Sortir les chômeurs du Salary Cap ? La belle proposition d'un agent de joueurs
Sortir les chômeurs du Salary Cap ? La belle proposition d'un agent de joueurs.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
De nombreux joueurs professionnels pourraient se retrouver sur le carreau, la faute au coronavirus.

Maxime Mermoz, Benjamin Fall ou Hugo Bonneval pour ne citer qu'eux... Pour le moment, de nombreux internationaux n'ont pas trouvé preneur dans un mercato qui tourne au ralenti. Leur contrat prend fin en juin, mais ils ne sont évidemment pas les seuls. Comme chaque année, des espoirs atteints par la limite d'âge se retrouvent sur le marché. A l'instar d'autres joueurs professionnels plus anonymes, mais qui auraient leur place en Top 14 comme en Pro D2.

Ces 7 internationaux français qui pourraient se retrouver sans club cet étéCes 7 internationaux français qui pourraient se retrouver sans club cet étéDans le Midi Olympique, l'agent de joueurs Pascal Forni s'est fait porte-parole des futurs chômeurs :

Retenez bien ce que je vous dis : on se dirige vers des drames familiaux et sociaux. Le joueur non conservé se retrouvera bientôt dans une merde noire. Il ne peut trouver un nouveau club, il ne peut trouver une nouvelle maison ailleurs. Il est perdu, ne sait pas quoi faire...

Forni propose donc une solution qui pourrait faire mouche face à la crise : sortir les chômeurs du salary cap, qui contraint souvent les clubs à ne pas les recruter. "C'est la seule condition à ce qu'ils trouvent au plus vite un nouvel employeur et puissent avoir, in fine, un salaire décent." Qu'en pensez-vous ?


Et aussi :

[POINT TRANSFERT] Un Fidjien à Montauban, deux All Blacks quittent Pau, un Toulonnais à Agen[POINT TRANSFERT] Un Fidjien à Montauban, deux All Blacks quittent Pau, un Toulonnais à Agen

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pour Mermoz y a toujours la solution de se glisser dans le costume de la mascotte Ovalion... À moins que ça ne soit déjà le cas ?

Une solution: ils cherchent un vrai boulot. Vu que les clubs de fédérale leur en trouveront avec des fixes en complètement, ce ne seront les chômeurs les plus à plaindre sur le futur marché du travail.
Désolé mais la, j'arrive pas à avoir la larmichette ....

  • PIPIOW
    40986 points
  • il y a 1 mois

cela sous entendrait que les clubs soient limités par le salary cap
a votre avis que va faire un président si les rentrées d argent sont divisés par 3 ou 4
1 les joueurs en fin de contrats dégagent
2 je négocie avec les joueurs sous contrat une baisse de salaire
3 je minimise les frais de foctionnement (je vire tous les prestataires du club)
et si ça marche pas je vais au tribunal de commerce déclarer une faillite
donc le salary cap on en sera loin
a lire des propos pareil on a l impression que y a que les sportifs professionnels qui vont se retrouver dans la mierda
vous allez voir quand l état va arrêter le chômage partiel et que l employeur qui a une activité réduite va licencier si on va se soucier du salary cap

Ce serait surtout bien que les agents de joueurs accompagnent leurs clients vers l'après carrière tout au long de leurs collaboration plutôt que d'essayer de placer des joueurs en détournant une législation pour continuer à toucher un pourcentage...

Est-ce que la proposition conduirait à ce que des joueurs, touchant des indemnités de chômage, continuent à exercer leur activité? Si c'est le cas, cette proposition est choquante même si la pratique existe en club amateur, paraît-il.
L'assurance chômage est financée par la collectivité; aucune entreprise n'a le droit de recruter un chômeur et de le faire bosser sans le payer, sous prétexte qu'il touche déjà des indemnités.
La question du salary cap est secondaire.

@Amateur

Le joueur est embauché, il n'est plus chômeur et ne touchera aucune indemnité chômage. Il devient un salarié normal du club, comme tous les autres joueurs. Simplement son salaire ne serait pas pris en compte dans le calcul du salary cap de la saison.

Je croyais que c'était déjà le cas, d'ailleurs ça avait fait polémique quand Toulon avait prolongé Clerc en tant que chômeur. Quelqu'un peut m'éclairer ?

  • Ada74
    921 points
  • il y a 1 mois

Ils seront tellement dans la m... de toucher le chômage de XXXX € ... ce qu'il faut pas lire ... et si des mecs en fin de carrière comme Mermoz (joueur très largement surcôté d'ailleurs) ont pas pensé à l'après rugby ... on va pas les plaindre.
Et cette idée est très bête même si pleine de bonne volonté, un joueur pourra convenir avec un club de le faire intégrer en tant que joueur chômeur en amont ... et donc c'est parti la magouille

@Ada74

Ca m etonnerai que mermoz pointe au chomage etant donné qui dirige une société et qu il a pense a l apres rugby.
Ensuite sur le fait qu il soit surcote, t as du commence a regarder le rugby dans les 4 dernieres années, c etait un tres bon joueur de rugby par contre il a pas ete epargne par les blessures.

  • Ada74
    921 points
  • il y a 1 mois
@Alexde7à9

je confirme : largement surcôté, qui n'a existé à Toulon que par l'équipe stratosphérique autour. Son départ en Angleterre a été un désastre, comme ses apparitions au ST. Et tant mieux un joueur doit savoir gérer son après rugby

@Ada74

champion du monde u21,
vice champion du monde en 2011 en etant titulaire pendant toute la competition.
il a aussi ete champion de france avec l usap en formant un super tadem avec marty.

Ca c est quand tu enleve les titres qu il a obtenu avec le rct.

C'est déjà une proposition qui ne concerne que les très gros clubs qui sont limite niveau salary cap mais à mon avis la saison prochaine le salary cap ne sera pas un frein puisque tous les clubs envisagent une baisse importante des salaires faute de moyens.
De plus le nombre de contrats pro étant limités pour chaque club il va falloir virer des contrats en cours pour embaucher des chômeurs ce qui n'est pas possible sauf à augmenter le nombre de contrats autorisés par clubs.
Ce système risque de ne profiter qu'aux clubs très riches et creuser le fossé avec les plus pauvres qui de toutes façons n'auront pas les moyens de se payer ces joueurs.

L'idée est bonne et pleine de bons sentiments, mais je pense comme Yann, les présidents vont profiter des failles pour faire re-signer en dehors du salary cap leurs joueurs secondaires. La solution serait qu'un joueur sous ce type de contrat ne puisse le faire qu'avec un autre club, pas de prolongation de cette manière. Mais aussi, rien n'empêche un président d'appeler un joueur et lui dire "soit patient, signe nul part et on te prend le 1er jour après la fermeture du mercato".
Bref, les joies du rugby pro (ou de notre société en général en fait), on passerait rapidement d'un beau geste à un beau bordel pour le pognon.

@Silkerin

Pas "les présidents" mais "des présidents".

Attention aux dérives : il serait bien trop facile pour un club de ne pas prolonger un joueur et de le signer une fois chômeur. J’espère que la Ligue prévoira des garde-fous

C'est une solution qui pourrait intéresser tout le monde !
Elle a le mérite d'être, et doit être débattue à la LNR

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News