Anciens clubs

Stade Toulousain
Stade Toulousain

De 2014 à 2017

Top 14
RC Toulon
RC Toulon

De 2011 à 2014

Top 14
CA Brive
CA Brive

De 2005 à 2011

Top 14

Présentation

Nom : Alexis Palisson
Date de naissance : 09/09/1987
Lieu de Naissance : Montauban
Nationalité : Française
Poste : Ailier ou Arrière
Equipe actuelle : RCT
Anciens clubs : CABCL Brive
Limoges
Isle sur Vienne
Le parcours sportif d’Alexis Palisson en quelques points :
 Alexis Palisson commence le rugby en Haute-Vienne à l’école de rugby d’Isle sur Vienne à l’âge de 6 ans.
 Il est repéré par le club phare de son département : Limoges.
 Il signe rapidement à Brive où son talent explose dans les équipes de jeunes. Il est sélectionné en Equipe de France -18, - 19 et -21 ans.
 Il intègre le pôle France de Marcoussis. Il est issu de la génération Jean Prat (2005-2006) où figuraient notamment Mathieu Bastareaud et Morgan Parra.
 Après seulement onze matchs de Top 14 disputés, Alexis Palisson est sélectionné en équipe de France pour une série de tests en hémisphère Sud.
 Alexis Palisson connait ensuite une saison en demi-teinte à Brive. Il perd sa place en équipe de France avant de revenir pour le Tournoi des 6 Nations 2010 (Grand Chelem à la clé).
Malgré les résultats en dents de scie du CAB, Palisson continue à être régulièrement appelé par Marc Lièvremont et le staff du XV de France. Il intègre le squad de 30 joueurs pour le Mondial néo-zélandais.
Palisson est la bonne surprise de cette compétition et s'impose comme titulaire à l'aile gauche des Bleus. Il forme un triangle d'attaque performant avec Vincent Clerc et Maxime Médard. Il est titulaire en finale face aux All Blacks (7-8)
A son retour en France, Palisson troque le maillot briviste pour celui du RCT. Malgré une rude concurrence, Palisson parvient à faire son trou. Il perd la même année deux autres finales avec les Rouges et Noirs : celle de l'Amlin Cup et celle du Top 14.
Sa deuxième saison sur la Rade est plus compliquée, à cause, notamment, d'un KO face au Racing Métro. Depuis ce choc avec Henry Chavancy, Palisson porte un casque. Le joueur revient à son meilleur niveau mais n'a pas la confiance de Philippe Saint-André en équipe de France, qui lui préfère Yoann Huget.
Revenu en pleine bourre en fin de saison, Palisson remporte enfin un trophée : la H Cup, face à l'ASM. Rappelé chez les Bleus pour une tournée en Nouvelle-Zélande, Palisson préfère disputer la finale du Top 14 et se faire opérer d'un doigt, blessé depuis de longs mois. Il manque de nouveau le train pour l'équipe nationale.
La concurrence accrue à son poste (Mitchell et Habana sont arrivés) représentent un défi pour le joueur en 2013-2014.


Alexis Palisson dans les douches :
Dans un rugby bodybuildé, Alexis Palisson fait office d’exception. En imposant sa gueule d’ange à l’aile puis à l’arrière de l’équipe briviste, Palisson a remis à la mode les ailiers de poche en France. Ce jeune coq est un vrai feu follet, capable d’initier des relances folles à l’image de son idole : Shane Williams. Titularisé en Australie avec l’Equipe de France, Palisson en était devenu même insolent en provoquant Lote Tuqiri qui lui rendait 30 kg sur la balance. Une performance XXL et le jeune Palisson recevait les honneurs du grand public, revenant en terre coujoux avec les honneurs.
Le fils de Didier Palisson (ancien centre de Toulouse et Montauban), ne connaissait pas autant de réussite l’année suivant la tournée puisqu’il n’endossait plus le maillot bleu durant l’année 2009. De cette frustration, le jeune ailier en ressortait plus fort en travaillant notamment son jeu au pied. Alexis est même devenu le buteur officiel du CAB, ajoutant ainsi une corde à son arc.
Alexis Palisson est également connu pour être un grand sentimental. Quand il aime ce n’est pas qu’à moitié, à l’image de sa famille qui l’accompagne à son quotidien, jusque dans les douches… grâce à son tatouage sur son avant-bras gauche. Les quatre étoiles gravées à jamais sur son membre supérieur représentent ses deux parents ainsi que son frère et sa sœur, «une façon de garder le contact avec eux».
Alexis Palisson est très proche de Fabrice Estebanez depuis leurs années brivistes.
En 2011, le Toulonnais crée la polémique en posant en Une du magazine Têtu paré d'un faux Moko, un tatouage néo-zélandais.


Derniers articles