vent de la connerie a souffle, ça commence par Clerc, Thrinduc, Matanavou, Marty, Perez Etc Etc…. Qui est le prochain ?

  • mche
    142103 points
  • il y a 3 ans

C'est tellement gros, que je me demande si tout ce qu'on raconte aujourd'hui est vrai à 100%!
On a vu que pour Vincent les premières rumeurs n'étaient pas exactes, puisqu''il semblait n'y avoir eu aucune proposition de prolongation de la part du staff. Or il y en avait eu une, avec un salaire nettement diminué.
J'ai de la peine à croire qu'il n''y ait pas eu quelque chose d'un peu similaire avec Timoci, que vraiment rien n'ait laissé présager la remise de ce siège éjectable d'une manière aussi peu élégante. En tous cas je le souhaite vivement.

@mche

Le ST a joué avec Clerc, car sa priorité était Vakatawa.

  • CEVEN
    165316 points
  • il y a 3 ans
@mche

@Mche
Même si L'Equipe n'est pas paroles d'Evangile, je vous invite à lire l'article concernant le fonctionnement du ST cette saison et la position pas glop-glop de JR BOUSCATEL.
C'est assez édifiant en tous points ...

Quant à V.CLERC, ce sont bien les atermoiements dudit Président qui ont débouchés sur ce "fiasco"; sans parler du "mou dans la corde à nœuds" dans l'organigramme entre l'administratif et le sportif.

Si les faits relatés dans ce papier s'avèrent exacts(?), le ST traverse une sacré période de flottement ... avec en point de mire la succession de JRB, dont en passant ne veut pas F.PELOUS.
Cdlt

  • AKA
    47207 points
  • il y a 3 ans

J' aimerai plus de précisions: le garçon est sous contrat jusqu' en 2017, est ce une grosse bourde ou la direction veut se séparer du joueur auquel cas il y a rupture du contrat et indemnités... Si quelqu' un peut m' éclairer ce serai sympa. merci

C'est d'une bassesse et d'une bêtise incroyables.
Il va pouvoir aller aux prud'hommes et demander de belles indemnités.
Il n'y avait rien de mieux pour mettre une bonne ambiance et motiver ses joueurs avant les phases finales

Entre les conditions de départ de Vincent Clerc, la décla de Mola selon laquelle Clerc n'aura pas forcément droit à un dernier match à Ernest Wallon, et ça maintenant, je me demande s'ils ne veulent pas nous piquer notre place de club le plus détesté du Top14. Peut-être qu'en recrutant un Sud-Africain pour remplacer Matanavou, Bouscatel-Mola arriveraient alors à détrôner Altrad/White 😀

  • sam31
    69 points
  • il y a 3 ans
@franchute

En attendant Clerc est titulaire ce dimanche ... (tout comme Imanol et Picamoles qui pourront donc être honorés comme il se doit)

@franchute

Je pensais la même chose... Comme si le cynisme ultra-libéral à l'anglo-saxonne était (re)devenu un must de l'économie du rugby !... Pourtant, la "réal-politik" et l'amère Thatcher, ça date un peu, non ?... Tous ces promoteurs d'une pseudo "modernité" coupée à la vieille soupe oublient juste une chose : le rugby est un jeu, un sport d'émotions, et c'est bien ainsi qu'une majorité de passionnés envisagent les matchs qui les font vibrer... À l'ennui mortel des derniers matchs du racing ou du MHR, on est libre de préférer l'essai, la transformation, et les yeux rouges de Clarkin...

  • Jak3192
    53702 points
  • il y a 3 ans

Le Stade Toulousain ?
La classe a l'état pur.

C'est pas nouveau: par le passé, tous les anciens plutôt âgés en fin de contrat étaient plutôt rendu à la vie civile avec plus ou moins de gants (me semble-t-il),
mais là c'est le club des lamentables qui s'organise.
Çà promet

Quand une affaire isolée comme celle-ci éclate tu peux toujours te dire que c'est un récit biaisé, que le club n'est pas forcément le grand méchant loup et le joueur l'innocente brebis. Quand elles se multiplient au sein d'un même club, il devient de plus en plus compliqué de croire que les têtes pensantes de ce club ont encore des valeurs sportives et humaines. Quand elles se multiplient dans différents clubs, il devient de plus en plus compliqué de croire que nos clubs pros sont encore les représentants des fameuses "valeurs du rugby".

Nos valeurs sont aujourd'hui en perdition: les valeurs humaines sont poussées vers la sortie par les valeurs marchandes, les valeurs sportives sont progressivement remplacées par les valeurs comptables. Un joueur n'est plus un homme mais un salaire permettant faire venir des spectateurs au stade et de remporter des matchs, les supporters ne sont plus l'âme d'un club mais des porte-monnaies sur pattes, la victoire n'est plus cette exaltant libération d'hommes ayant uni leurs efforts pour dépasser leurs limites et celles de leurs adversaires mais juste 4 ou 5 points de plus.

Et je ne sais pas ce qui m'attriste le plus dans tout ça, que notre sport se perde comme cela sous la férule d'une poignée d'hommes plus amoureux du fric, du pouvoir et de leur personne que du rugby, ou que mon club de coeur semble faire tout ce qu'il peut pour terminer à la première place de ce grand championnat de la filsdeputerie...

Quel manque de clase de la part du staff!!!!

Je ne suis pas spécialement pour que Mata reste, mais c'est pas classe du tout ça ! Après, sur le départ, il faudrait de Kunatani perce...

  • Manu
    8436 points
  • il y a 3 ans

Ah, y'a Tim aussi ?
René n'y voit plus clerc, ou quoi ?

  • ced
    99047 points
  • il y a 3 ans

on va pouvoir élire le club le moins classe par rapport aux anciens joueurs, la lutte sera serrée jusqu'au bout, le choix sera difficile

@ced

Dans ce cas pour la première fois depuis plusieurs années, le Stade redevient un sérieux candidat à un titre.

Plus les mecs sont formés pour être des "managers", moins ils savent gérer les hommes.

Si encore Matanavou avait déconné style Cudmore, Tian ou Ouegraogo, je pourrais, à la limite limite limite "comprendre" cette faute de gout, mais là c'est juste une poussette sur le trottoir. Pas classe.

@Marc Lièvre Entremont

Ouedraogo* (V'la que je bafouille son nom comme Berbizier).

ça va lui donner envie de mouiller le maillot tout ça... très valeur (*) timoci matanavant dans l'en but pour fair chier bouscatel 😉

C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase, Il faut que Bouscatel parte

J'aurais pas aimé être à la place de Timoci.
Pas très classe tout ça.

En tout cas Toulouse aura un autre visage l'année prochaine. Le rugby change et ce n'est pas forcément une bonne nouvelle.

Agaçant de voir ce type d'articles avec le parti pris des envers les joueurs : les joueurs ne sont en aucun cas des victimes à plaindre : ils ont une vie aisée, diverses avantages et bonus et ne sont pourtant qu'employés d'un club, qui est pour moi, ni plus ni moins, qu'une entreprise avec des objectifs atteindre.
Et quand on prend un peu de recul par rapport à la situation et qu'on compare les résultats du Stade Toulousain depuis 2012 avec les objectifs affichés, on se rend compte qu'il y a des défauts quelque part : et quand les employés ne répondent pas aux objectifs, ils sont remplacés et c'est tout-à-fait normal.

@Jean Neymar

Ça me ferait marrer qu'un jour ton boss te dise "ben voilà t'es gentil mais tu ne corresponds plus aux objectifs de la boîte. Tu as 5 minutes pour ranger tes affaires. Allez ciao"

@Jean Neymar

Je préfère penser que cet individu est un pauvre troll plutôt qu'un sombre imébcile. Faire des efforts pour être con semble laisser plus d'espoir que de l'être naturellement.

@Jean Neymar

Tu prends systématiquement l'article à rebrousse poil. Ok, merci, c’était drôle au début.

Passe à autre chose.

@Jean Neymar

Même dans une entreprise normale on ne traite pas ses salariés comme ça ! D'abord, pour licencier un salarié avant la fin de son contrat, il y a des règles à respecter et un motif valable à trouver...

Et je rejoins Artillon : je vais sûrement passer pour un naïf, mais on ne peut pas à la fois vouloir des joueurs qui mouillent le maillot, parler de Valeurrrrs du Rrru'by, et en même temps se complaire dans cette espèce de dogme "le rugby pro, c'est comme une entreprise".

Va falloir trèèèès sérieusement remettre de l'ordre dans la maison Rugby et malheureusement, je n'ai pas l'impression que les prochains candidats à la présidence de la FFR partagent cette vision... A part peut être Salviac (oui, ca peut faire rire, mais malgré ses quelques extravagances, ses idées se rapprochent le plus d'un rugby avé les Valeurs).

@Jean Neymar

Mmm tu as vraiment tout compris toi Jean Neymar.

Un groupe, quel qu'il soit, ne peut pas être géré comme une entreprise. Les néo-cons pensent comme ça.
Bien entendu que les joueurs sont des privilégiés, mais contrairement à d'autres disciplines sportives ils le sont pour de courtes années, et ne méritent pas d'être traités comme des marchandises. Ou bien c'est la mort du sport, ou bien c'est la mort du jeu dans son ensemble.

  • mche
    142103 points
  • il y a 3 ans

Matanavou rien venir!

  • mche
    142103 points
  • il y a 3 ans
@mche

Jak, je suis d'accord avec toi, ce qui arrive à Timoci n'est pas drôle du tout!

  • Jak3192
    53702 points
  • il y a 3 ans
@mche

C'est drôle, mais pas drôle non plus...
(j'ai mis un pouce vert).

Et les anciens acceptent de venir ou rester dans le staff dans ces conditions ?

Il est temps d'avoir une vraie réaction en interne, pas juste des supporters et des joueurs sur le départ. Titi, c'est à toi de t'y coller.

La plupart des joueurs qui ne seront plus toulousain l'année prochaine sont des joueurs de classe: Poitrenaud, Clerc, Imanol votre idole...
On a l'impression qu'ils partent avec toute la classe du club...

Bouscatel a pas son pareil pour motiver ses troupes avant les phases finales!

Ils sont quand même particulièrement mauvais au Stade pour gérer les fins de contrats... que l'argument du "😜rofessionalisme" soit utilisé pour ne pas prolonger les vieux grognards, OK, mais c'est juste honteux de voir comment ils ont géré le cas Matanavou...

  • sam31
    69 points
  • il y a 3 ans
@La Gérasse

On pourrait aussi arrêter de prendre systématiquement la défense des joueurs surtout en ne se basant que sur ce genre d'article à charge (contre Bouscatel) !
Tout le monde sait que Matanavou a été maintes fois convoqué car arrivé, on va dire pour rester gentil, "fatigué" de soirées à l'entrainement ... donc quand vous convoquez sans arrêt un joueur pour ce genre de choses et qu'il continue, bein ... vous voulez quoi ? lui faire une haie d'honneur ou quoi ?
Le gars est bourré ... de talent ... mais pas du tout pro dans son éthique et dans son comportement au travail.

@La Gérasse

Pousser les anciens vers la sortie je peux le comprendre même si je n'apprécie pas, on peut toujours essayer de le justifier d'un point de vue sportif. Mais la moindre des choses dans ce cas là c'est de leur tenir la porte et les saluer d'une révérence au passage, pas de les pousser à grand coup de pied dans le cul avant de leur claquer la-dite porte dans la gueule.

Classe et très "😜ro"... Et encore, il aurai pu n'avoir qu'un tabouret.

Derniers articles

Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News
Transferts
Sponsorisé News
News
News